CM – Pape François : ces incroyables cadeaux de Jean Castex

0

PAPE FRANCOIS. Ce lundi 18 octobre, le Pape François a reçu le Premier ministre français Jean Castex pour une visite commémorative de la reprise des relations diplomatiques en 1921, mais dans le cadre du rapport Sauvé…

Une visite avec le Pape n’est jamais anodine. Le 18 octobre, le Premier ministre Jean Castex s’est rendu à Rome pour rencontrer le Pape. Cette visite, prévue depuis des mois, était destinée à commémorer la reprise des relations diplomatiques en 1921. « Had » car cette visite a pris un tout nouveau tournant depuis la parution du rapport Sauvé. Il y a quelques jours, le Pape exprimait sa « honte » et sa « douleur » après le rapport Sauvé, qui voulait mettre fin aux abus sexuels à la tête de son pontificat. Selon les conseillers de Jean Castex, il lui a assuré qu’il « suivrait de très près les décisions que prendront les évêques dans les semaines à venir ». Le débat de ces derniers jours s’est également centré sur le secret de la confession, que le président de la Conférence épiscopale de France (CEF) Emmanuel de Moulins-Beaufort avait qualifié de « supérieur aux lois de la république » avant de prendre du recul sur la pédales et évoquait une « formulation maladroite ». Jean Castex, qui a rencontré plusieurs dignitaires du Saint-Siège ainsi que des représentants de la paroisse française, devrait limiter le débat aux frontières nationales, rappelant que « l’interlocuteur du gouvernement est l’Eglise de France ». Entretien privé de 30 minutes avec le Pape, qui, selon Europa 1 sur place, l’a qualifié de « remarquable », ne se contente pas d’aborder ce sujet. Le drame libanais, suivi de près par le Pape, la pandémie et ses conséquences mondiales, l’écologie et le sommet de la COP26 à Glasgow en novembre, les migrations, la pauvreté, la question européenne…

Arrivée de Jean Castex au Vatican en compagnie sa femme Sandra. Le Premier ministre rencontrera le pape François en personne. Audience privée, qui devrait durer une trentaine de minutes. @Europe1 pic.twitter.com/hFLKrl4Gsm

Le Premier ministre n’est pas venu les mains vides à cette visite. Il offrit au pape François un exemplaire de la première édition de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo. Et un maillot du Paris Saint-Germain signé par la nouvelle star du club… Lionel Messi, argentin comme le pape François.

Dans l’après-midi, Jean Castex sera accompagné du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin attendu par le chef du gouvernement et ancien chef de la Banque centrale européenne Mario Draghi au Palazzo Chigi. L’occasion d’incarner davantage le réchauffement des relations entre la France et l’Italie, qui ont été marquées par des tensions, notamment sur la question migratoire lorsque le leader d’extrême droite Matteo Salvini était ministre de l’Intérieur.

Brève biographie du Pape François – de son vrai nom Jorge Mario Bergoglio, il est né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires, en Argentine. Après avoir été archevêque de Buenos Aires et cardinal, il a été élu pape de l’Église catholique le 13 mars 2013. Le Pape François, dit « Pape des Pauvres », succède à Benoît XVI. le 266e pape et est également le premier pape hors d’Europe depuis le 13e siècle.

La santé du pape François est inquiète depuis fin août. Le souverain a notamment subi une opération de colonisation en juillet dernier. « Ce n’était pas une opération planifiée, et les médecins de l’hôpital Gemelli de Rome auraient aimé garder le pape en observation plus longtemps », explique un quotidien italien. Le pape souffrait d’une inflammation potentiellement douloureuse des diverticules, des hernies ou des poches qui se forment sur les parois du système digestif, dont la fréquence augmente avec l’âge. L’une des complications possibles de cette affection est la sténose, un rétrécissement de l’intestin. Le Vatican avait annoncé que l’opération s’était déroulée normalement.

