CM – Primaire écologiste : Jadot et Rousseau au second tour, deux lignes s’entrechoquent

0

Ce sera un duel entre deux lignes opposées : l’eurodéputé Yannick Jadot et l’économiste Sandrine Rousseau se sont qualifiés dimanche pour le second tour de la primaire de protection de l’environnement et s’affronteront du 25 au 28 septembre au-dessus de leur famille politique pour représenter en l’élection en 2022.

Les scores de quatre candidats sont relativement serrés. Yannick Jadot, favori du scrutin, était en tête des cinq prétendants avec 27,7% des 106.000 votants, ont annoncé les organisateurs en fin d’après-midi dans le « Pavillon du Canal » à Paris.

Sandrine Rousseau, initialement un Outsider, qui est peu à peu considéré comme un candidat sérieux, se présentera contre lui avec 25,14% des voix au second tour.

Les deux qualifiés se sont succédé à la barre et ont montré leur volonté de s’unir, mais aussi leur différences de ligne.

Yannick Jadot a plaidé à plusieurs reprises pour une « écologie de l’Etat qui est prêt à prendre ses responsabilités ». visait également l’extrême droite et Eric Zemmour sans le nommer.

Quelques minutes plus tard, l’écoféministe Sandrine Rousseau revendiquait son « radicalisme » car « l’heure des petits pas et du soutien n’est plus celle-là Le temps ».

 » Yannick Jadot a une écologie que je respecte, mais qui n’est pas la mienne. Mercredi soir.

L’eurodéputée Delphine Batho, troisième avec 22,32 % des voix et partisane de la « décroissance », a pu se lever, tout comme le maire de Grenoble Eric Piolle (22,29%) et le l’entrepreneur Jean-Marc Governatori (2,35%) ne s’est pas qualifié.

Avec le recul « nous avons semé les premières graines d’une idée dont le temps viendra », scande Delphine Batho depuis le podium, ne parlant pour l’un des deux qualifié pour le deuxième tour.

Eric Piolle n’a pas non plus donné d’instructions. « L’écologie naît de ces débats », a-t-il déclaré. Il a souligné la nécessité d’une écologie qui « s’ouvre aux aspirations des Français », notamment « les milieux des jeunes et des personnes ».

« Il y a un second tour particulièrement ouvert », a déclaré l’eurodéputé David Cormand, ex-numéro 1 du parti et sympathisants d’Eric Piolle, a déclaré.

Le pronostic était rendu plus difficile par le quadruplement du précédent numéro d’enregistrement pour un indicatif régional de protection de l’environnement de 32.000 personnes en 2011.

« 122.675 » enregistré , « c’est un Record pour nous, c’est historique », a déclaré Julien Bayou, secrétaire national d’EELV. « On s’organise sérieusement pour 2022. On n’y va pas pour rattraper les chiffres, on va gagner », a-t-il assuré alors que les candidats à la présidentielle se bousculaient à gauche.

Fort de son succès à la Aux européennes 2019, Yannick Jadot était, Candidat à « l’Ecologie des Solutions », coup de coeur pour cette primaire écologiste.

Face à lui, le duel de la ligne bien ancrée penchait clairement en faveur de Sandrine Rousseau, ce qui a provoqué de sérieuses désillusions pour le très préparé Eric Piolle.

Sandrine Rousseau est apparue dans les médias lors des Summer Days à Poitiers avec un discours très applaudi devant des milliers de militants. De vives interventions médiatiques dans les semaines qui ont suivi, au prix de quelques polémiques, avaient fait de Sandrine Rousseau une candidate sérieuse au second tour.

De quoi déstabiliser le camp d’Eric Piolle. Le maire de Grenoble a été perçu comme le seul véritable rival de Yannick Jadot ces derniers mois.

Il a multiplié les déplacements, méticuleusement filé son réseau et un programme avec des propositions concrètes comme la taxe climat et la création de 25 000 fermes communales

Mais Sandrine Rousseau l’a interpellé pour la voix des écologistes radicaux qui attendent du futur président qu’il affronte le capitalisme afin d’accélérer la transition écologique.

Les écologistes saluent tous unanimement une primaire avec des débats apaisés, loin du spectacle de la partition des années 2010.

Votre futur adversaire, le candidat insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, les a rencontrés vendredi à la Libération : « Aujourd’hui les Verts sont plus un parti de centre-gauche que de l’écologie pure , parce que tous les partis sont devenus écologistes ».

Lire les articles de la rubrique Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Yannick Jadot,Europe Ecology – The Greens,French ecologist primaries, 2016,Sandrine Rousseau,Éric Piolle,Delphine Batho,French presidential election,Yannick Jadot, Europe Ecology – The Greens, French ecologist primaries, 2016, Sandrine Rousseau, Éric Piolle, Delphine Batho, French presidential election,,EELV Europe Écologie Les Verts,Élection présidentielle 2022,politique,,Business, Finance, & Economics,Politics,Social Issues,,Politics,,Europe-Ecologie Les Verts (EELV),Primaire écologiste,Politique,Elections présidentielle et législatives 2022,Election Présidentielle 2022,,,,,,,partis-EELV-élections-présidentielle-France2022,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: