Enquête sur le massacre de Ngarbuh: la France sort enfin du silence

    0
    19

    Paris est enfin sorti de son silence sur les résultats publiés par la commission d’enquête mise sur pied par Paul Biya pour faire la lumière sur le massacre de Ngarbuh.

    Dans un texte publié il y’a quelques instants, la France s’est tout simplement « félicité de l’ouverture de procédures judiciaires » annoncé par les autorités suite aux conclusions de ladite enquête. Ces procédures judiciaires ont été ouvertes à l’encontre des 3 militaires dont la responsabilité a été établit par la commission dans le massacre perpétré le 14 février dernier dans le village de Ngarbuh.

    Le chef de bataillon Nyangono ZE Charles Éric, le sergent Baba Guida et le gendarme Sanding Sanding Cyrille incriminés ont en effet été mis aux arrets sur ordre de Paul Biya. « La France rappelle qu’il est du devoir des forces de défense et de sécurité(…) de garantir la sécurité et la protection des populations civiles », peut-on aussi lire dans le communiqué du Quai d’Osay.

    Le 21 avril dernier, les autorités camerounaises ont enfin reconnu la responsabilité de l’armée camerounaise dans le massacre qui a endeuillé la Saint-valentin à Ngarbuh. Cette tuerie avait fait près de 30 morts selon l’ONG Human Rights Watch, qui avait alors été accusée par le gouvernement de manipuler l’opinion et de propager des fakes news au cameroun.

    La publication de ces résultats de la commission d’enquête de Biya est intervenue 5 jours après l’audience entre le président et l’ambassadeur de France au Cameroun.

    Reaction Paris


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here