Coronavirus: Patricia Ndam Njoya a refusé de réceptionner le don de Paul Biya voici pourquoi

    0
    12

    Tout l’exécutif de la mairie de Foumban, a brillé par son absence le 8 mai 2020, lors de la cérémonie de remise du don du Président de la République pour la lutte contre le Coronavirus dans la ville chef-lieu du département du Noun à l’Ouest du pays.

    Des seaux, des cartons de savon et des masques ont constitué la nature du don du Président de la République que le préfet du département du Noun, Donatien Boyomo, a transféré au sous-préfet de l’arrondissement de Foumban le 8 mai 2020. Ce dernier s’emploiera à son tour à faire distribuer aux populations de son territoire de commandement.

    La cérémonie qui s’est déroulée à la place des fêtes de la cité des arts, a été boycottée par le maire de la commune de Foumban. Ses quatre adjoints ont aussi répondu aux abonnés absents.

    L’exécutif de la mairie de la ville capitale du Royaume Bamoun, confirme ainsi sa désapprobation liée au circuit de distribution et à l’inadéquation du don en question. Des critiques exprimées dans une correspondance adressée en début de semaine dernière au Président Paul Biya.

    «Si vous nous aviez consulté quant à l’utilisation judicieux de ce ‘‘Don spécial’’, nous aurions pu, à l’attention de votre haute gouverne, indiquer notre option pour sa mise à disposition ou affectation dans les différents comptes bancaires ou consignations spéciales, afin que chaque commune, en fonction de son plan de riposte, engagé depuis le début du mois de mars, pressente ses besoins réels en ce moment qui, en tout cas, se trouvent au-delà du stade: savon, masques, gants, seaux, bidons lave-mains. Nous avons besoin des kits de dépistage, d’appareils respiratoires, mais aussi de prise en charge socio-sanitaire, d’aménagement des sites pour approvisionnement, de mise en quarantaine, d’inhumation, de mobilisation et sensibilisation des populations en ordre varié et spécifique», avait écrit dans la correspondance, Patricia Ndam Njoya, au nom du Syndicat des Communes du Noun.

    Elle avait conclu par une suggestion: «Nous, maires du Syndicat des Communes du Noun, souhaitons, du moment où il est clairement question de ‘‘décentralisation’’ de la stratégie de riposte, qu’elle soit confiée aux maires sans qu’il ne leur soit imposée la présidence du sous-préfet, et, à l’avenir, veiller à les consulter pour être en adéquation avec le développement des stratégies qu’ils ont déjà sur place».

    Source: cameroon-info.net

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here