DIRECT. Coronavirus : le port du masque va devenir obligatoire dans toute la ville de Paris, annonce Jean Castex

    0
    23

    Cette décision va être prise par le préfet de police de Paris, après consultation avec la mairie de la capitale, a indiqué le Premier ministre lors d’une conférence de presse sur la situation épidémique en France.

    Jean Castex s’exprime à nouveau. Après avoir fait plusieurs annonces mercredi 26 août sur France Inter, le Premier ministre tient une conférence de presse, jeudi 27 août, à 10h30, depuis Matignon, aux côtés des ministres de la Santé Olivier Véran et de l’Education Jean-Michel Blanquer. Le chef du gouvernement devrait refaire le point sur l’épidémie de coronavirus, département par département, défendre les nouvelles mesures prises par l’exécutif et appeler à la vigilance.

    Une conférence à suivre sur France 2 et franceinfo. A l’occasion de la conférence de presse de rentrée du Premier ministre, France 2 vous propose une édition spéciale, à partir de 10 heures, présentée par Julian Bugier avec les éditorialistes Nathalie Saint-Cricq et Alexandra Bensaïd. Vous pourrez aussi suivre l’allocution de Jean Castex, sur la chaîne franceinfo, le canal 27 de votre télévision, en édition spéciale dès 10 heures. Cette nouvelle prise de parole du chef du gouvernement sera également suivie de près dans ce direct.

    Le plan de relance attendu la semaine prochaine. Le plan de relance de l’économie française, qui devait initialement Ãªtre présenté cette semaine, sera finalement annoncé jeudi 3 septembre. Le Premier ministre a déjà dévoilé que deux des 100 milliards du plan seront consacrés à la culture. Un quart du plan bénéficiera par ailleurs aux PME et aux TPE.

    Les conditions de la rentrée scolaire précisées. A quelques jours de la rentrée, Jean-Michel Blanquer a annoncé mercredi que le port du masque sera obligatoire à l’école pour tous les adultes, et pour les élèves à partir de la sixième. En outre, une prime exceptionnelle de 450 euros sera versée aux directeurs et directrices d’école à la fin de l’année.

    « On ne peut pas avoir de réponse a priori, il faut avoir des outils pour le mettre en oeuvre si nécessaire ».

    #CORONAVIRUS Voici la réponse du Premier ministre à une question sur le périmètre d’éventuels reconfinements locaux (villes, département, couvre-feu).

    #CORONAVIRUS Bonjour @Bix. L’obligation du port du masque ne peut pas être contournée en portant une visière mais pas de masque. Et la visière, sans être inutile, n’a pas les mêmes propriétés que le masque, et ne protègent notamment pas des particules restant en suspension dans l’air, comme nous l’expliquions dans un article.

    #CORONAVIRUS Et les visières c’est pareil ? Beaucoup de commerçants portent des visières mais pas de masque. Pourriez-vous préciser la règle svp ?

    « S’agissant de la petite enfance, si tout était simple, ça se saurait. (…) Voir quelqu’un avec un masque peut présenter des difficultés pour un enfant tout petit. On est obligé de prendre en compte cette donnée. Votre question touche un sujet d’horlogerie fine. »

    #CORONAVIRUS Le Premier ministre complète la réponse sur la crèche, sans trancher sur le port du masque.

    #CORONAVIRUS « Pour la question sur le port du masque en crèche, nous attendons une réponse scientifique. »

    « Le masque n’est pas un totem d’immunité, c’est un outil de protection. J’ai pu constater des gens qui portaient un masque et se faisaient la bise, ou se tiennent la main, ça, ça ne marche pas. »

    #CORONAVIRUS Le ministre de la Santé revient sur le port du masque, en rappelant que cette « mesure ne se suffit pas en elle-même ».

    #CORONAVIRUS Pourquoi certains enlèvent-ils leur masque pour poser des questions ou y répondre ? Chacun le tripote ainsi allègrement et postillonne à sa guise… Plus aucun intérêt de le porter donc… Quel exemple !

