CM – Nié par la justice suisse, Houlihan n’est pas en lice aux procès

0

La quête de Shelby Houlihan pour annuler sa suspension pour dopage à temps pour participer aux essais olympiques de cette année est terminée.

La demande de Houlihan d’une injonction d’urgence de la plus haute juridiction de Suisse a été rejetée vendredi parce que le tribunal n’avait pas la décision initiale de se référer afin de rendre son propre jugement.

Le Tribunal arbitral du sport, basé en Suisse, a annoncé plus tôt cette semaine qu’il avait interdit Houlihan pendant quatre ans après que des testeurs internationaux eurent trouvé des traces de l’amplificateur de performance nandrolone dans son système.

Houlihan, qui a terminé quatrième aux championnats du monde l’an dernier au 1500 mètres et détient le record américain au 1500 et au 5000 mètres, dit que le test positif est venu parce qu’elle a mangé un burrito de porc quelques heures avant le test. Il y a eu de nombreux exemples ces dernières années de viande avariée causant des effets positifs.

Houlihan avait été inscrite dans les préliminaires de vendredi pour les deux distances aux essais olympiques, mais son nom a été retiré avant le début des courses. Elle a offert une mise à jour sur l’affaire sur les réseaux sociaux.

« Je veux être clair que, contrairement aux informations des médias, je n’ai jamais eu l’intention de concourir si cette injonction n’était pas accordée », a-t-elle déclaré. « Si je devais courir, ce serait la bonne façon. Je respecte trop le sport et mes concurrents.

Son statut incertain pour les courses a plongé la journée qui a précédé le début des essais dans le chaos.

USA Track and Field a annoncé jeudi matin que Houlihan serait autorisée à se présenter jusqu’à ce qu’elle ait épuisé tous ses recours, qui comprenaient vraisemblablement un recours devant le tribunal suisse. Cela a provoqué une réaction des athlètes et d’autres personnes qui ont demandé pourquoi un athlète qui avait reçu une interdiction du CAS, l’autorité ultime dans le monde du sport, était autorisé à courir.

L’USATF et le Comité olympique et paralympique américain sont revenus plus tard dans la journée et ont déclaré qu’ils respecteraient toutes les règles antidopage. L’USATF a expliqué qu’elle n’avait reçu l’avis officiel de l’interdiction de Houlihan que tard dans la journée et n’avait donc pas été en mesure de la retirer de la formation.

Entre-temps, l’équipe de Houlihan a fait appel devant la Haute Cour suisse, demandant une injonction. Bien que cette demande ait été rejetée, Houlihan a déclaré qu’elle poursuivrait l’appel une fois que le TAS aurait rendu sa décision complète.

« On me dit que les appels de ce genre sont difficiles à gagner, mais je continue de croire que la vérité prévaudra », a-t-elle déclaré.

Dans un article sur les réseaux sociaux et une vidéoconférence plus tôt dans la semaine, Houlihan et son avocat ont donné une explication détaillée de leur cas – y compris l’existence d’échantillons de cheveux qui n’offraient aucune preuve d’une accumulation à long terme de nandrolone et un journal alimentaire qui a montré qu’elle avait mangé le burrito quelques heures avant le test.

« Je ne parviens pas à trouver les mots pour exprimer à quel point c’est décourageant », a-t-elle déclaré vendredi dans un article sur Instagram. « Cela me brise le cœur de me voir retirer mes rêves et ma carrière pour quelque chose que je n’ai pas fait. »

Keywords:

Shelby Houlihan,Olympic Games,Track and field,United States Olympic Trials,USA Track & Field,Shelby Houlihan, Olympic Games, Track and field, United States Olympic Trials, USA Track & Field,,houlihan, shelby houlihan, shelby houlihan tokyo olympics, denied by swiss court houlihan not in lineup at trials, doping, usa, court of arbitration for sport, nandrolone,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: