CM – Napoléon: postérité, héritage, biographie … Mais pourquoi les commémorations sont-elles controversées?

0

BIOGRAPHIE NAPOLÉON BONAPARTE. 200 ans après la mort de l’empereur Napoléon Ier et les commémorations au centre de la polémique, c’est l’occasion de faire le point sur le sacre de son empereur, son épopée militaire, son rôle dans la révolution … Voici un récapitulatif de l’héritage de Napoléon Ier. ainsi qu’un calendrier commémoratif du 200e anniversaire de la mort.

[Mis à jour le 5 mai 2021 à 16h02] Pour le 200e anniversaire de la mort de l’empereur Napoléon Ier, de nombreuses commémorations sont organisées. Le président Emmanuel Macron prononcera un discours à l’Institut de France le mercredi 5 mai à 16h30, accompagné de son épouse Brigitte Macron et du Premier ministre Jean Castex. Vers 18 heures, le chef de l’Etat déposera une gerbe sur la tombe de Napoléon sous le dôme des invalides. A l’occasion du 200e anniversaire de la mort de l’empereur, des polémiques sur ce personnage emblématique refont surface, dont certaines estiment que certaines actions marquantes de Napoléon Ier contre la république et en faveur de l’esclavage disqualifient tout hommage. Une partie de la classe politique défavorable à cette commémoration profite de cette journée pour rendre hommage aux autres personnages de l’histoire. Sur les réseaux sociaux certains célèbrent la naissance de Karl Marx, grand philosophe et économiste allemand, ou l’anniversaire de l’ouverture des États généraux le 5 mai 1789. Ce bicentenaire est aussi et surtout l’occasion de revenir sur le parcours et sur l’héritage de l’empereur Napoléon Bonaparte. Vous trouverez ici nos aperçus historiques du mythe napoléonien, de ce que l’empereur a laissé pour la postérité et des dernières énigmes récemment résolues par les historiens.

Mercredi 5 mai, Emmanuel Macron célébrera le 200e anniversaire de la mort de Napoléon Bonaparte, le président de la République, prononce un discours à l’Institut de France et dépose une gerbe sur la tombe de Napoléon avec les invalides. L’événement est controversé et des voix s’élèvent pour s’opposer aux hommages nationaux. Pour certains, il est impossible de se souvenir de l’homme qui a rétabli l’esclavage dans les colonies en 1802. Napoléon Bonaparte est considéré à la fois comme l’un des personnages principaux de l’histoire de France pour son approche de la modernisation de l’État et comme une figure controversée pour ses actions arbitraires en tant qu’empereur et despote. Emmanuel Macron va « tenter de faire face à cet être complexe sans rendre de jugement ultérieur dix générations plus tard », a prévenu l’Elysée.

A l’occasion du 200e anniversaire de la mort de Napoléon Bonaparte, du 14 avril au 19 septembre 2021 un grand l’exposition se tiendra à la Grande Halle de la Villette à Paris (date d’ouverture reportée). L’exposition « Napoléon » montre la vie du premier empereur français depuis ses débuts au collège militaire de Brienne jusqu’à sa chute après la bataille de Waterloo.

Un projet artistique sur la tombe de Napoléon aux Invalides est controversé. Le plasticien Pascal Convert a dû installer une représentation plastique du cheval Marengo de Napoléon Bonaparte pour le projet aux Invalides. Le cheval a provoqué l’indignation sur Twitter. Dans l’émission France 5 du 23 avril, Doc Stupéfiant, l’écrivain et historien Thierry Lentz, a vu cette œuvre comme un « manque de respect » pour la nécropole et ses habitants.

C’est ce que le projet d’art contemporain de l’armée de terre Le musée donnera.
La question n’est pas de savoir si nous aimons ou non, mais si nous devons encore respect à la nécropole nationale des Invalides. pic.twitter.com/mJ0NRB6PEi

Brève biographie de Napoléon Bonaparte – Napoléon, soldat et premier empereur français, né le 15 août 1769 à Ajaccio, France, dérange et fascine en sa qualité de personnage historique important, incontournable et conquérant chef militaire. Il a été nommé à la tête de l’armée italienne et a remporté plusieurs batailles. Premier consul, puis empereur, il dirige l’Europe en despote et contribue à la modernisation des nations, à commencer par la France. Grâce à son coup d’État du 18 brumaire, Napoléon adopte une nouvelle constitution. En 1802, il est nommé empereur des Français. Il réorganise l’administration française, rétablit les finances, développe l’enseignement public et est à l’origine du code civil. Napoléon, chef-d’œuvre de la stratégie militaire, remporta une grande victoire à la bataille d’Austerlitz. Napoléon Bonaparte, vaincu à Waterloo, fut exilé sur l’île de Sainte-Hélène, où il y mourut le 5 mai 1821.

Le canal de l’Arte propose des programmes spéciaux pour marquer le 200e anniversaire de la mort de Napoléon Bonaparte, dont deux Films du réalisateur Mathieu Schwartz. Le samedi 8 mai, Arte diffusera le deuxième film intitulé « Napoléon – Metternich: le début de la fin ». France 2 a consacré un épisode de l’émission Laissez Stéphane Bern et Lorànt Deutsch vous présenter à Napoléon Bonaparte et à vous revoir à la télévision française. En avril, Secrets d’Histoire propose un épisode sur Napoléon, l’exil de Sainte-Hélène. Stéphane Bern retrace les six dernières années de sa vie. L’épisode peut être revu à la télévision française.

Napoléon Bonaparte est né le 15 août 1769 à Ajaccio, en Corse, et est devenu français en 1768. Il est le deuxième fils des riches propriétaires terriens Charles de Bonaparte et Laetizia Ramolino. Il a rejoint le continent pour poursuivre des études militaires. Après avoir fréquenté les écoles militaires de Brienne et de Paris, il rejoint l’infanterie et est affecté à Valence en 1787.

En 1789, la Révolution française éclate. Bonaparte y participe et se fait remarquer en 1793 lors du siège de Toulon contre les Anglais. Sa sympathie pour la cause jacobine lui vaut un bref séjour en prison après la chute de Robespierre en juillet 1794. Lorsqu’il a été libéré, il était sous les ordres du commandant en chef de l’armée de l’intérieur, Paul Barras. Il intervient pour réprimer un soulèvement royaliste contre la convention à Paris en 1795. Parmi ses officiers se trouve le jeune Joachim Murat, qui a épousé sa sœur Caroline Bonaparte et a été couronné roi de Naples en 1808.

Ses connaissances en stratégie militaire, ses compétences et son courage sur le champ de bataille lui ont permis de gravir les échelons. Napoléon est nommé chef de l’armée italienne, qui est en mauvais état. Néanmoins, il parvient à remporter plusieurs batailles contre les Autrichiens avec elle. L’Autriche a abdiqué par le vote de son archiduc Karl, qui a signé le traité de Campo-Formio le 18 octobre 1797. En mars 1796, il épouse Joséphine de Beauharnais. En 1797, Napoléon parvient, grâce à une habile manœuvre politique, à écarter certains royalistes du pouvoir et à protéger ainsi la République jacobine.

Le Directoire s’inquiète de la grande popularité du général Bonaparte et tente de l’éloigner de Paris. Il lui confie l’invasion de l’Égypte. Napoléon Bonaparte emmène une centaine de scientifiques qui rapporteront la pierre de Rosette de cette campagne. Peu de temps avant la bataille des Pyramides, le 21 juillet 1798, Napoléon aura cette fameuse phrase: « Du haut de ces pyramides on peut voir quarante siècles ». Malgré sa victoire ce jour-là, la campagne égyptienne est un désastre. Ses troupes sont vaincues par l’amiral Wilson à Aboukir. Peu de temps après, le reste des forces armées françaises a subi de lourdes pertes en raison d’une épidémie de peste. Face à la stagnation de ses troupes et après avoir appris les difficultés du registre, Bonaparte nomma Kléber commandant en chef de l’armée égyptienne et rentra en France.

Le 18 brumaire de l’an VIII (9 novembre 1799), Napoléon profite de Bonaparte de l’affaiblissement du directoire pour organiser un coup d’État contre la république. Le plan se compose de trois phases et est organisé par Emmanuel Sieyès, Napoléon Bonaparte et son frère Lucien Bonaparte. Dans son livre Napoléon, l’écrivain André Castelot explique le coup d’État, que le général Bonaparte a qualifié de « catastrophique ». Premièrement, les trois hommes annoncent une conspiration jacobine au Conseil des Cinq-Cents et au Conseil des Anciens, complices du coup d’État. Les deux salles se rejoignent ensuite au Château de Saint-Cloud. Bonaparte fait irruption dans le château avec impatience. Les députés sont en colère, il est rayé. «Dans sa fièvre, raconte André Castelot, il gratte les boutons qui recouvrent ses joues. Il saigne, ce qui lui permet de dire que les Cinq-Cents voulaient l’assassiner. Son frère le défend en déclarant: « Nous avons essayé de tuer votre général, il défend la liberté. Je jure que je percerai la poitrine de mon propre frère s’il tente de porter atteinte aux libertés des Français. » La foule crie alors « Vive le général Bonaparte! » Ce coup d’État a marqué la fin du Directoire et de la Révolution française, ainsi que le début du Consulat.

Le Directoire affaibli est la cause d’action idéale pour l’ambitieux Napoléon. Il prend le pouvoir le 18-19 brumaire 1799 et est nommé consul provisoire. C’est le coup d’État du 18 brumaire. Il fait ensuite adopter une nouvelle constitution qui le place officiellement à la tête de la France en tant que Premier Consul. Avec la création du consulat, la constitution de la huitième année de la révolution y met fin. Napoléon n’a pas tardé à se mettre au travail et a mis en œuvre de nombreuses réformes dans les domaines de l’administration, de la justice, de l’éducation et des finances. Entre autres, il crée la Banque de France en 1801 et le Code civil en 1804.

A partir de 1800, le général Bonaparte attaque à nouveau les Autrichiens en Italie. Il veut reprendre le terrain que les armées françaises ont perdu en Egypte. La campagne prend son envol et le traité de Lunéville est signé le 9 février 1801. Le traité donne enfin à la France la rive gauche du Rhin et l’Autriche est évincée de l’Italie. En mars 1802, les Britanniques signèrent la paix d’Amiens. Napoléon cherchait une paix durable car les guerres, qui avaient duré près de dix ans, épuisaient économiquement les grandes puissances qui s’y opposaient. En effet, la paix ne sera qu’une trêve puisque les Anglais embarqueront les navires français en mai 1803. Le 24 décembre 1800, Napoléon échappe à une attaque de la rue Saint-Nicaise à Paris. L’attaque qui a tué dix personnes a été attribuée aux royalistes. Pour prévenir tous ceux qui voulaient l’éliminer, Napoléon Bonaparte fait arrêter le duc d’Enghien le 15 mars. Condamné à mort par une commission spéciale, il a été immédiatement abattu. L’attaque soulève des questions sur l’avenir du consulat en cas de disparition du premier consul. Ses partisans lui proposent de fonder une dynastie pour protéger les institutions de la république et maintenir son pouvoir de manière héréditaire. Le 2 août 1802, Napoléon Bonaparte est élu consul à vie au sommet de sa popularité. Le Sénat ratifie la constitution de l’an X, qui consacre la toute-puissance de Napoléon Bonaparte.

Le 18 mai 1804, Napoléon Bonaparte est nommé empereur des Français et prend le nom de Napoléon I. Le 2 décembre, le pape Pie VII Consacré dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le pape Pie VII rencontra Napoléon en 1801. Les deux hommes avaient signé le Concordat. Ce texte fait de la religion catholique la «religion de la grande majorité des citoyens français» (et non de la religion d’État), abroge la loi de 1795 séparant l’Église de l’État et déclare que les évêques seront désormais nommés par le premier consul. Napoléon Bonaparte. Cela a également mis fin aux différends entre la France et le Vatican.