    #CORONAVIRUS Masque obligatoire pour les enseignants en maternelle, facultatif lorsqu’il s’agit de répondre aux questions des journalistes ! #exemplarite

    #CORONAVIRUS Dans les commentaires, vous êtes nombreux à vous étonner, ou vous indigner, de voir une majorité des ministres et des journalistes présents ne pas garder leur masque pour s’exprimer au micro.

    #CORONAVIRUS Je ne comprends pas pourquoi certains retirent leur masque quand ils ont la parole, c’est justement le moment où vous postillonez le plus ! Merci à Mr Véran qui le garde !

    « Si on voit que le virus bascule des populations les plus jeunes aux personnes vulnérables, là, on sait que l’impact sanitaire peut être très fort et être amené à prendre des mesures. »

    #CORONAVIRUS Le ministre de la Santé répond à une question sur le reconfinement local, en indiquant qu’il se ferait surtout en fonction de la situation hospitalière.

    « Les Bouches-du-Rhône comme Paris sont classés dans les départements de circulation active du virus. Cela va entraîner des conséquences, j’ai indiqué que le préfet de police de Paris, après concertation, va étendre le port du masque dans l’ensemble de la capitale. »

    #CORONAVIRUS Le Premier ministre se fait plus précis sur le port du masque obligatoire à Paris, indiquant cette fois clairement que le préfet va prendre cette décision.

    #CORONAVIRUS Bonjour @Kris. Les ministres n’ont pas évoqué cette question. Jean Castex, qui a expliqué que le masque était désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où se trouvent plusieurs personnes, a laissé la porte ouverte à des « adaptations » de la règle dans certaines entreprises, mais n’en a pas parlé pour d’autres activités comme le sport.

    #CORONAVIRUS « Affoler surement pas, appeler à la vigilance et à la responsabilité, très sûrement. Il y a eu une forme de relâchement ces dernières semaines qui peuvent expliquer les chiffres. Tout le monde doit apporter sa contribution pour faire face à cette situation. Je suis serein mais déterminé. »

    « Le message global, c’est la vigilance. Affoler les gens, je n’ai jamais vu en quoi c’était utile. »

    « L’histoire des maladies infectieuses a été marquée par des victoires obtenues grâce au vaccin. (…) Nous avons besoin d’un vaccin, toute la recherche mondiale est mobilisé. (…) J’espère que d’ici la fin de l’année 2020, nous aurons des pistes très sérieuses. »

    #CORONAVIRUS La France est en train de reconstituer un stock de masques d’un milliard d’unités, « Ã  la demande du président de la République », a expliqué Olivier Véran, qui pense qu’il sera complet en septembre. Voici sa déclaration sur le sujet :

    « On considère habituellement que lorsque 50 à 60% de la population a été contaminé, le virus arrête de circuler. C’est un concept difficile à manier pour un nouveau virus comme le coronavirus. (…) On estime qu’environ 10% aurait été immunisé à l’issue de la première vague, mais, je le dis, le meilleur moyen d’atteindre l’immunité, c’est la vaccination. »

    #CORONAVIRUS Bonjour @Pelous. Je l’ignore. Olivier Véran a annoncé que les personnes vulnérables allaient « pouvoir reprendre leur activité professionnelle », sans indiquer si cela se passerait nécessairement en présentiel. Cependant, il a insisté sur le respect des gestes barrière et le port du masque, ce qui peut le laisser penser. Il a par ailleurs assuré que l’activité partielle resterait une « possibilité » pour « les plus fragiles des vulnérables », sans détailler qui en ferait partie.

    11h56 : « On ne peut pas avoir de réponse a priori, il faut avoir des outils pour le mettre en oeuvre si nécessaire ». Voici la réponse du Premier ministre à une question sur le périmètre d’éventuels reconfinements locaux (villes, département, couvre-feu).

    11h54 : Bonjour . L’obligation du port du masque ne peut pas être contournée en portant une visière mais pas de masque. Et la visière, sans être inutile, n’a pas les mêmes propriétés que le masque, et ne protègent notamment pas des particules restant en suspension dans l’air, comme nous l’expliquions dans un article.

    11h54 : Et les visières c’est pareil ? Beaucoup de commerçants portent des visières mais pas de masque. Pourriez-vous préciser la règle svp ?

    11h55 : « S’agissant de la petite enfance, si tout était simple, ça se saurait. (…) Voir quelqu’un avec un masque peut présenter des difficultés pour un enfant tout petit. On est obligé de prendre en compte cette donnée. Votre question touche un sujet d’horlogerie fine. » Le Premier ministre complète la réponse sur la crèche, sans trancher sur le port du masque.

    11h50 : « Pour la question sur le port du masque en crèche, nous attendons une réponse scientifique. »

    11h50 : « Le masque n’est pas un totem d’immunité, c’est un outil de protection. J’ai pu constater des gens qui portaient un masque et se faisaient la bise, ou se tiennent la main, ça, ça ne marche pas. » Le ministre de la Santé revient sur le port du masque, en rappelant que cette « mesure ne se suffit pas en elle-même ».

    11h48 : Pourquoi certains enlèvent-ils leur masque pour poser des questions ou y répondre ? Chacun le tripote ainsi allègrement et postillonne à sa guise… Plus aucun intérêt de le porter donc… Quel exemple !

    11h48 : Masque obligatoire pour les enseignants en maternelle, facultatif lorsqu’il s’agit de répondre aux questions des journalistes ! #exemplarite

    11h48 : Je ne comprends pas pourquoi certains retirent leur masque quand ils ont la parole, c’est justement le moment où vous postillonez le plus ! Merci à Mr Véran qui le garde !

    11h48 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à vous étonner, ou vous indigner, de voir une majorité des ministres et des journalistes présents ne pas garder leur masque pour s’exprimer au micro.

    11h47 : « Si on voit que le virus bascule des populations les plus jeunes aux personnes vulnérables, là, on sait que l’impact sanitaire peut être très fort et être amené à prendre des mesures. » Le ministre de la Santé répond à une question sur le reconfinement local, en indiquant qu’il se ferait surtout en fonction de la situation hospitalière.

    11h44 : « Les Bouches-du-Rhône comme Paris sont classés dans les départements de circulation active du virus. Cela va entraîner des conséquences, j’ai indiqué que le préfet de police de Paris, après concertation, va étendre le port du masque dans l’ensemble de la capitale. » Le Premier ministre se fait plus précis sur le port du masque obligatoire à Paris, indiquant cette fois clairement que le préfet va prendre cette décision.

    11h43 : Bonjour . Les ministres n’ont pas évoqué cette question. Jean Castex, qui a expliqué que le masque était désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où se trouvent plusieurs personnes, a laissé la porte ouverte à des « adaptations » de la règle dans certaines entreprises, mais n’en a pas parlé pour d’autres activités comme le sport.

    11h43 : « Affoler surement pas, appeler à la vigilance et à la responsabilité, très sûrement. Il y a eu une forme de relâchement ces dernières semaines qui peuvent expliquer les chiffres. Tout le monde doit apporter sa contribution pour faire face à cette situation. Je suis serein mais déterminé. »

    11h42 : « Le message global, c’est la vigilance. Affoler les gens, je n’ai jamais vu en quoi c’était utile. » C’est maintenant le moment des questions des journalistes.

    11h52 : « L’histoire des maladies infectieuses a été marquée par des victoires obtenues grâce au vaccin. (…) Nous avons besoin d’un vaccin, toute la recherche mondiale est mobilisé. (…) J’espère que d’ici la fin de l’année 2020, nous aurons des pistes très sérieuses. » Olivier Véran répond à une question sur la date d’un éventuel vaccin.

    11h40 : La France est en train de reconstituer un stock de masques d’un milliard d’unités, « Ã  la demande du président de la République », a expliqué Olivier Véran, qui pense qu’il sera complet en septembre. Voici sa déclaration sur le sujet :

    11h40 : « On considère habituellement que lorsque 50 à 60% de la population a été contaminé, le virus arrête de circuler. C’est un concept difficile à manier pour un nouveau virus comme le coronavirus. (…) On estime qu’environ 10% aurait été immunisé à l’issue de la première vague, mais, je le dis, le meilleur moyen d’atteindre l’immunité, c’est la vaccination. » Olivier Véran répond à une question sur l’immunité collective.

