Escroquerie – Abus de confiance: Bikoro Alo’o bientôt devant le juge voici les détails

    0
    18

    C’est une histoire rocambolesque. Elle est digne d’un gangster de grand chemin. Sieur Antoine Bikoro Alo’o, ancien Dg du Chantier Naval, pris dans le sac de filouterie, d’escroquerie et d’abus de confiance.

    L’HISTOIRE A CINQ ANS

    Une vielle connaissance, dame R, envoie depuis l’Europe, comme convenu, 43 millions fcfa à l’homme qui lui inspire encore confiance, via tout un compte Bicec.

    Cette importante somme d’argent est, en fait, destinée à la sœur aînée de dame R, qui est chargée de suivre les travaux de construction d’une habitation à Yaoundé.

    Mais, une fois l’argent dans son compte, sieur Bikoro Alo o décide de tourner le dos à dame R et, plus encore, à la sœur aînée de cette dernière. Silence! Les millions, surtout ceux d’autrui, n’aiment pas le bruit.
    Terrible!

    Dame R n’entend pas se laisser faire. Elle saisit la Justice. Il s’engage alors une longue bataille, de la Première Instance à la Cour Suprême.

    Et, pendant cinq ans, sieur Bikoro préfère faire obstruction. Il ne rembourse toujours pas l’argent de dame R. Voici donc que la Cour Suprême vient de trancher. Dame R a eu gain de cause. Et le compte Bicec de sieur Bikoro Alo o a même été saisi. Malgré cet éclat de la vérité, l’homme s’engage dans une autre entourloupe.

    AFFRONT À EVIDENCE

    En bon mafieux,l’homme a couru à la Gendarmerie territoriale,au SED,prétextant maintenant que tous les millions reçus et bien logés dans son compte étaient d’origine douteuse. Ah bon? Cinq ans après? Pourquoi ne s’en était-il pas rendu compte plus tôt que ça?

    Malheureusement, certains éléments du SED semblent déjà jouer à ce mauvais jeu.
    Mis au courant, les hauts magistrats de la République n’en décolèrent pas. Qui ne serait pas indigne, devant un tel affront à la vérité ? Dilatoire! Sieur Alo’o Bikoro est en plein dans le dilatoire. Mais, rien à faire! Il doit sauf que rembourser l’argent d’autrui, comme cela se dit ironiquement, de nos jours, dans certains milieux au pays.

    Tout rembourser, sans oublier tous les frais qu’imposent les dommages ! Et puis, attention à ces éléments du Sed qui tiennent à se brûler les doigts dans une affaire d’escroquerie qui n’a que trop durée ! Ont-ils oublie que leur patron à horreur des magouilles? Jamais, il ne pardonnera les mis en cause dans ce dossier bien connu de tous.

    Essayer de distraire environ 43 millions fcfa à une dame qui vous prenait pour un Monsieur? Rien d’étonnant chez ces bandits sans état d’âme.


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here