Napoléon était convaincu que le seul moyen de parvenir à une paix durable était de neutraliser les Anglais. Il forge un plan avec l’amiral Latouche Tréville pour envahir l’Angleterre. En août 1805, l’amiral de Villeneuve et sa flotte franco-espagnole sont surpris par les Anglais au large de l’Espagne. Ils ont été détruits par des navires anglais à Trafalgar le 21 octobre 1805. A l’est, l’Autriche s’est approchée de la Russie. La Suède et Naples se joignent et forment une troisième coalition contre Napoléon. L’Empereur renonce à ses ambitions d’envahir la Grande-Bretagne et part pour l’Autriche avec la Grande Armée. Lors de la bataille d’Austerlitz le 2 décembre 1805, il remporta une grande victoire contre l’Autriche et la Russie. Après ce brillant triomphe, le Tribunat (assemblée fondée en 1800 pour discuter des lois) fit une proposition à l’Empereur, de sorte qu’il s’appelle désormais «Le Grand». Napoléon I accepte et devient Napoléon le Grand. En 1806, après avoir vaincu les armées prussiennes, Napoléon fait signer au tsar Alexandre Ier le traité de Tilsit, dans lequel les deux puissances divisent l’Europe Napoléon Bonaparte lance un blocus continental en 1806 qui interdit tout commerce avec l’Angleterre. Les côtes étant une région stratégique, il a demandé au Portugal d’appliquer ce blocus. Le Portugal, fidèle allié des Britanniques, a refusé. Napoléon demande au roi d’Espagne un droit de passage sur son territoire afin de pouvoir envoyer ses troupes au Portugal. Puis il a utilisé un conflit entre le roi espagnol et son fils pour les maintenir hors du pouvoir. Puis il met son frère Joseph Bonaparte sur le trône. Les nationalistes pressés par l’Église se lèvent contre l’imposition de ce roi. Les Britanniques sont venus en 1808 pour aider à chasser les armées françaises. C’était la première défaite majeure de l’Empire napoléonien.

Lorsque l’Autriche a découvert ce vol, elle n’a pas hésité à attaquer la Grande Armée présente en Allemagne. Les 5 et 6 juillet 1809, Napoléon remporte la bataille de Wagram. Il a ensuite signé un armistice avec l’Autriche. L’empire de Napoléon est à son apogée. Il couvre 750 000 km². Personnellement, l’empereur Napoléon Ier a divorcé de Joséphine, qui s’était mariée 13 ans plus tôt pour des raisons d’État (elle ne lui a donné aucune progéniture). Le 2 avril 1810, il épouse Marie-Louise, 18 ans, fille de l’empereur d’Autriche François Ier et petite-nièce de la reine Marie-Antoinette. Napoléon Ier a vu un besoin brûlant dans ce remariage: préserver l’héritier que Joséphine, la première impératrice, ne lui a pas donné, et unir sa dynastie naissante aux familles dirigeantes d’Europe.

En août 1811, le tsar Alexandre Ier .qui a violé le Traité de Tilsit pour permettre aux navires anglais d’entrer dans ses ports. Compte tenu de cette position, Napoléon jugea la guerre inévitable et marcha contre la Russie en 1812. Ses troupes, composées de Français, d’Italiens, d’Autrichiens et d’Allemands, comptaient près de 700 000 hommes. Ils remportent de nombreuses victoires et arrivent à Moscou le 14 septembre. Les Russes ont mis le feu à la ville pour chasser ses habitants. L’hiver rigoureux blesse les soldats et les empêche de poursuivre les armées du tsar. La Grande Armée, qui battait en retraite dans des régions reculées, est victime du froid.

Cinq semaines après avoir quitté Moscou, les troupes napoléoniennes, harcelées par les cosaques du maréchal Koutouzov, se heurtent à un obstacle majeur: la rivière Bérézina. Le seul pont qui permettait la traversée a été détruit par les Russes. La Grande Armée a construit des ouvrages temporaires et 500 000 hommes ont échappé à l’ennemi. Mais les troupes sont déjà décimées par le froid et la faim. 300 000 soldats sur 700 000 retourneront en France. La retraite devient le routeur. L’expression «C’est la Bérézina!» Est issue de cet événement. Après la destruction presque complète de la Grande Armée, les ennemis de Napoléon savaient que l’aigle était en position de faiblesse. Ils forment une sixième coalition.

Après plusieurs batailles contre les armées russo-prussiennes, parfois favorables et parfois défavorables à l’empereur, Napoléon Ier est vaincu le 19 octobre 1813 à Leipzig lors de la Bataille des Nations. Il se retire en France. La Grande-Bretagne, la Russie, la Prusse et l’Autriche s’allièrent en 1814. Leurs armées combinées envahirent la France. Napoléon, à la tête d’une jeune armée inexpérimentée, remporte quelques victoires mais ne parvient pas à empêcher les alliés d’entrer à Paris le 31 mars. Il a dû abdiquer à Fontainebleau le 6 avril. Il essaie de se suicider avec du poison, mais survit. Il a été exilé avec certains de ses partisans sur l’île d’Elbe. Roi Louis XVIII Nommé au trône de France par les Alliés.