    11h36 : Bonjour @Pelous. Je l’ignore. Olivier Véran a annoncé que les personnes vulnérables allaient « pouvoir reprendre leur activité professionnelle », sans indiquer si cela se passerait nécessairement en présentiel. Cependant, il a insisté sur le respect des gestes barrière et le port du masque, ce qui peut le laisser penser. Il a par ailleurs assuré que l’activité partielle resterait une « possibilité » pour « les plus fragiles des vulnérables », sans détailler qui en ferait partie.

    11h36 : Et les personnes vulnérables mais pouvant télétravailler ? Elles peuvent rester en télétravail ?

    11h38 : « Pour la cantine comme d’autres sujets, on obéit au même principe : éviter les cohortes trop nombreuses. Nous proposons des recommandations. Il est hors de question de sacrifier la cantine. »Jean-Michel Blanquer répond à une question sur la cantine.

    11h34 : « Nous devons être prudent et vigilant, il n’est pas utile ni souhaitable d’être anxieux. »

    11h35 : « La stratégie du gouvernement repose sur la mobilisation de tous les moyens pour éviter un reconfinement généralisé. Mais il est de notre devoir de nous y préparer car nous ne pouvons nous priver d’aucun outil. » Le Premier ministre reprend la parole pour répondre à une question adressée sur internet à propos d’un éventuel reconfinement.

    11h35 : « Ces innovations, nous nous y préparons, nous faisons tout pour les faciliter et demain les déployer dès lors que la communauté scientifique les aura validées. »

    11h30 : « Les tests salivaires doivent être validés sur le plan scientifique, des essais sont en cours. Ce serait important, cela permettrait de développer encore notre dispositif. »

    11h35 : « Concernant les traitements, nous en sommes toujours au stade de la recherche scientifique, il faut du temps pour développer un médicament fiable et sûr. (…) Nos chercheurs travaillent d’arrache-pieds. »

    11h28 : « Le jour où nous proposerons aux Français un vaccin, c’est qu’il sera à la fois efficace et sûr, qu’il aura rempli toutes les conditions. Nous avons passé des pré-commandes auprès des laboratoires les plus près du but. Certains nous disent qu’ils pourraient y arriver à la fin de l’automne, nous verrons. »

    11h27 : L’objectif de réaliser 700 000 tests par semaine a été largement dépassé, avec 840 000 tests « cette semaine », a affirmé Olivier Véran. Il a désormais fixé le cap d’un million de tests hebdomadaires. Voici ce qu’il a déclaré sur la politique de dépistage :

    11h25 : « Un mot sur les masques pour les soignants : 4 milliards, c’est le nombre de masques commandés et qui sont livrés progressivement, à la fois avec la production française et des ponts aériens ou maritimes vers la Chine. »

    11h24 : « Si la situation le nécessite, c’est 12 000 lits de réanimation qui pourront être mobilisés ».

    11h24 : « Nous avons anticipé et sécurisé nos capacités de réponse, qu’il s’agisse des stocks de masques, de gants, de médicaments, de respirateurs » Le ministre de la Santé indique que tout est prêt pour une éventuelle agravation de l’épidémie.

    11h24 : « Notre priorité reste la santé des travailleurs. Les personnes vulnérables jusqu’ici en activité partielle vont pouvoir reprendre leur activité, mais elles ne le feront qu’avec des gestes barrières renforcés, en particulier le port d’un masque chirurgical donné par l’employeur. »

    11h24 : Le Premier ministre a réitéré tout à l’heure son opposition à la gratuité généralisée du masque, à l’école ou ailleurs. « Nous avons envoyé récemment 50 millions de masques à 3 millions de familles modestes et précaires », rappelle Jean Castex. Une opération qui sera, annonce-t-il, renouvelée en octobre.

    11h21 : Bonjour ! Les vingt-et-un départements classés en rouge sont : tous les départements d’Ile-de-France, le Loiret, la Sarthe, le Rhône, la Gironde, la Haute-Garonne, l’Hérault, le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Var, les Alpes-Maritimes, le Vaucluse, la Guadeloupe et la Martinique.

    11h21 : Quels sont les départements en rouge ? Il est difficile de les identifier sur les photos.

    11h21 : « Concernant les personnes âgées en Ephad, nous intensifions le despitage des personnels, nous maintenons un soutien médical à haut niveau, avec des astreintes de gériatre, des équipes mobiles hospitalières. L’encadrement des visites se fera au cas par cas. Notre objectif est d’éviter un reconfinement généralisé des Ephad, parce qu’il a été très douloureux pour les résidents. »

    11h25 : « Une autre manière de se protéger, c’est de télécharger StopCovid : elle est gratuite, anonyme, sécurisée. Près de deux millions l’ont adoptée, plus nous serons nombreux, plus elle fonctionnera. »

    11h19 : « Nous avons fait depuis le premier jour, le choix de la confiance et de la responsabilité individuelle, nous n’avons pas mis en place de mesures de contrainte, cela ne doit pas s’accompagner d’un moindre respect des règles. » Le ministre dit un mot de ceux qui ne respectent pas les périodes d’isolement.

    11h16 : « Nous avons connu des difficultés d’accès au test dans certaines zones de France, mais nous suivons cette situation de façon très attentive. Il est possible que dans les prochains jours qu’il y ait quelques embouteillages, mais je le redis la priorisation est essentielle. Si vous n’êtes pas un cas contact ou que vous n’avez pas de symptôme, il est possible qu’on vous demande de patienter. »

    11h17 : Bonjour @Allomamanbobo. Jean Castex a détaillé les spécificités de ces 21 départements : les préfets peuvent prendre des mesures supplémentaires, comme à Marseille où les bars et restaurant doivent désormais fermer à 23 heures, et ils ne peuvent plus accorder de dérogation pour des rassemblements avec plus de 5 000 personnes. Voici ses explications en vidéo :<span id= »selection-marker-1″ class= »redactor-selection-marker »></span>

    11h14 : Bonjour et merci pour votre travail quotidien. Concrètement, qu’est-ce qui change pour les départements passant en « zone rouge » ?

    11h14 : « Cette capacité nous place dans le peloton de tête des pays, nous sommes dans le top 10, nous voulons aller au-delà. »

    11h17 : « Grâce aux efforts de tous, nous avons réalisé 840 000 tests sur 7 jours. C’est un effort de dépistage sans précédent dans l’histoire des maladies infectieuses en France. » Le ministre évoque un objectif d’un million de tests par semaine.

    11h14 : « L’épidémie ne s’est jamais arrêtée dans notre pays. Vos actions ont permis de sauver des vies, nous avons cassé les chaînes de contamination grâce aux mesures prises et aux gestes barrières. Le virus, nous devons continuer à le traquer. » Le ministre de la Santé prend maintenant la parole.

    11h11 : « La continuité pédagogique en présentiel ou à distance sera assurée dans toutes les situations pour tous les élèves »Le ministre indique que des fermetures d’établissement seront possibles si des cas sont identifiés. #RENTREE

    11h10 : « Nous nous sommes entraînés pendant le déconfinement, nous pouvons être confiants, nous avons cette expérience qui nous prépare à la rentrée. »

    11h11 : « Les règles sanitaires fondamentales sont les suivantes : lavage systématique des mains plusieurs fois par jour (…), port du masque obligatoire pour les professeurs et le personnel. Nous n’avons voulu aucune exception. (…) La limitation du brassage des élèves, qui fait l’objet de recommandation. Et enfin, la désinfection des locaux. »

    11h11 : En 10 jours, environ 700 verbalisations par jour ont été infligées à des personnes ne respectant pas des mesures d’obligation du port du masque, a indiqué Jean Castex.<span id= »selection-marker-1″ class= »redactor-selection-marker »></span>

    11h11 : « Il a été décidé que le port du masque par les adultes, les collégiens et les lycéens seraient systématique. »



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here