Dépeinte en esclave par Valeurs Actuelles, la députée Danièle Obono, reçoit de nombreux soutiens

    0
    24

    Dans son dernier numéro, sorti jeudi 27 août, le magazine conservateur, Valeurs Actuelles, publie une fiction sur la députée insoumise de Paris Danièle Obono.  En une, on peut lire « Danièle Obono au temps de l’esclavage » avec une image de la députée représentée en esclave avec une chaîne attachée au cou. 

    La principale intéressée a réagi sur Twitter : « On peut encore écrire de la merde raciste dans un torchon illustrée par les images d’une députée française noire africaine repeinte en esclave… », regrette-t-elle. « L’extrême droite, odieuse, bête et cruelle. Bref, égale à elle-même. »

    Il paraît ‘Qu’on-Peut-Pu-Rien-Dire’ #BienPensance. Heureusement on peut encore écrire de la merde raciste dans un torchon illustrée par les images d’une députée française noire africaine repeinte en esclave… L’extrême-droite, odieuse, bête et cruelle. Bref, égale à elle-même. pic.twitter.com/EupKSXZ207

    « Marianne, Valeurs Actuelles, Charlie : ça suffit le harcèlement nauséabond contre Danièle Obono », a tweeté Jean-Luc Mélenchon, chef de file de la France Insoumise. A l’autre bout de l’échiquier politique, Wallerand De Saint-Just, trésorier du Rassemblement National, a notamment jugé ce samedi matin sur BFM que cette couverture « était méprisante et humiliante pour madame Obono ».

    Plusieurs membres du gouvernement ont également réagi et notamment le Premier ministre Jean Castex : « Cette publication révoltante appelle une condamnation sans ambiguïté. Je partage l’indignation de la députée Danièle Obono et l’assure du soutien de l’ensemble du Gouvernement. La lutte contre le racisme transcendera, toujours, tous nos clivages. »

    Cette publication révoltante appelle une condamnation sans ambiguïté.Je partage l’indignation de la députée Danièle Obono et l’assure du soutien de l’ensemble du Gouvernement.La lutte contre le racisme transcendera, toujours, tous nos clivages. https://t.co/ybRKO4DJP3

    Le magazine Valeurs actuelles a publié un communiqué dans lequel il présente ses excuses à Danièle Obono, comprenant qu’elle « ait pu se sentir personnellement blessée par cette fiction ». Des excuses qui interviennent en  fin de communiqué après avoir expliqué que, Danièle Obono « participe, par ses prises de position répétées à cette entreprise de falsification de l’histoire » (ndlr : selon laquelle l’esclavage serait le seul fait des Européens d’après Valeurs Actuelles) 

    Notre réponse suite à la polémique autour du roman de l’été consacré à Danièle Obono, cette semaine dans Valeurs actuelles. pic.twitter.com/GHVzHBSdvQ

    © 2020 actu.fr, détenu et coexploité par
    Publihebdos
    et ses filiales.Hébergement dédié : Group DIS

    Digital Ad Trust

    ACPM



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here