Le pape François aura 85 ans dans quelques semaines, tout comme Benoît XVI, lorsqu’il a renoncé à son pontificat huit ans après son entrée en fonction pour des raisons de santé. Un article du 23 août du Libero Quotidiano annonçant un pape « prêt à démissionner » a fait sensation dans la communauté, bien que l’information n’ait pas été confirmée par une source officielle. Dans une interview à la radio espagnole COPE, le souverain a démenti les rumeurs d’un éventuel conclave. « Je ne sais pas où vous avez entendu la semaine dernière que j’allais démissionner (…) l’idée ne m’a même pas traversé l’esprit. »

Enfant d’immigrés italiens, le pape François a deux frères et deux sœurs, oui seule Maria Elena est encore en vie lors de son élection papale. Le 25 décembre 1936, il est baptisé par le Père Enrique Pozzoli, qui en devient plus tard le directeur spirituel. En 1949, il étudie à l’école salésienne « Wilfrid Baron » de Ramos Mejia, puis obtient son diplôme de technicien en chimie à l’E.N.E.T. . Pour gagner sa vie, il fait le ménage dans une usine locale et est également videur dans une boîte de nuit peu fréquentée de Cordoba, en Argentine. Puis il se fiance avec une jeune femme et est en profonde réflexion qui l’amène à rompre ses fiançailles et à prendre des commandes. En fait, il a visité l’église San José dans le quartier de Flores, à Buenos Aires, pour expérimenter la « miséricorde de Dieu » et « recevoir la révélation divine pour entrer dans les ordres » lors d’une confession en 1953. « , a cité l’AFP. En effet, le 11 mars 1958, il entre au noviciat de la Compagnie de Jésus. Il poursuit sa formation spirituelle au Chili et retourne à Buenos Aires en 1963 pour étudier la philosophie. Le jeune homme a enseigné la littérature pendant un certain temps dans un collège de Santa Fe puis à Buenos Aires. Ensuite, Jorge a étudié la théologie à San Miguel. Le 13 décembre 1969, Mgr Ramon José Castellano, archevêque de Cordoue, l’ordonne prêtre.

En 1971 et 1972, le futur Pape François termine sa troisième année (troisième année de formation jésuite) à Alcalá de Hénarès, Espagne. Il est ensuite nommé maître des novices du Colegio Maximo San José, institution jésuite de San Miguel, et fait profession solennelle le 22 avril 1973. Le 31 juillet 1973, il est nommé Provincial (il a autorité sur les Jésuites et les offices de sa zone) des Jésuites d’Argentine pour six ans. Après la dictature de 1976 à 1983, il a été recteur de la Faculté de théologie et de philosophie de San Miguel, mais est resté professeur de théologie. Il est en même temps curé de la paroisse de Saint Joseph de San Miguel. A travers ses sermons, le futur Pape François fait un peu de politique, dénonce la corruption des politiques et la crise des valeurs dans le pays. Il a ensuite eu des problèmes avec sa commande en raison de la façon dont il dirigeait l’école. Il se rend donc en Allemagne, à Francfort, pour rédiger une thèse à la Faculté de Philosophie-Théologie de Sankt Georgen. Ne se sentant pas bien, il retourne en Argentine, où il devient prêtre de quartier et confesseur à Cordoue.

Le 20 mai 1992, le futur Pape François est nommé évêque auxiliaire du Pape Jean-Paul II à l’âge de 55 Buenos Aires nommés. Le 3 juin 1997, il est nommé coadjuteur du même archidiocèse. L’année suivante, le 28 février, après la mort du cardinal Antonio Quarracino, il devient archevêque de l’archidiocèse de Buenos Aires. Le 21 février 2001, il a ensuite été nommé cardinal par Jean-Paul II comme cardinal-prêtre, ce qui l’a affecté au clergé romain et en fait au clergé du Pape, évêque de Rome, de San Roberto Bellarmin. En 2005, il aurait été en lice pour l’élection papale, mais le choix s’est finalement porté sur Joseph Ratzinger, le Benoît XVI. devenu. Le Cardinal Bergoglio est élu Président de la Commission pour l’élaboration du Document final, qui sera appelé le « Document d’Aparecida », lors de la 5e Conférence générale du Conseil épiscopal latino-américain, qui s’est tenue le 15 mai 2007 au Sanctuaire d’Aparecida. , Brésil Le président de la Conférence épiscopale argentine a effectué sa visite « ad limina » le 14 mars 2009 (visite des évêques à Rome tous les cinq ans). Jorge Bergoglio est également membre de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, la Congrégation pour le culte divin et les sacrements, la Congrégation pour le clergé, la Commission pontificale pour l’Amérique latine et le Conseil pontifical pour la famille au sein de la Curie romaine

