Crise au MRC: Voici comment Sa majesté BILOA EFFA en remet une couche

    0
    24

    Suite à la sortie de Me Michèle Ndoki et les commentaires qu’elle a suscité sur les réseaux sociaux, le conseiller spécial du président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Sa majesté BILOA EFFA a pris sa plume pour recadrer le débat.

    Dans son adresse aux militants et sympathisants du MRC, il leur demande maîtriser leurs émotions et appelle à un respect mutuel au sein du parti « En toute chose et en toute circonstance, nous devons être en capacité de maîtriser nos pulsions émotionnelles » a-t-il martelé.

    LECTURE

    A l’entame de mon propos, qu’il me soit permis de dire : L’infaillibilité, la perfection ne font pas parti de l’humanité. En revanche, toute personne est perfectible.

    C’est avec tristesse et le cœur meurtri que je prends ma plume pour m’adresser à vous en général mais particulièrement à ceux de nos camarades à la gâchette facile qui excellent dans la joute frénétique et monotone sur les réseaux sociaux. Ce qui en soit ne serait pas une mauvaise chose si un tant soit peu elle était canalisée avec en prime, le respect de l’espèce humaine.

    Il est important d’intégrer qu’une formation politique est une entité qui a pour activité principale et primordiale, la sensibilisation en permanence des populations toutes tendances confondues à travers deux éléments essentiels : L’IDÉOLOGIE, LE PROJET DE SOCIÉTÉ.

    Le but escompté étant le recrutement dans ses rangs, du maximum d’adhérents aux fins de concourir à l’expression démocratique en vue de la conquête du pouvoir, la prise du pouvoir et l’exercice du pouvoir dans la légitimité et par les urnes dans une démocratie pluraliste.

    Comment et pourquoi éprouvons nous tant de difficultés à comprendre que les batailles intra-idéologie n’ont pas droit de cité.

    Dès lors il devient important de se rendre à l’évidence que l’adhésion du reste volontaire dans un parti politique ne saurait nous dépouiller de notre liberté d’esprit mais, elle ne nous confère pas non plus la posture d’électrons libres. D’où la discipline et le respect de la hiérarchie. En être ignorant participe de la déconstruction de l’idéal. Nous nous devons donc respect mutuel de sorte que les opinions contraires soient débattables et non combattables.

    Tous, chacun en ce qui le concerne sommes libres d’expression mais il est utile et important de définir le cadre. Car, le lieu et le moment pour s’exprimer mal appréciés peuvent s’avérer fatals.

    En outre, en toute chose et en toute circonstance, nous devons être en capacité de maîtriser nos pulsions émotionnelles.

    Mes chers amis, sortons des enfantillages et faisons de la politique car, elle est simple il suffit d’intégrer que c’est un jeu. Un jeu qui a certainement des enjeux mais il n’en demeure pas moins elle reste un jeu.

    Ce jeu se résume en deux choses fondamentales (LE DIRE ET LE FAIRE.) En d’autres termes, dire ce que l’on peut faire et faire ce que l’on a dit. Des croc-en-jambes, des coups en dessous de la ceinture quant à eux relèvent d’un passé malheureux qui n’a d’égal que la sauvagerie toute chose qui dénote de l’absence d’initiatives et de la stérilité d’imagination.

    Camarades, restons soudés soyons une chaîne dont chaque maillon est essentiel car l’adversaire se nourrit de notre fragmentation.

    Ne cédons pas à la panique car, la panique inspire toujours de très mauvaises décisions .
    LE CONSEILLER SPÉCIAL DU P N/ MRC.
    Sa majesté BILOA EFFA AUX Amis Politiques

    source:

    Source: www.camerounweb.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here