Daft Punk : « On ne voyait rien dans les casques », les rares confidences du co-fondateur du duo.

0

Thomas Bangalter se confie sur la séparation des Daft Punk

Thomas Bangalter, cofondateur du célèbre duo d’électro Daft Punk, s’est présenté sans son casque intégral au micro de France Inter pour parler de son album solo, « Mythologies ». Il a également évoqué la séparation définitive du groupe, annoncée en février 2021 dans une vidéo spectaculaire. Selon lui, cette histoire vécue pendant près de 30 ans avec Guy-Manuel de Homem-Christo s’est terminée de manière satisfaisante.

Le port du casque intégral était la marque de fabrique des Daft Punk, mais selon Thomas Bangalter, cela n’était pas toujours facile à porter sur scène. Il a même avoué qu’il n’avait rien vu lors de leur concert à Bercy. Le duo a toujours navigué entre la fiction et la réalité, en se concentrant sur le spectacle sans vraiment regarder le public.

Daft Punk, un groupe phare de la scène électro

Le premier album du duo, « Homework », sorti en 1997, a rapidement fait de Daft Punk un groupe phare de la scène électro, avec des singles devenus des classiques tels que « Around the World » et « Da Funk ». Avec la sortie de l’album suivant, « Discovery », en 2001, le duo n’est plus apparu publiquement que dans des tenues de robots qui sont devenues leur marque de fabrique. En 2013, vingt ans après le début de leur carrière, les Daft Punk ont encore une fois secoué la planète musique avec « Get Lucky », le single principal de leur album « Random Access Memories ».

Malgré leur séparation, Thomas Bangalter se retourne avec plaisir sur ce qu’ils ont pu accomplir ensemble. Il est désormais concentré sur sa carrière solo et son album « Mythologies », qui est la bande originale du ballet de danse d’Angelin Preljocaj.

Mots clés : Thomas Bangalter, Daft Punk, électro, séparation, casque intégral, scène, musique, album, solo.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: