Équipe de France : pourquoi Deschamps rappelle Rabiot

    0
    15

    Visiblement, la page est tournée, la hache de guerre enterrée. Didier Deschamps a annoncé le retour en équipe de France d’Adrien Rabiot pour les matches en Suède, samedi 5 septembre (20h45) et face à la Croatie, mardi 8 septembre (20h45), dans le cadre de la deuxième édition de la Ligue des nations.

    Le milieu de la Juventus Turin (25 ans), formé au PSG, n’a plus porté le maillot bleu frappé du coq depuis près de deux ans et demi. Le 27 mars 2018, en amical en Russie (victoire des Bleus 3-1), le numéro 6 honorait sa quatrième titularisation et sa sixième sélection. Deux mois plus tard, le sélectionneur annonce sa liste de 23 pour le Mondial : Rabiot n’en fait pas partie. Il n’est que réserviste, appelé à palier un éventuel forfait.

    « Les performances d’Adrien Rabiot en équipe de France ne sont pas du tout du même niveau qu’avec le PSG », justifie alors Deschamps. Six jours après cette décision, le natif de Saint-Maurice (Val-de-Marne) fait part de son refus d’être suppléant, avant d’expliquer son choix dans une lettre ouverte révélée par RTL. 

    Le 4 octobre, dans la foulée du sacre à Moscou, Deschamps préfère appeler Tanguy Ndombélé plutôt que Rabiot pour compenser l’absence de Corentin Tolisso. « La situation est claire pour moi, vous savez ce qui s’est passé, rappelle le sélectionneur à propos de Rabiot. Ce n’est pas quelque chose d’anodin, je ne veux pas non plus accentuer dans la gravité, mais dans ma vision de ce que représente l’équipe de France et le maillot bleu blanc rouge, ça n’a pas de sens de le rappeler, sans pour autant prendre une position radicale ».

    La situation du « Duc », son surnom à Paris, semble atteindre un point de non retour en tout début d’année 2020 lorsque sa mère et agent, Véronique, traite le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, de « menteur ». Le joueur, lui, fait profil bas et commence à se faire une place au sein de l’effectif de stars de la Juventus Turin, au point de prendre la place de titulaire de Blaise Matuidi (33 ans).

    C’est sur cette considération sportive que Deschamps s’est appuyée au moment de coucher le nom de Rabiot sur sa liste pour cette rentrée. « Il a retrouvé un très, très bon niveau avec son club. Il s’est passé ce qui s’est passé, on ne va pas revenir en arrière, ni moi ni lui ». Si le sélectionneur peut se montrer définitif sur certains sujets, il sait donc aussi offrir une deuxième chance.

    Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

    Connectez-vous
    Inscrivez-vous



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here