Préoccupé par le sort de sa femme et surtout de son fils, resté aux mains des Autrichiens, et face au refus du roi de lui verser sa pension, Napoléon s’enfuit en Mars 1815 d’Elbe pour rejoindre la France aux commandes de son ancien souverain. Napoléon se rend à Paris avec environ 1 100 hommes. Après Louis XVIII. Ayant déjà fui la capitale, il prend le pouvoir sans violence et s’installe au palais des Tuileries le 18 mars 1815. C’était le début de la période des «cent jours» (20 mars – 22 juin 1815). Les puissances européennes déclarent Napoléon «hors la loi» et forment à nouveau une coalition. L’empereur décide d’attaquer le premier et compte environ 125 000 hommes. Les troupes adverses, deux fois plus importantes que l’armée de Napoléon, écrasent Napoléon le 18 juin 1815 à Waterloo. Il doit abdiquer une seconde fois.

L’empereur Napoléon Bonaparte a ensuite été exilé sur l’île de Sainte-Hélène, une île anglaise. Là, il écrivit ses mémoires, le monument de Sainte-Hélène. Il y vécut six ans avant de mourir le 5 mai 1821 d’un cancer de l’estomac causé par une exacerbation d’un ulcère. Cependant, à partir des années 1950, certains auteurs ont nié cette version, affirmant que sa mort pourrait être d’origine criminelle, probablement un empoisonnement à l’arsenic. Dans son testament, rédigé en 1821, Napoléon déclare: « Je veux que mes cendres restent sur les bords de Seine au milieu de ces Français que j’ai tant aimés. »

A sa mort en 1821, Napoléon a été enterré à Sainte-Hélène. A la demande du roi Louis-Philippe, le corps de l’ancien empereur fut triomphalement ramené en 1840 et placé dans une tombe avec les Invalides à Paris. En 1800, Napoléon Ier décide de confier au Dôme des Invalides la fonction de « panthéon de la gloire militaire ». C’est le même dôme qui abritera 40 ans plus tard le tombeau impérial, grâce à d’importants travaux de fouille de l’architecte Visconti dans le bâtiment qui spécifie le musée de l’Armée des Invalides. Le cadavre de Napoléon Ier y fut finalement déposé le 2 avril 1861.

Les informations collectées sont destinées au Groupe CCM Benchmark afin d’assurer l’envoi de votre newsletter.

Il est également soumis à la souscription options à des fins publicitaires utilisées.

Vous avez le droit d’accéder et de corriger vos données personnelles et de demander leur suppression dans les limites fixées par la loi.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Selon L’Obs, Napoléon Bonaparte mesurait 1,68 mètre. Connaissez-vous l’expression «complexe de Napoléon»? Cela fait référence à la soi-disant soif de pouvoir de ceux qui sont petits et donc frustrés. La hauteur de Napoléon, cependant, fait avant tout l’objet de clichés: selon son valet de chambre, le grand homme mesurait «cinq pieds deux pouces trois lignes», c’est-à-dire le fameux 1,68 mètre. Une taille conforme à celle décrite par l’autopsie et moyennée dans le temps. La légende du «nabot» pour désigner Napoléon proviendrait du fait que l’empereur se tient souvent à côté de sa garde impériale, choisie pour sa taille. Pour d’autres, c’est soit une erreur de conversion de taille commise à l’époque, soit une calomnie de la « perfide Albion ».

Résumé

Mémoire de Napoléon
Calendrier commémoratif
Brève biographie de Napoléon
Napoléon à la télé
Naissance de Napoléon
Napoléon Bonaparte en Egypte
Coup d’État du 18 Brumaire
Napoléon le premier …

Je gère mes abonnements push

Les informations collectées sont destinées au CCM Benchmark Group afin de garantir l’envoi de votre newsletter.

Elles sont également utilisées, sous réserve des options auxquelles vous avez souscrit, à des fins publicitaires.

Vous avez le droit d’accéder et de corriger vos données personnelles et de demander leur suppression dans les limites fixées par la loi.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Ref: https://www.linternaute.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: