CM – Émilie du Châtelet, traductrice de Newton et amante de Voltaire

0

Au début du XVIIIe siècle, Émilie de Breteuil naît en 1706 dans une famille aisée de la noblesse costumée. Le site historique Hérodote.net raconte qu’elle devait son sort extraordinaire à son père, le baron de Breteuil, qui s’assura qu’elle reçoive la même scolarisation que ses fils, une décision extraordinaire pour l’époque. La jeune Emilie fait rapidement preuve d’un esprit brillant : elle apprend de nombreuses langues avec talent et se plonge avec passion dans les disciplines scientifiques.

Après un mariage de raison en 1725 et le temps d’avoir trois enfants, Émilie devient Marquise du Châtelet et A rapidement décidé de se séparer de son mari. En femme libérée, ce qui n’est pas si facile, elle multiplie les joies – le jeu, l’amour, la comédie – et rassemble les amoureux. A partir de 1727 elle commence aussi à traduire les ouvrages de Sir Isaac Newton.

C’est cette passion pour le scientifique britannique qui le rapproche d’un certain François-Marie Arouet, dit « Voltaire ». A partir de 1733, le célèbre philosophe et le jeune savant devinrent amants. Depuis dix ans, Émilie du Châtelet et Voltaire ont vécu leur amour en plein jour dans le vieux château de Cirey-sur-Blaise et se sont enivrés de théâtre et d’études.

Pendant toutes ces années, la jeune marquise a intensifié sa pratique mathématique et participa pleinement aux controverses scientifiques de l’époque, notamment au « duel » entre Newton et son contemporain rhénan Wilhelm Leibniz. Sans publication, Émilie du Châtelet multiplie les travaux, les expériences et les démonstrations.

Mais malgré sa relation passionnée avec Voltaire, la première femme érudite de son temps rencontre le chevalier de Saint-Lambert en 1748. Émilie du Châtelet tombe rapidement enceinte. Se sentant mal, elle se dépêcha de terminer son ouvrage révolutionnaire Principes de mathématiques de la philosophie naturelle d’Isaac Newton.

Sage initiative : le 9 septembre 1749, cinq jours après la naissance d’une petite fille, le mathématicien mourut à l’âge de 42 ans. Voltaire quitte alors la France dévastée et se rend au célèbre palais de Sans-Souci, où le roi de Prusse l’invite. Non sans faire l’effort de publier à titre posthume le travail de votre ami décédé avant votre départ.

Sondages, analyses, portraits, tendances… Recevez chaque mercredi l’actualité culturelle de la semaine à ne pas manquer.

Était-ce ce qu’on appellerait aujourd’hui un vulgarisateur de la science… Il a notamment diffusé la formule de Leibniz, formule qu’Einstein n’a pas inventée, comme on dit souvent : E = 1/2 Mv2…

Ces maigres prétentions à la gloire méritent-elles un article qui lui est consacré ? NON !

Lire les articles de la rubrique Histoire,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Titre associé  :
Émilie du Châtelet, première femme de science en France et traductrice de Newton, née à Paris
Qui est milie du Châtelet honorée par Google dans un nouveau Doodle
Émilie du Châtelet, une mathématicienne française , est honoré par un Google Doodle
Émilie du Châtelet, traductrice de Newton et amante de Voltaire
Google fête le 315e anniversaire d’Émilie du Châtelet

Keywords:

Émilie du Châtelet,Google,Isaac Newton,Translator,Émilie du Châtelet, Google, Isaac Newton, Translator,,,,Google,Émilie du Châtelet,Google Doodle,,Lumières-Philosophe-Histoire de france-Histoire-Mathématiques-Scientifiques amateurs-Mathématiciens-Frédéric II de Prusse-Voltaire-Isaac Newton-Lumières,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: