CM – Virginie Efira fait des révélations poignantes et humiliantes sur son passé

0

Tenter {
if (localStorage.getItem (skinItemId)) {
var_g1;
_g1 = document.getElementById (‘g1-logo-mobile-inverted-img’);
_g1.classList.remove (‘Lazyload’);
_g1.setAttribute (‘src’, _g1.getAttribute (‘data-src’));

_g1 = document.getElementById (‘g1-logo-mobile-inverted-source’);
_g1.setAttribute (‘srcset’, _g1.getAttribute (‘data-srcset’));
}
} capture (e) {}

Si elle se fiait à tout ce qu’elle entendait elle-même, Virginie Efira ferait une dépression nerveuse. On fait le point !

À la fin des années 90, les téléspectateurs ont adopté presque immédiatement Virginie Efira. En effet, M6 et Canal lui font confiance et lui donnent carte blanche pour présenter des programmes comme Nouvelle Star ou Canal Presque. Quoi qu’il arrive, il éclaire l’écran. Lorsqu’on lui demande si elle doit privilégier soit une petite lucarne, soit le cinéma, elle se tournera vers la deuxième solution. Et encore une fois, c’est une boîte pleine. Une fois qu’ils ont accepté le script, la production sait qu’ils ont fait le bon choix pour les recruter. Elle est récemment apparue dans le dernier Albert Dupontel. Récompensé par les Césars, ce film est un ovni. Puis elle se consacre et promeut Paul Verhoeven sur la Croisette. Souvent critiquée, il n’en demeure pas moins que la réalisatrice trouve son rôle excellent. Bien sûr, il l’a poussée à bout, mais c’était pour la bonne cause. Dans les coulisses, elle a dû travailler très dur pour parvenir à un résultat à la hauteur des attentes de sa célèbre collègue Charlotte Rampling. Dans les colonnes du dernier numéro de Vanity Fair, elle confie ses peurs et, surtout, toutes les peurs que cela a pu susciter en elle !

Virginie Efira a toujours su qu’elle ferait du cinéma son métier ! Pour le Belge d’origine, cependant, rien n’était gagné d’avance, bien au contraire. Elle n’était pas du tout préférée des professeurs, encore moins des étudiants. Elle brise le silence et dit que « des blagues très humiliantes ont été faites » à son sujet ! Victime de harcèlement de la part de ses petits camarades, elle ne peut malheureusement pas en parler aux professionnels. Elle ne peut pas compter sur le soutien de ce « professeur de mathématiques qui a plaisanté : « Combien coûte cette Virginie ? » Obligée de se réfugier en portant la carte de l’humour, elle construit peu à peu un boîtier en titane. Comment a-t-elle réussi à se réconcilier avec ces expériences traumatisantes ?

Virgine Efira se sent plutôt à l’aise dans son armure. Et pourtant elle en vient avec une Psychanalyse tout remonte à la surface, souvent avec perte et fracas. « Bien plus tard, ces souvenirs se sont transformés en moments troublés (…) C’est la particularité des souvenirs d’être en mouvement. » Au fil du temps, la thérapie l’aide, les choses pour clarifier et diviser les problèmes en deux catégories. Elle a maintenant la méthode de « changer la perception de ce qui était vécu comme de la honte, comme de la douleur afin de réduire la sensation de pesanteur » ! Objeko est impressionnée par ce grand endroit !

En exclusivité pour nos confrères de Vanity Fair France, Virgine Efira acceptera de nous donner le surnom que nous lui avons donné contre son gré : « Orange Kraft ». notre enfance Casimir. Mais c’est aussi l’une des couleurs de la tenue de scène des Bioman, ces super-héros qui ont toujours réussi à vaincre le mal et à ramener la paix sur la terre. Imaginez qu’il n’y a pas de connexion. C’était à cause de son… « maquillage » !

À nos yeux de fans pourtant, Virginie Efira a l’air si naturelle et jamais exagérée. C’est comme si le temps n’avait aucune incidence sur elle et sa personnalité rayonnante. Cependant, elle veut nous dire qu’elle a fait beaucoup de choses exprès pour se faire remarquer. « J’étais vulgaire, je m’habillais très impudemment. » Elle se souvient notamment d’avoir « eu les s ** ns là-bas lors de ces précédentes montées sur le tapis rouge du Festival de Cannes. J’étais lourdement maquillée, je n’arrivais pas à décrocher les codes.» Maintenant, elle sent que cette effraction est derrière elle. Plus que jamais, elle veut montrer la voie à la jeune génération. Devenue une référence comme une grande sœur bienveillante pour sa communauté, on a hâte de savoir à quoi s’attendre en 2022. Il ne reste plus qu’à transmettre ses valeurs à sa fille Ali. À presque dix ans, elle peut être fière de sa maman et de tout ce qu’elle a vécu ! Quelle résilience !

J’adore les mots, le métier de rédacteur web est devenu incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon opinion sur n’importe quel sujet, y compris la politique, la télévision et les gens.

Keywords:

Virginie Efira,Benedetta,Elle,Paul Verhoeven,Cannes Film Festival,Niels Schneider,Virginie Efira, Benedetta, Elle, Paul Verhoeven, Cannes Film Festival, Niels Schneider,,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: