Djokovic a dû aller puiser dans ses réserves

    0
    13

    Ce fut bien plus compliqué que les tours précédents, mais le No 1 mondial Novak Djokovic, toujours invaincu en 2020, s’est qualifié pour la finale du Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé à New York, en battant difficilement Roberto Bautista Agut 4-6, 6-4, 7-6 (7/0), vendredi.

    «Djoko», qui tentera de remporter ce tournoi pour la 2e fois en sept finales, affrontera le Canadien Milos Raonic, 30e mondial, qui s’est lui défait du Grec Stefanos Tsitsipas, 6e mondial, 7-6 (7/5), 6-3.

    Le Serbe, qui convoite un 35e titre en Masters 1000 pour rejoindre Nadal seul détenteur du record de victoires dans cette catégorie de tournois, se méfiait d’autant plus de l’Espagnol (12e) qu’il avait perdu leurs deux dernières confrontations sur ciment.

    Cette fois, il s’est imposé au bout de trois heures d’effort, dans ce qui aura été son match le plus difficile pour sa reprise après six mois sans jouer. D’autant qu’il a semblé souffrir de l’estomac à partir de la moitié du 3e set, après avoir dû faire intervenir le kiné pour se faire manipuler le cou au milieu du deuxième.

    Mais face à Bautista Agut, excellent dans son jeu de fond de court et dans ses changements de rythme qui lui ont valu d’empocher la première manche, «Nole» a, à chaque fois, su se ressaisir et hausser son niveau de jeu pour s’imposer.

    Le tournoi de Cincinnati a lieu exceptionnellement cette année à Flushing Meadows, dans une «bulle» sanitaire pour éviter tout risque de contagion au coronavirus. L’US Open, deuxième tournoi du Grand Chelem de l’année, débute lundi sur son site habituel.

    Victoria Azarenka et Naomi Osaka se sont qualifiées vendredi pour la finale du tournoi WTA de Cincinnati, également disputé à New York.

    Azarenka, 59e mondiale, a écoeuré la Britannique Johanna Konta (15e) en trois sets 4-6, 6-4, 6-1. La Bélarusse, qui a plusieurs fois songé à mettre un terme à sa carrière ces dernières saisons, s’est déjà imposée dans le tournoi de Cincinnati, en 2013, et tentera d’empocher son 21e titre sur le circuit WTA, le premier depuis 2016 à Miami.

    Osaka (10e), elle, n’a laissé aucune chance à la Belge Elise Mertens, 22e mondiale, 6-2, 7-6 (7/5). La Japonaise a toutefois fini son match en traînant la jambe. A seulement 22 ans, elle affiche à son palmarès cinq titres, dont deux en Grand Chelem (US Open 2019, Open d’Australie 2019).

    Osaka ne va pas boycotter une finale avec un gros chèque à la clé, n’est-ce pas?

    Jolie finale ! Mais pourquoi que des femmes ! Quelle discrimination! Où sont les féministes pour crier au scandale! L’avenir est aux tournois mixtes !



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here