CM – Moundir: Il a fait cette demande sur son lit d’hôpital

0

Moundir était l’invité de 50 Minutes Inside ce samedi 15 mai. L’opportunité pour lui de reprendre son hospitalisation en mars 2020 n’a pas été facile.

Il pensait y rester. En mars 2020, Moundir, 47 ans, est tombé malade d’une forme très sévère de Covid-19 et a dû être emmené à l’unité de soins intensifs. Une expérience très traumatisante pour l’ancien candidat de Koh Lanta qui a souffert de plusieurs complications avant que son état ne s’améliore enfin. Il a réalisé sa première interview télévisée depuis sa publication, d’une durée exclusive de 50 minutes, et a accepté de répondre aux questions de Nikos Aliagas ce samedi 15 mai. L’occasion pour lui de faire quelques révélations. « Il n’y a pas de surhomme dans la maladie. Si je tombe malade avec la variante anglaise, ça va très vite », dit-il d’abord, avant de préciser: « Mes poumons sont rapidement infectés, j’ai le sentiment que quelque chose ne va pas. Moi je suis en réanimation et soudain mes jambes ne bougent plus, ma poitrine est extrêmement douloureuse. Je demande au médecin de me mettre dans le coma car je ne peux plus le supporter et il me dit non « . Alors, étant donné le médecin qui a dit qu’il avait « une chance sur quatre » de sortir, Moundir a fait une demande très précise. «Je lui demande d’appeler ma femme. Je ne peux plus bouger mes jambes et mon bras gauche et au téléphone je lui dis que je l’aime tellement que j’aime mes enfants. Qu’elle doit prendre soin d’elle. D’elle , que mes frères seront là pour eux car là j’accepte ce qui va m’arriver « , conclut-il.

 » J’ai accepté mon destin « . Sur son lit d’hôpital et au vu de la détérioration de son état, l’aventurier de Koh Lanta s’est dit prêt à prendre le reste. «J’ai toujours dit que le jour où je devrais mourir, j’aimerais mourir comme mon digne père. Donc à ce moment-là il y a une sorte de voile blanc et cette forme est douce. Je ne le suis pas. Don. Je souffre ici et attends. Ma femme, qui m’a dit au téléphone: tu es aux soins intensifs, tu dois te battre », se souvient-il. Seul, Moundir pouvait compter sur le soutien de son frère Tarik, qui ne pouvait lui rendre visite que pendant une heure. « Mon frère Tarik m’a fait écouter les messages qui m’étaient envoyés avec amour et gentillesse. J’ai entendu, mais je ne pouvais pas parler. Mais c’était très bien pour moi », confiait-il avant d’ajouter, « et j’ai ressenti des sensations comme J’ai continué. Alors à ce moment-là, je savais que la douceur que je ressentais sur ma main droite disparaissait progressivement. Peut-être que nous penserons que je suis fou, mais je pense que c’est mon père qui m’a serré fort.  » les larmes aux yeux et sa voix tremblait face à un Nikos Aliagas, tout aussi ému.

Après 54 jours d’hospitalisation, Moundir peut enfin retrouver ses enfants et sa femme Inès. « Ils avaient grandi et il a fallu longtemps avant que je les voie », confirme-t-il, avant de préciser, « je leur ai dit la vérité. J’ai expliqué que j’étais malade et que je pouvais compter sur le soutien de ma femme. Celui a joué.  » rôle exceptionnel dans mon rétablissement. « L’aventurier a profité de cette interview pour transmettre un message important. » Les gens qui pensent pouvoir esquiver le virus leur diraient que le jour où ils le mettraient en tête, ils leur diraient d’être un bon orateur. Je suis en faveur du vaccin, mais je ne demande pas aux gens de se faire vacciner », explique-t-il. Tout en répondant qu’il a eu« plus d’un an de guérison », Moundir assure que l’expérience« lui a appris cela ». Je l’ai pour la vie et les êtres chers n’ont pas changé et cette reconnaissance est une valeur qui ne peut jamais m’être enlevée », conclut-il.

Nous ne nous soucions pas de Mou. D’autres personnes ont été plus touchées que lui et malheureusement beaucoup sont parties très rapidement. Donc, pour être honnête, Mous s’en fiche.

Les informations collectées sur ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et prestataires de services afin d’envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Keywords:

Moundir,Nikos Aliagas,50 minutes inside,TF1,Moundir, Nikos Aliagas, 50 minutes inside, TF1,,coronavirus,Covid-19,témoignage,maladie,moundir,,,,People, Coronavirus,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: