Etats-Unis : l’ouragan Laura, «extrêmement dangereux», passe en catégorie 4

    0
    21

    L’ouragan Laura s’est renforcé mercredi en catégorie 3, charriant des vents soufflant jusqu’à 220 km/h et menaçant désormais les côtes américaines sur le Golfe du Mexique d’une montée des eaux potentiellement « catastrophique » a annoncé le Centre national des ouragans. Il est considéré par les météorologues comme « extrêmement dangereux ».

    Laura s’approchait mercredi des côtes du sud-ouest de la Louisiane et d’une partie du Texas, ont précisé les météorologues. Le Centre national des ouragans a mis en garde contre des crues soudaines dans ces Etats.

    Laura menace aussi les grands centres de raffinage de pétrole de Lake Charles en Louisiane et Beaumont/Port Arthur au Texas, situés près de la côte.

    Devastating wind damage will occur near where #Laura makes landfall in the hurricane warning area. Well-built homes may incur major damage, trees will be snapped or uprooted, and electricity and water will be unavailable for several days to weeks. pic.twitter.com/sKWWJt4XDL

    « Vous n’avez que quelques heures pour vous préparer et évacuer », a prévenu sur Twitter le gouverneur de Louisiane John Bel Edwards, dont l’Etat reste traumatisé par Katrina, un ouragan de catégorie 5, la plus élevée, qui avait inondé 80 % de la ville de La Nouvelle-Orleans et fait un millier de morts, il y a 15 ans presque jour pour jour. « Où que vous soyez à midi, c’est là que vous devrez affronter la tempête », a-t-il indiqué.

    Mercredi à la mi-journée, les opérations d’évacuation des résidents de zones côtières du sud-est du Texas s’intensifiaient. L’île de Galveston, située sur la côte du Texas au sud de Houston et qui donne sur le Golfe du Mexique, a commencé son évacuation mardi à 6 heures du matin pour que les habitants « puissent mettre leurs commerces et leurs biens à l’abri », détaille un communiqué des autorités locales.

    Le service d’aide d’urgence du Texas a mis en place des bus pour aider à l’évacuation. L’université du Texas A&M à Galveston a évacué ses locaux, et le district scolaire a annulé les cours de mardi à vendredi.

    Le maire de la ville par intérim, Craig Brown, a déclaré sur The Weather Channel mercredi que les habitants de l’île avaient coopéré à l’évacuation, même si certaines personnes avaient souhaité rester sur place. « S’ils ne veulent pas bouger, nous leur permettons de le faire mais nous leur disons que s’ils restent, aucun service d’urgence ne sera disponible pour eux », a-t-il averti.

    La ville voisine de Crystal Beach apparaissait désertée, selon les médias locaux : peu de voitures sur les routes, les quelques habitants encore dehors se pressant pour faire un dernier plein d’essence ou placarder leurs fenêtres.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here