Coronavirus: Voici pourquoi Emmanuel Macron appelle à sauver Paul Biya du Chaos

    0
    18

    Lors d’une quatrième allocution télévisée hier 13 avril 2020 consacrée à la crise du coronavirus, le président de la République Emmanuel Macron a estimé que la France, et plus largement l’Europe, allait devoir voler au secours de l’Afrique.

    La France prépare déjà l’après-crise. Alors que l’épidémie de coronavirus bat toujours son plein en Europe, Emmanuel Macron s’est exprimé, lundi 13 avril au soir, pour donner de premières pistes. S’il a avancé l’hypothèse d’un possible déconfinement à partir du 11 mai, le président de la République a également évoqué la crise économique et ses conséquences pour les pays les plus pauvres. En ce sens, il a plaidé pour que la France et l’Europe viennent en aide à l’Afrique, en « annulant massivement sa dette », rapporte notamment RFI.

    Au 31 décembre 2019, l’encours de la dette publique et à garantie publique (ensemble des dettes contractées par l’État, entreprises et autres établissements publics) a atteint un volume de 8384 milliards de FCFA. Cette dette, qui a progressé de 827 milliards de FCFA en seulement huit mois (elle était de 7557 milliards de FCFA à fin avril 2019), représente désormais 37,4% du PIB du pays. Pour le moment, les officiels camerounais n’ont pas encore réagit à l’annonce du président Macron.

    Si l’épidémie a tardé à atteindre le continent africain, elle a désormais couté la vie à 788 personnes et en a contaminé près de 15000. Récemment, plusieurs dirigeants africains, comme le président sénégalais Macky Sall, ont officiellement lancé un appel à l’aide face correctement à la crise qui pourrait être encore plus désastreuse qu’ailleurs. Lors de sa bénédiction pascale, le pape François lui-même a demandé d’annuler la dette des pays les plus pauvres. Plusieurs institutions financières comme le FMI et la Banque mondiale réclament également la même chose depuis la mi-mars. Cela fait près d’un mois que les dirigeants des grands pays et des institutions financières internationales proposent des solutions pour alléger le fardeau de l’Afrique, sous la forme de moratoires, de rééchelonnement, d’allègement ou donc d’annulation.

    En dix ans, la dette publique africaine a doublé, rapporte RFI, pour atteindre aujourd’hui 365 milliards de dollars, dont 145 sont dus à la Chine. Une somme qui empêche l’Afrique de correctement faire face correctement à la crise. De plus, le continent est en proie à plusieurs milliards de dollars de dette privée, les pays ayant levé, ces dernières années, des fonds sous forme d’eurobonds, par exemple. Une dette bien plus compliquée à annuler.


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here