Coronavirus: un reportage de France 24 en dévoile sur le silence de Paul Biya voici les détails

    0
    36

    La chaine de télévision d’information internationale France 24, a consacré un reportage sur le silence du chef de l’Etat camerounais face à la pandémie de Covid-19 qui gagne de plus en plus le terrain dans son pays.

    Où est le président ? C’est la question que se pose la chaine française. C’est cette même question qui taraude les esprits dans ce pays qui compte déjà plus de 800 malades, et est désormais dans le top 5 des pays les plus touchés par cette maladie sur le continent noir.

    Presque tous les chefs d’Etats africains ont donc déjà pris la parole face à cet ennemi invisible qui se propage dangereusement sur le continent. Mais Paul Biya, lui, est resté invisible. C’est le chef du gouvernement qui annonce des mesures pour endiguer la pandémie.

    Face au silence du Président de la République, Maurice Kamto, le principal opposant, a lancé les ultimatums, appelant le « commandant déserteur » à prendre ses responsabilités. « ll se peut que Monsieur BIYA réapparaisse d’un moment à l’autre pour jouer au messie attendu. Cela ne changerait rien à notre appréciation de la situation. Il a montré par sa disparition inexpliquée depuis plus d’un mois, qu’il n’est plus à la hauteur de la lourde tâche qu’il s’est octroyée, et qu’en tout état de cause il est un commandant en chef déserteur », a déclaré l’homme politique, invitant « la communauté internationale à se mobiliser pour aider à sauver le peuple camerounais abandonné à son triste sort dans cette guerre contre le COVID-19 ».

    Son parti le MRC, s’est par ailleurs engagé à porter secours aux populations face au coronavirus, via l’initiative de collecte de fonds dénommée « Survie-Cameroon-Survival».

    Jugé d’illégale, cette initiative a été interdite par le ministre de l’Administration Territoriale Paul Atanga Nji. Rappelant les dispositions de la loi du 21 juillet 1983 sur les appels à la générosité publique et le décret du 14 août 1985 sur les conditions d’octroi de l’autorisation, le membre du gouvernement a indiqué que cette collecte de fonds doit être soumise à son autorisation préalable.

    «Le régime illégal et illégitime de monsieur Biya, vient ainsi de franchir la ligne rouge. Il endossera la pleine responsabilité de cet acte odieux et barbare devant l’histoire. Lui-même, les membres de son gouvernement et les autres personnes qui sont de près ou loin liés à cette action qui tend à priver notre peuple d’une assistance humanitaire d’urgence, alors qu’il est en danger de mort», a réagi fermement Maurice Kamto, non sans inviter les camerounais à continuer dans l’élan de cœur dont la cagnotte s’élève déjà à plus de 300 millions de Fcfa.


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here