Home Actualité internationale CM – Pourquoi le scénario « haute sécurité » est à l’étude
Actualité internationale

CM – Pourquoi le scénario « haute sécurité » est à l’étude

Le système de double remboursement par l'assurance-maladie légale et l'assurance-maladie complémentaire est coûteux et s'avère inefficace.

Pour certains c’est un épouvantail, pour d’autres c’est une réforme du bon sens. A quelques mois de l’élection présidentielle, le ministre de la Santé Olivier Véran milite pour un changement du système français d’assurance maladie. Cet été, il a fait appel au Haut Conseil d’Avenir de l’Assurance Maladie, organisation composée d’administrateurs, de partenaires sociaux (organisations patronales et syndicales) et de parlementaires, pour approfondir les scénarios de réforme examinés.

Ce travail s’appuie sur sur une observation faite par trop peu est compris. Alors que l’encours moyen de 620 euros est le plus bas des pays de l’OCDE, le système français actuel de remboursement des frais de santé comporte un risque pour les assurés…

Retrouvez la meilleure actualité économique et en avant-première les offres exclusives du Point du Jeudi .

Cette grande sécurité équivaut à un écrémage de la « succession » des mutuelles : nous avons payé cet héritage avec de nombreuses cotisations et, contrairement aux retraites, il est de toute façon transitoire, car dès que vous arrêtez de payer des cotisations, vous n’avez plus rien. En revanche, la sécurité sociale n’organise pas non plus le système de santé et les mutuelles.

Les mutuelles ne font presque rien. L’ensemble du travail est réalisé en amont d’abord par le professionnel de santé, qui le codifie ensuite par la sécu, qui vérifie le versement et le transmet à la mutuelle, qui se contente de vérifier si le cotisant est à jour de ses droits ou au contraire rejetant ça. Tout ça avec des frais de gestion plus élevés : mais il faut payer les publicités et le reste… (je ne cite pas certaines personnalités, sinon je serai censuré…).

Certains des arguments avancés sont recevables.
Sans aucun doute, les cotisations des retraités sont beaucoup trop élevées. Le lapsus au moment de la retraite est souvent douloureux.
Il est également clair que le titre a des coûts de gestion plus faibles par rapport à sa valeur que les titres auxiliaires.
Mais ce n’est pas si simple, car les mutuelles traitent quasiment le même nombre de dossiers que la sécu, mais avec des remboursements nettement inférieurs. Les mutuelles remboursent 30 % des soins en cours, la sécurité 70 %, mais cette dernière finance la quasi-totalité des risques importants (chirurgie, séjours hospitaliers lourds). Logiquement, la relation est défavorable aux mutuelles.
La création d’un nouveau grand monopole administratif, difficile et peu réactif, du type SNCF ou Éducation nationale, n’est pas vraiment rassurante.
Et comment effacer une industrie qui crée 100 000 emplois d’un trait de plume ?
L’objectif n’est pas que les bénéfices hypothétiques pour les SS et au-delà soient financés par les cotisations à l’assurance-chômage.
Il faudra certainement opter pour une solution provisoire, dont la plus réaliste semble être, de découpler les remboursements entre remboursements privés et remboursements publics. Une répartition des rôles d’une certaine manière.

Lire les articles de la rubrique Economie,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Social security in France,Olivier Véran,Government,Social security in France, Olivier Véran, Government,,,Grande sécu-Assurance maladie-Olivier Véran-ministère de la Santé,,Grande sécu-Cnam-ministère de la Santé,

A LIRE AUSSI ...

Le Cameroun confie la gestion de son service de visa électronique à une société ivoirienne

Le ministère des Relations extérieures du Cameroun a récemment annoncé qu’une société...

États-Unis : BNP Paribas poursuivi pour « complicité de génocide » au Soudan

Une décision de justice américaine a contraint le géant bancaire français BNP...

Tensions à l’ONU où le Maroc et l’Algérie s’affrontent sur le Sahara

Abdelmadjid Tebboune et Mohammed VI Le Conseil de sécurité de l’ONU a...

[quads id=1]