CM – « Nos aînés ont raison »: les soldats signent un nouveau forum

0

Après un premier texte controversé, dont les signataires sont menacés de sanctions, un nouveau forum militaire contre la «désintégration» du pays a été publié sur le site Current Values, dont la publication a été demandée. « C’est un nouveau forum, cette fois par des soldats actifs qui ont pensé le publier parce que nous l’avions publié », a déclaré le précédent forum à Geoffroy Lejeune, rédacteur en chef de l’hebdomadaire. Les stands présentaient plus de 36 000 signatures sur le comptoir peu après 1 heure.

Alors que certains des signataires du forum publié le 21 avril sont sous sanctions, les militaires rassemblés derrière ce nouveau texte ont insisté pour rester anonymes. Selon Le Parisien, quelques jours avant sa sortie, il a suscité les craintes de l’Élysée quant à une nouvelle plateforme de «2 000 soldats actifs». C’est aussi le chef de l’Etat, le gouvernement, les parlementaires et les fonctionnaires généraux que s’adresse la plateforme.

Dans ce nouveau forum, les signataires se présentent comme « récemment retraités » ce que les journaux « représentent la génération du feu « ont appelé des hommes et des femmes qui servent des soldats de toutes armées et de tous grades, de toutes sensibilités » et de défendre leurs aînés avec la Marseillaise. « Nos anciens sont des combattants qui méritent d’être respectés. Ce sont, par exemple, les vieux soldats, dont vous avez foulé aux pieds l’honneur ces dernières semaines », on peut lire et évoquer les critiques suscitées par la tribune sous la direction de généraux à la retraite, qu’Agnès Pannier-Runacher avait qualifiée et distraite par von Gaulle. Quartier des généraux en Charente « .

Dans la lignée du précédent forum dénonçant la » rupture de la France « , les signataires déclarent di eses deuxième texte qu’il y a «violence dans nos villes et villages». «Oui, nos anciens ont raison dans l’intégralité de leur texte. Nous voyons le communautarisme faire son chemin dans l’espace public, dans le débat public, écrivez-vous. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme. «  »

Si le premier texte avait suscité une vive polémique dans la classe politique, dont certains dénonçaient un quasi-appel à l’insurrection, les signataires de la plateforme du 9 mai ne sont pas d’accord. «Ces gens, qui se sont battus contre tous les ennemis de la France, vous ont traité comme des faits, alors que leur seule culpabilité est d’aimer leur pays et de pleurer sa disparition visible. Nous avons vu cette baisse dans de nombreux pays en crise. Il précède l’effondrement. Cela annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous dites ici et là, que le chaos et la violence ne viendront pas d’un «pronunciamento militaire» mais d’un soulèvement civil. «  »

Et pour continuer: « Oui, quand la guerre civile éclatera, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol parce que nous le demanderons. » C’est même la définition même de la guerre civile. Personne ne peut souhaiter une situation aussi désastreuse, nos aînés pas plus que nous, mais oui, la guerre civile se prépare à nouveau en France et vous le savez très bien. « Passez à l’action, mesdames et messieurs, et enfin, demandez aux signataires de la plate-forme. » Cette fois, il ne s’agit pas d’émotions personnalisées, de formules préfabriquées ou de couverture médiatique. Il ne s’agit pas d’élargir vos mandats ou de conquérir les autres. Il s’agit de la survie de notre pays, de votre pays. «  »

Que Marine Le Pen accepte presque immédiatement. Seuls ceux qui veulent être trompés seront trompés.

Cette lettre fait bien les choses. On s’attend à ce que Panier-Apiary démissionne en raison de son discours scandaleux et ignorant. Parly devrait l’imiter pour sa lecture nécessiteuse et irrespectueuse de la première lettre. Mais ce serait peut-être accepter de leur part un honneur qui leur manquait précisément.

Les débuts de la guerre civile ont lieu presque tous les soirs avec les guérillas qui sont menées dans les villes de tout le territoire, sans parler des abus systématiques lors des manifestations …

Lisez les articles dans la section Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre offre.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: