Du porno diffusé dans un hopital à Boyonne

0

Un film pornographique a été diffusé pendant 20 minutes pendant la nuit du dimanche au lundi dans la salle d’urgence pour adultes de l’hôpital de Bayonne. La direction de l’hôpital s’excuse et confirme l’information à France Bleu Pays Basque.

Bayonne : un film pornographique diffusé… dans les urgences d'un hôpital

Une vidéo porno a été projetée dans la salle d’attente de l’urgence pour adultes du CHCB.
La vidéo partagée par un internaute sur Twitter a suscité beaucoup de réactions. On voit une scène filmée dans une salle d’attente d’hôpital où un film pornographique est projeté à la télévision devant plusieurs personnes assises sur des sièges. L’internaute écrit: « C’est ainsi que nous traitons les patients au Pays Basque. Bienvenue aux urgences de l’hôpital de Bayonne la nuit. »
« Non, mais c’est la blague! »

Un film porno dans la salle d'attente des urgences à Bayonne
Dans la vidéo, la personne qui filme s’exclame: « Non, c’est la blague! » Avec France Bleu Pays Basque, la direction de l’hôpital s’excuse et confirme l’incident. Il s’agit en fait de la salle d’attente d’urgence pour adultes. La scène s’est déroulée dans la nuit de ce lundi 24 mai. L’hôpital délègue la gestion de ses écrans à une entreprise privée, Telecom Services, qui a changé ses filtres de programmation au cours du week-end.

Bayonne : un film pornographique diffusé accidentellement dans la salle d'attente des urgences - ladepeche.fr

Après une erreur, la chaîne de paiement Canal + est devenue accessible même si elle n’est pas incluse dans les services proposés. Les salariés en ont profité pour jeter un œil au multiplex de football de Ligue 1 avant la fin de leur service. Sauf que la programmation s’est poursuivie sur les écrans jusqu’à la diffusion du film porno.

Le film a été diffusé pendant 20 minutes
Le directeur de l’hôpital, Michel Glanes, s’excuse notamment auprès des patients de la salle d’attente, précisant que « il a fallu une bonne vingtaine de minutes avant que le personnel ne s’en aperçoive et change de chaîne ». Il s’assure également que tout est revenu à la normale cet après-midi. « Il ne s’agit pas d’un acte de malveillance, la société avec laquelle nous avons signé nous a présenté ses excuses », assure le directeur que l’hôpital ne déposera pas de plainte.

RF:https://www.francebleu.fr/

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: