Home Actualité internationale Les critiques se multiplient face aux coupures d’Internet pendant le Bac.
Actualité internationale

Les critiques se multiplient face aux coupures d’Internet pendant le Bac.

Internet est de nouveau fortement perturbé pendant le déroulement des examens du Bac en Algérie (11 juin – 15 juin). Une mesure qui suscite des critiques

Coupures d’Internet pendant le Bac en Algérie : une solution radicale contestée

Depuis le 11 juin, le déroulement des examens du Bac en Algérie est perturbé par des coupures d’Internet. Les autorités ont également annoncé des poursuites judiciaires contre les tricheurs, avec des condamnations à de la prison ferme prononcées par de nombreux tribunaux du pays durant les deux premiers jours du Bac. Cette solution radicale ne fait pas l’unanimité en Algérie, certains dénonçant les pertes économiques engendrées et appelant à trouver d’autres solutions.

Des brouilleurs pour lutter contre la triche au Bac via Internet ?

Des syndicats de l’Éducation et l’expert en technologies de l’information Younes Grar ont évoqué la solution des brouilleurs pour lutter contre la triche au Bac via Internet. Pour Younes Grar, il est possible d’imprimer les sujets partout, évitant ainsi les fuites. Il dénonce également les pertes économiques importantes et le bouleversement du quotidien des gens causés par les coupures d’Internet pendant le Bac. Toutefois, certains, comme le président de l’Association de protection des consommateurs (Apoce), Mustapha Zebdi, abordent l’aspect commercial lié à ces coupures et demandent aux opérateurs de téléphonie de compenser leurs clients.

Des questions sur la confection des sujets

Abderrazak Makri, ancien président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), a fustigé la décision de couper Internet pendant le Bac, rappelant la promesse du président de la République Abdelmadjid Tebboune qui avait déclaré en 2020 la fin de ces coupures. Younes Grar s’interroge également sur la confection des sujets, soulignant qu’il est possible d’imprimer les sujets partout et qu’il y a nécessité de revoir la confection des sujets. Boualem Amoura, secrétaire général du Satef, a quant à lui pointé le problème de connexion à Internet qui a perturbé le travail de collecte d’information auprès des délégués dans les différentes wilayas du pays.

Mots clés : Algérie, Bac, coupures d’Internet, triche, brouilleurs, pertes économiques, opérateurs de téléphonie, sujets, confection.

A LIRE AUSSI ...

Réforme des pensions de retraite en Algérie

Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, ordonne la révision des pensions de retraite...

Boxe : l’Algérienne Imane Khelif sacrée championne au Tournoi de Colorado !

Imane Khelif L’Algérienne Imane Khelif (-66 kg) a brillé de mille feux...

Sahara : De Mistura face aux exigences du Maroc et de l’Algérie

Staffan de Mistura Le Conseil de sécurité de l’ONU réaffirme son soutien...

[quads id=1]