Le rôle du futur pape François dans la dictature militaire entre 1976 et 1983 en Argentine reste flou. En 2005, le journaliste et directeur du quotidien « Pagina 12 », Horacio Verbitsky, publie « El Silencio » et initie la polémique. En effet, il accuse Jorge Mario Bergoglio de collaborer avec la junte et de ne pas avoir tenté de libérer Franz Jalics et Orlando Yorio, deux jésuites qui travaillaient alors sous son ordre. La polémique renaît lorsque Jorge Mario Bergoglio est élu pape. Les allégations sont démenties le lendemain par le service d’information du Vatican. Pour le moment, il n’y a aucun document qui lierait le Pape à la dictature militaire, alors, selon le Vatican, il y a suffisamment de preuves que le Père Bergoglio a protégé ces personnes. Pour Franz Jalics, l’un des deux jésuites, l’histoire se termine après une conversation avec Bergoglio et une messe fraternelle. Néanmoins, la participation du futur pape François reste controversée. Mais le sociologue de l’université de Buenos Aires Mallimacci Fortunato a souligné dans la presse argentine que « des témoins ont affirmé que Bergoglio non seulement ne luttait pas contre la dictature, mais qu’il avait même conduit à l’enlèvement, la torture ou la disparition de nombreux prêtres y ont contribué ». et laïcs ». Des allégations qui n’ont jamais été prouvées.

Le 11 février 2013, Benoît XVI a démissionné. sur son titre papal. Un conclave se réunira le 12 mars 2013 pour élire un nouveau pape. Le lendemain, Jorge Mario Bergoglio est élu, à 19h06 la traditionnelle fumée blanche apparaît et les six cloches de la basilique se mettent à sonner. Pontificat sous le signe de la simplicité, il est le premier Pape à apparaître au balcon sans ornement liturgique. Sur le balcon du bénitier de la basilique Saint-Pierre, le nouveau Pape bénit sa première bénédiction apostolique « urbi et orbi » (« À la ville et au monde ») et ajoute : « Les cardinaux sont venus me chercher à la fin de le monde ». Puis il prie pour Benoît XVI, le nomme « évêque émérite » et récite le « Notre Père », « l’Ave Maria » et « Honorer le Père » en italien. Silence et prière pour avant qu’il ne donne sa bénédiction Lors de son audience inaugurale, il reçoit Cristina Fernandez de Kirchner, présidente de l’Argentine, qui lui a parlé de la situation avec le Royaume-Uni et les îles Falkland Place Saint-Pierre au Vatican Le 19 mars 2013, le pape François a reçu l’insigne papal et a tenu sa première « Messe d’inauguration pour l’évêque de Rome « . Orient.

La vie du Pape François est marquée par l’austérité, qui se lève à 4h30 pour terminer sa journée à 21h00 Le Pape est perçu comme timide, humble, réticent homme âgé décrit. Un religieux qui n’est pas expansif et préfère l’humilité. Il aime éviter les fastes et est fidèle à sa grande cause : la pauvreté. Lorsqu’il a été nommé archevêque d’Argentine en 1998, le futur pape a privilégié la vie dans un appartement modeste et non dans un somptueux palais auquel il avait pourtant droit. Il utilise ensuite les transports en commun. Lorsqu’il a été nommé cardinal-prêtre par Jean-Paul II en 2001, il a simplement marché jusqu’à cette cérémonie. A cette occasion, il refuse à ses compatriotes de venir à Rome et ordonne que l’argent récolté pour les billets d’avion soit distribué aux pauvres. A l’hôpital Francisco Muniz de Buenos Aires, il lave les pieds de douze malades du sida et déclare à la presse que « la société oublie les malades et les pauvres ». De plus, au cours de sa carrière en Argentine, Jorge Bergoglio a régulièrement visité les bidonvilles et rencontré la pauvreté au passage. Il s’y est même installé un temps pour soutenir un prêtre menacé par des trafiquants de drogue. Qui est vite surnommé « Pape des Pauvres ». Ces anecdotes rappellent ses débuts en tant que pape. En effet, le soir de son élection, le 13 mars 2013, le pape François a refusé de monter dans une voiture avec chauffeur et a préféré monter dans le minibus emprunté aux cardinaux pour se rendre à la maison de Sainte Marthe. Le nom « François » choisi par le 266e Pape n’est pas non plus anodin. Il fait notamment référence à saint François d’Assise, ce religieux d’origine italienne issu d’une famille aisée qui a choisi la pauvreté, s’est mêlé aux lépreux et est allé jusqu’à faire l’aumône.

Jorge Mario Bergoglio décide de devenir jésuite devenir. Cela signifie qu’il fait partie de la Compagnie de Jésus, une obédience dédiée à la papauté. Pour intégrer cet ordre, les études sont longues. Le futur pape François a étudié pendant quinze ans plusieurs matières, dont la théologie, la philosophie et la psychologie. Ordonné prêtre en 1969, il ne termine son parcours initiatique qu’à l’âge de 37 ans et prononce son dernier vœu d’allégeance au Pape. Selon la tradition jésuite, Jorge Mario Bergoglio est un intellectuel. Un érudit qui, en plus du français, de l’anglais, de l’espagnol et du portugais, parle couramment l’italien, la langue de ses parents, mais aussi l’allemand et bien sûr le latin. Dans ses temps libres, il aime lire les œuvres de Jorge Luis Borges et Dostojewski, mais aussi feuilleter la presse. Il est aussi fan d’opéra et de football.

Le « Pape des Pauvres » n’est pas un Pape réformiste. Le pape François partage les positions de ses prédécesseurs sur de nombreux sujets de société, que ce soit sur la question de l’avortement, de la contraception, de l’ordination des femmes ou du mariage homosexuel. François semble donc être un pape conservateur. Lorsque le projet de loi sur le mariage homosexuel était débattu en Argentine, Jorge Mario Bergoglio a fermement rejeté cette réforme et qualifié le mariage entre deux personnes de même sexe de « retraite anthropologique ». Il a également protesté contre le droit accordé aux transsexuels en Argentine de changer leur état civil. Aussi, pour le Pape, l’avortement est un problème éthique, pas religieux. Il s’y oppose, même en cas de viol, et considère qu’il s’agit d’une perte des « premiers droits de l’homme », de la vie, et « l’avortement, c’est tuer quelqu’un sans défense » et ce n’est « jamais une solution ». Enfin, il s’oppose aussi au mariage des prêtres et des hommes mariés qui veulent devenir prêtres. Même si la question du manque de prêtres a été discutée, le Pape insiste sur le fait que cela ne se produira pas sous son office. Le pontificat du pape François ne prend donc pas de position révolutionnaire sur ces questions. Cependant, en 2012, Jorge Mario Bergoglio a pris position contre les prêtres argentins qui refusaient de baptiser les enfants illégitimes, les qualifiant d' »hypocrites ».

