CM – Étudiants payés en échange d’une aide aux devoirs pour les collégiens

0

Le ministère de l’Éducation nationale élargit le programme de devoirs pour les élèves du secondaire. L’objectif est de répondre au décrochage scolaire prématuré en donnant un coup de pouce financier aux élèves touchés par la crise.

Le gouvernement compte d’une part sur le suivi des abandons universitaires pendant leur détention et, d’autre part, sur le sort des étudiants qui ont perdu leurs petits boulots. Nathalie Élimas, sous-secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports en charge de l’éducation prioritaire, a déclaré qu’elle souhaitait «travailler avec les élèves sur ce système pour répondre à la précarité apparue lors de la crise sanitaire. petits boulots. « également privés de lien social car ils ne pouvaient pas suivre de cours universitaires. C’est un cercle vertueux qui se construit entre nos étudiants, leurs familles et les étudiants qui en ont besoin. »

25 000 étudiants seront contactés à partir de Lundi. Ceux qui sont tuteurs pour le dispositif Ropes for Success et ceux qui sont bénévoles pour les associations de promotion de l’éducation. Ils sont payés environ 12 euros nets de l’heure.

Ce dispositif ne semble pas satisfaire les représentants étudiants, « ce n’est pas une solution » pour Mélanie Luce, présidente du syndicat étudiant UNEF: « Pas en faisant travailler les étudiants , vous répondez à leur précarité. Nous avons déjà près de 50% des étudiants payés pour financer leurs études. Et nous voyons que l’emploi rémunéré est la première cause d’échec universitaire. La réussite est encore plus difficile là-bas nos cours par correspondance aggraveront encore l’échec . « 

La présidente de l’UNEF a rappelé que son syndicat avait appelé à un plan d’urgence d’un milliard et demi d’euros avec des mesures telles que l’augmentation des subventions et des allocations de logement.

À l’origine, il y avait déjà une aide aux devoirs. système pour les collégiens. Le système «devoirs faits» n’est pas un cours supplémentaire, mais plutôt un temps consacré à l’accomplissement par l’élève des tâches exigées par ses professeurs en dehors des heures de classe. Elle se déroule dans l’établissement selon des horaires séparés, pas forcément en fin de journée, adaptés à l’établissement. Le but est d’aider les étudiants du collège à rentrer chez eux avec des «devoirs déjà faits». Cette offre est adaptée aux besoins des étudiants pour favoriser une certaine sérénité à la maison dans ces matières et contribuer à réduire les inégalités en fonction du niveau d’aide que les familles peuvent apporter aux jeunes.

Ref: https://www.franceinter.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: