Démission au Mrc : Voici pourquoi le président régional de l’Est rejoint le RDPC

    0

    Le président régional du parti de Maurice Kamto vient de claquer la porte pour rejoindre les rangs du parti au pouvoir.

    Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc n’a plus de leader dans la région de l’Est. « Chers frères et sœurs ! Je suis venu ce jour vous dire que je démissionne du Mrc pour le Rdpc. En ma qualité de président régional, je dis au revoir à ce parti politique de l’opposition ». Cette déclaration de David Godri Ndanga était la surprise du grand meeting de lancement de la campagne du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) le 25 janvier 2020 à Bertoua. La raison de ce désistement qui a suscité la joie des militantes et militants du parti au pouvoir a été évoquée. « On ne bafoue pas l’honneur des fils de l’Est. Car l’honneur est sacré malgré notre pauvreté », s’est justifié David Godri Ndanga.

    L’ancien président du Mrc à l’Est explique que « la veille de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018 à 20h30, j’ai reçu un plus de huit millions 400 mille F cfa du trésorier national adjoint du Mrc pour battre campagne dans toute la région. Cette somme a été gérée de manière adéquate en fonction du nombre de bureaux de vote et à rasison de 5000f par scrutateur. Malgré le score que nous avons réalisé, j’ai été surpris d’apprendre qu’il y a eu opacité dans la gestion de cet argent. Une somme en réalité ne pouvait même permettre de battre campagne dans une commune. Un procès en sorcellerie qui m’a vraiment choqué.

    Nonobstant les appels à manifestations lancés par le directoire national, vous avez dû constater que l’Est était calme. J’ai dit zéro marche dans cette région et nous n’avons pas marché ». Un vrai coup dur pour ce parti de l’opposition qui ne participera pas au double scrutin municipal et législatif du 09 février prochain. En recevant séance tenante les attributs du Rdpc, David Godri Ndanga, originaire du village Borongo dans l’arrondissement de Bétare-Oya a immédiatement été intégré dans l’équipe de campagne de la commission communale de Garoua-Boulai où il réside. Pour Badel Ndanga Ndinga, chef de la délégation permanente du comité central du Rdpc dans le Lom-et-Djéérem, « cette démission du président régional du Mrc est une grande victoire du Rdpc à l’Est. Je pense que notre frère a enfin compris que ce parti politique n’a pas d’avenir ni dans notre pays, ni dans notre région, encore moins dans le département du Lom-et-Djerem. C’est une décision de sagesse que nous saluons ». Le souhait du chef de la délégation permanente du comité central du Rdpc à l’Est, le sénateur Bernard Wongolo est de voir d’autres démissions des rangs du Mrc, afin d’assainir le climat social et politique dans cette région/ Avec cette prise, l’Est reste un bastion imprenable du Rdpc.


    SOURCE : https://www.w24news.com/demission-au-mrc-voici-pourquoi-le-president-regional-de-lest-rejoint-le-rdpc-2/?remotepost=30438

    Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

    [gs-fb-comments]

    [comment]

    [supsystic-newsletter-form id=4]

    Vidéo du jour:



    Laisser un commentaire