Avec le pouvoir actuel en Argentine, le pape François a eu des relations tendues. L’opinion publique britannique fait également partie de ses détracteurs. En 2011, le futur pape, qui avait pris une position claire dans le conflit entre la Grande-Bretagne et l’Argentine sur les îles Falkland, affirmait que « les îles Falkland appartiennent à l’Argentine ». Les 30 et 31 mars 2019, le Pape se rendra au Maroc pour son 28e voyage apostolique. En signe d’espoir, il a accepté l’invitation du roi Mohammed VI à discuter de l’islam et de la question des migrations. Après l’entretien, le saint homme se rend à l’Institut de formation des imams, une première pour un pape dans un pays à 99 % musulman et comptant 30 000 à 35 000 catholiques. Le dernier pape à s’être rendu au Maroc était Jean-Paul II en 1985.

Le pape François s’est également rendu à Madagascar début septembre 2019. Il y dénonce la déforestation excessive, la corruption, l’exclusion et la pauvreté et appelle les autorités à créer des emplois respectueux de l’environnement. Madagascar est en effet l’un des pays les plus pauvres du monde, où 9 personnes sur 10 vivent avec moins de deux dollars par jour. Fin novembre 2019, il s’est également rendu au Japon, un pays qu’il a envie de voir depuis son adolescence. Pour le Pays du Soleil Levant, son message prône le désarmement nucléaire : « Bientôt, je visiterai Nagasaki et Hiroshima, où je prierai pour les victimes du terrible bombardement de ces deux villes et répéterai vos propres appels prophétiques au désarmement ». prie pour les victimes du tsunami de mars 2011 et a une pensée pour les « chrétiens cachés » qui ont transmis la religion catholique pendant deux siècles sans prêtres : « Ces « chrétiens cachés » ont la foi depuis des générations grâce au baptême, à la prière et à la catéchèse ! Ce sont d’authentiques églises de maison, qui dans ce pays, peut-être sans le savoir, brillaient comme un miroir de la famille de Nazareth ».

Le 1er décembre 2019, le pape François a publié une Lettre apostolique  » Admirabile signum  » sur la valeur de crèche et sa signification. « Le merveilleux symbole de la crèche, si cher au peuple chrétien, suscite toujours l’étonnement et l’émerveillement », ainsi le début de la lettre du Pape. Il décrit la tradition familiale, que nous apprenons dès l’enfance, comme « une vivant un seul Evangile  » et espère que cette tradition  » puisse se dégrader, […] être redécouverte et ravivée « . Il soutient également le fait que cette coutume existe dans les lieux de travail, les écoles, les prisons, les hôpitaux …

Pape François présent dans le réseau social Twitter via le compte @Pontifex. Ses objectifs sont d’évangéliser à travers des tweets et d’entrer en contact avec les jeunes. Chaque tweet est publié en neuf langues. En février 2020 Il avait 1,5 million d’abonnés pour son compte Twitter français.

Nous seuls ne suffisons pas, nous devons démasquer notre autosuffisance, dépasser nos limites, redevenir petits dans nos cœurs, simples et enthousiastes, pleins d’enthousiasme pour Dieu et Amour pour les autres.

Le 19 mars 2016, il s’est également abonné à Instagram sous le nom de Franciscus puis a déclaré : « Je commence un nouveau chemin pour parcourir avec vous les chemins de la miséricorde et de la tendresse de Dieu ». En février 2020, son compte comptait 6,5 millions d’abonnés.

Résumé

Santé Pape François
Démission du pape François
Courte biographie du Pape François
Jeunesse et éducation du pape François
L’élection du nouveau pape
Citations du Pape François
Pape François : données clés

Retour…

Je gère mes abonnements push

Les informations recueillies sont destinées au Groupe CCM Benchmark pour assurer l’envoi de votre newsletter.

Sous réserve des options auxquelles vous avez souscrit, elles seront également utilisées à des fins publicitaires ciblées.

Vous avez le droit d’accéder à vos données personnelles, de les rectifier et de demander leur suppression dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Keywords:

Pope,Jean Castex,Pope Francis,Vatican City,Lionel Messi,France,Pope, Jean Castex, Pope Francis, Vatican City, Lionel Messi, France,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: