Home Actualité internationale Pourquoi ne joue-t-on pas au football le 5 mai en France ? Retour sur le drame de Furiani.
Actualité internationale

Pourquoi ne joue-t-on pas au football le 5 mai en France ? Retour sur le drame de Furiani.

Pas de match avancé de Ligue 1 ni de journée de National ce vendredi. La loi du 20 octobre 2021 prévoit qu'aucun match professionnel ne soit joué les 5 mai en hommage aux victimes du drame de Furiani, survenu le 5 mai 1992. Les matches amateurs peuvent eux se dérouler, avec quelques conditions.

La loi du 20 octobre 2021 interdit les matchs professionnels le 5 mai

Le 5 mai est une date tristement célèbre dans l’histoire du football français. En effet, le 5 mai 1992, un drame s’est produit au stade de Furiani lors de la demi-finale de Coupe de France entre Bastia et l’Olympique de Marseille. L’effondrement d’une tribune provisoire a causé la mort de 19 personnes et fait plus de 2 300 blessés. En hommage aux victimes de cette tragédie, la loi du 20 octobre 2021 a été adoptée pour interdire les matchs professionnels le 5 mai.

Cette loi modifie le code du sport pour interdire « toute rencontre ou manifestation sportive » de Ligue 1, de Ligue 2, de Coupe de France et du Trophée des Champions le 5 mai. Pour le football amateur, une minute de silence et le port d’un brassard noir sont prévus. En 2022, le 5 mai tombait un jeudi, jour des demi-finales retour de Ligue Europa et de Ligue Europa Conférence, mais cela n’a pas empêché la tenue de la rencontre OM-Feyenoord Rotterdam, car le texte vise les seules compétitions nationales.

Le 5 mai 2023, première application concrète de la loi

Le 5 mai 2023 sera la première véritable mise en application du gel des matches professionnels. En effet, cette date tombe un vendredi, jour où des matchs de Ligue 1 et de National sont généralement programmés. Cette interdiction est une mesure symbolique pour rendre hommage aux victimes de la tragédie de Furiani et rappeler l’importance de la sécurité dans les stades.

Cette loi a été saluée par de nombreux acteurs du football français, qui y voient un geste fort en faveur de la mémoire des victimes de Furiani. Cependant, certains ont critiqué cette mesure, arguant qu’elle pourrait perturber le calendrier des compétitions et causer des désagréments pour les clubs et les supporters.

En somme, la loi du 20 octobre 2021 interdisant les matchs professionnels le 5 mai est une mesure symbolique visant à rendre hommage aux victimes de la tragédie de Furiani. Le 5 mai 2023 sera la première application concrète de cette loi, qui vise à rappeler l’importance de la sécurité dans les stades et à perpétuer le souvenir des victimes.

Mots clés : loi, matchs professionnels, 5 mai, sécurité, stades, hommage, victimes, tragédie de Furiani.

A LIRE AUSSI ...

Le prodige rebelle : Lamine Yamal et la lutte contre le racisme

Lamine Yamal, espoir du Barça, victime de racisme en direct. Commentaire choquant...

La Premier League révolutionne le hors-jeu

La Premier League adopte une technologie de hors-jeu semi-automatique basée sur l'IA...

Tragédie au Mozambique : Plus de 90 morts dans le naufrage d’un ferry

Un ferry surchargé a coulé au large du Mozambique, faisant plus de...