Covid-19: Voici comment Grégoire Owona rassure les entreprises au nom du gouvernement

    0
    25

    Dans une interview accordée au quotidien Le Jour, édition du lundi 4 mai 2020, le membre du gouvernement se prononce, entre autres, sur la non célébration de la Fête du Travail le 1er mai 2020 et sur les conséquences économiques des mesures restrictives prises pour limiter la propagation du Coronavirus.

    Les manifestations relatives à la Fête du Travail le 1er mai 2020 ont été annulées en raison de la pandémie de Covid-19 qui sévit au Cameroun.

    En dépit de cette annulation, «le monde du travail cependant reste mobilisé à travers le thème central retenu pour la réflexion annuelle et privilégie ces jours-ci toutes les actions de santé et sécurité en entreprise et dans les administrations visant à barrer la voie au Covid-19 en milieu de travail», relève le ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, Grégoire Owona.

    Répondant à un question du directeur de publication du journal Le Jour, Haman Mana, sur le rapport alarmant récemment publié par le GICAM au sujet de l’impact des mesures restrictives prises pour lutter contre le Coronavirus sur les entreprises, le membre du gouvernement estime que le GICAM est dans son rôle.

    «Nous avons pris connaissance des conclusions de ce rapport qui soulignent effectivement les difficultés auxquelles les entreprises sont confrontées face à cette pandémie internationale. Il s’agit donc d’une situation mondiale qui n’affecte pas seulement l’économie de notre pays», soutient-il.

    Pour le ministre Owona, «la réponse varie selon les réalités et spécificités des pays ou les zones économiques, en tenant compte de la riposte sanitaire. Toutefois, et sur très hautes instructions du Président de la République, le Premier Ministre coordonne actuellement une étude qui, partant de l’analyse des difficultés, va adresser des solutions en vue d’accompagner les entreprises à moins ressentir le choc des effets du Covid-19. Nous sommes confiants et invitons les uns et les autres à gérer cette situation conformément aux lois et règlements en vigueur dans notre pays».

    «Vous avez-vous-même vu le Premier Ministre recevoir les groupements d’entreprises, mais aussi les confédérations syndicales. Le gouvernement sera aux côtés des entreprises et des travailleurs et ne ménagera rien de ce qui est faisable conformément à la loi. Le gouvernement fera ce qu’il doit faire, certes en fonction des moyens disponibles et des résultats des concertations et des études. Nous souhaitons que les entreprises restent citoyennes pour que le jeu soit franc et sincère pour l’intérêt de notre économie, pour l’intérêt de tous les Camerounais», ajoute le MINTSS.


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here