CM – Mérignac-Femicide : Le gouvernement dévoile 6 mesures

0
8

Chahinez, 31 ans, mère de trois enfants, est décédée le 5 mai à Mérignac près de Bordeaux après avoir été brûlée vive par son mari. La mission d’inspection effectuée après ce drame relève dans son rapport un certain nombre de lacunes dans le suivi du partenaire à plusieurs reprises violent et la protection de la victime. Ce rapport a fait l’objet d’une réunion mercredi soir à Matignon présidée par le Premier ministre Jean Castex, en présence d’Éric Dupond-Moretti (Justice) et Gérald Darmanin (Intérieur), Élisabeth Moreno (égalité hommes-femmes) et Marlène) le gouvernement a pris plusieurs propositions de la mission. Six mesures ont été annoncées pour renforcer la protection des victimes.

LIRE AUSSI Valérie Bacot, jugée pour le meurtre de son mari violent : « Un jour il m’aurait tuée… »

Les auteurs du rapport, deux inspecteurs de l’Administration, Étienne Lapaire, ancien conseiller judiciaire de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur, et Yves Colmou, ancien conseiller de Manuel Valls, recommandent d’enquêter sur « la dangerosité » de l’auteur des violences « Avant tout redressement de la phrase ». A cet effet, ils proposent « de modifier la loi de telle sorte que tout ajustement des sanctions soit précédé d’un avis ». Ils recommandent également « d’améliorer la protection de la victime avant la libération » du conjoint violent, de « renforcer et sécuriser la communication entre les services responsables » afin qu’ils puissent prendre des « décisions rapides » et in fine « une meilleure protection de la victime ». la victime se voit attribuer une « hotline danger majeur » « avant la libération de l’auteur » et qu’elle soit « systématiquement » informée de l’évolution de sa situation. Le gouvernement a annoncé la disponibilité de 3.000 de ces téléphones d’ici début 2022, soit une « augmentation de 65% par rapport à aujourd’hui ». Les rapporteurs recommandent de « fusionner les deux dossiers » (police et justice) et d’informer immédiatement tous les acteurs si de nouveaux éléments apparaissent (plainte, manuel, recherche de l’auteur d’actes de violence). Etc.).

Ils proposent aussi l’établissement d’un bilan des violences conjugales, comme l’a annoncé récemment le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, mais aussi de le « partager » entre les services. Une suggestion reprise par Matignon. Au niveau local, les auteurs du rapport suggèrent que le comité de pilotage départemental des « téléphones dangereux » se réunisse deux fois par mois avec tous les services et en présence des associations agréées.

Selon les départements, ce comité se réunit actuellement à des intervalles plus longs (tous les six mois en Gironde) pour faire le point sur les classements actuels et futurs des « téléphones à haut risque ». Une mesure prise également par le gouvernement, qui annonce également la création d’un « organe national d’implication régulière des associations », un « renforcement du contrôle et de la détention » d’armes et d’un comité de suivi des mesures.

Entre le silo du législateur et l’application par les silos de la police et du juge, point de contrôle des résultats des textes. De nouveaux textes sont déposés alors que les responsables ont commis de graves erreurs aux conséquences dramatiques. Les règles existantes n’ont pas été appliquées. Et les fonctionnaires ne sont pas punis. Impunité légale totale. Tant que les professionnels sont inviolables, cela n’a pas de sens d’écrire de nouveaux textes. Sinon, se couvrir et, surtout, faire un acte de communication… Le temps qu’il faudra !

Dommage qu’il ait fallu un drame pour se rendre compte qu’ils étaient nécessaires…

« Autorités départementales », « Comités de surveillance » et bien plus encore. Normal, en 2022 des personnes seront allongées par terre. Il est déjà nécessaire de remodeler. Et vite.

Lire les articles de la rubrique Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQCrédit ImpôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique de cookiesPolitique de protection des données personnellesArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Mérignac,Gendercide,Government,Mérignac, Gendercide, Government,,,Féminicide,Femmes,Gironde,Violences conjugales,,,,violences conjugales,féminicide,merignac,,,,Homicide-Police-Justice-Enquête-Société-Rapport-Éric Dupond-Jean Castex-Elisabeth Moreno-Manuel Valls-Nicolas Sarkozy-Gérald Darmanin-Marlène Schiappa,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: