Home Actualité internationale Côte d’Ivoire : l’ancien président Henri Konan Bédié est mort à 89 ans
Actualité internationale

Côte d’Ivoire : l’ancien président Henri Konan Bédié est mort à 89 ans

Chef de l'État de 1993 à 1999, Henri Konan Bédié n'avait pas exclu d'être candidat à la prochaine élection présidentielle dans son pays.

Henri Konan Bédié, ancien président ivoirien, décède à l’âge de 89 ans

Henri Konan Bédié, ancien président de la Côte d’Ivoire de 1993 à 1999, est décédé à l’âge de 89 ans dans un hôpital privé à Abidjan. Sa mort a été annoncée par un membre de la communication de son parti. Une foule s’est formée devant sa résidence à Abidjan pour lui rendre hommage. Bédié avait exprimé son intention de se présenter à la prochaine élection présidentielle dans son pays. Il avait été désigné candidat unique à la présidence du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principal mouvement d’opposition, dont l’élection est prévue en juin.

Un héritier d’Houphouët-Boigny et un nationaliste controversé

Henri Konan Bédié, surnommé « HKB », était considéré comme l’héritier et le successeur de Félix Houphouët-Boigny, premier président ivoirien. Né dans une famille de planteurs de cacao, Bédié avait occupé plusieurs postes politiques importants, dont celui d’ambassadeur à l’âge de 26 ans et de ministre de l’Économie à l’âge de 32 ans. Il était connu pour son concept nationaliste, voire xénophobe, appelé « l’ivoirité ». Bédié avait été allié au président Alassane Ouattara, mais avait rejoint l’opposition en 2018 et s’était rapproché des partisans de Laurent Gbagbo.

La Côte d’Ivoire en deuil et l’Algérie craint une pression migratoire accrue

La mort d’Henri Konan Bédié a plongé la Côte d’Ivoire dans le deuil. Son décès survient dans un contexte politique tendu, alors que le pays se prépare à des élections municipales et régionales en septembre. Par ailleurs, l’Algérie craint une pression migratoire accrue en raison de la situation politique en Côte d’Ivoire. Le pays a condamné la tentative de coup d’État et redoute une augmentation des flux migratoires en provenance de la Côte d’Ivoire.

Mots clés : Henri Konan Bédié, président ivoirien, décès, élection présidentielle, Parti démocratique de Côte d’Ivoire, nationalisme, xénophobie, deuil, Algérie, pression migratoire.

A LIRE AUSSI ...

Renouveau des relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso

Les ministres de la Défense ivoirien et burkinabè renforcent leurs relations après...

Choc en Côte d’Ivoire : Sébastien Haller sous le choc

La sélection ivoirienne confirme le forfait de Sébastien Haller pour les prochains...

Femmes indépendantes en Côte d’Ivoire : l’agriculture comme clé

À Fapaha, au nord de la Côte d’Ivoire, les femmes cultivent des...

Les propos audacieux de Brenda Biya sur l’élection présidentielle

Brenda Biya attire l'attention pour une faute d'orthographe, mais son message sur...

[quads id=1]