Exclusif: voici vraiment pourquoi Air France veut reprendre ses vols vers le Cameroun

    0
    31

    Rattraper au plus vite les pertes générées par la crise sanitaire de la COVID-19, mais surtout, se positionner comme un « Chellenger » face à Ethiopian Airlines, dans un marché du confinement, apparemment juteux. C’est la stratégie mise en place par Air France, unique compagnie de transport aérien actuellement opérationnelle sur le continent européen.

    Une stratégie encouragée par la reprise des activités encouragée par le démarrage, le 11 mai dernier, du déconfinement progressif en France, après près de deux mois passés avec les avions cloués au sol. Au cours de laquelle Air France a réduit ses vols de plus de 90%.

    Lorsque le transporteur français sollicite le gouvernement camerounais pour obtenir une autorisation de vols, seule Ethiopian Airlines opère dans le ciel camerounais. A ce jour, la plupart des opérations de rapatriement des camerounais (plus de 1 725 passagers transportés) ont été réalisés par la compagnie nationale Ethiopienne.

    Une manne financière importante, en cette période de crise financière, qui permet à Ethiopian Airlines de maintenir ses finances à flot, dans un secteur en crise. En effet, selon l’African Airlines Association (AFRAA), les compagnies aériennes africaines devraient perdre entre 63 et 113 milliards de dollars au cours de l’année 2020 du fait des barrières érigées pour limiter la propagation du Coronavirus.

    Mais le transport des passagers n’est pas le secteur où Ethiopian Airlines a su tirer le plus gros de ses revenus. Du fait de la forte demande en matériels et consommables médicaux, en denrées alimentaires et autres produits d’urgence, c’est dans les opérations de fret que la compagnie s’est le plus illustrée. Malgré la fermeture des frontières, Ethiopian Airlines n’a pas cessé de desservir la Chine et l’Afrique.

    Air France

    La compagnie de transport aérien a pris la bonne décision de reconvertir une partie de sa flotte pour acheminer des frets et équipements à travers l’Afrique. Ainsi, des 12 avions dédiés au fret au début de la crise, la compagnie est passée à une quinzaine. Ce qui lui permet d’espérer une augmentation de ses opérations de +40% en quelques mois.

    Pour s’offrir un retour en toute sécurité dans les airs, Air France a pu profiter de plusieurs appuis. Un prêt garanti par l’Etat de 4 milliards d’euros (plus de 2 623 milliards de FCFA) et sa maison-mère, Air France-KLM, a obtenu un prêt d’actionnaire de 3 milliards d’euros (environ 1 967 milliards de FCFA).

    Dans le cadre de l’augmentation de capital envisagée par Air France-KLM d’ici à mai 2021, et pour laquelle l’Etat a manifesté “son intention d’examiner les conditions de sa participation”, l’une des options sur la table est de convertir tout ou partie du prêt d’actionnaire en actions. Cette forme de recapitalisation par l’abandon de créances a déjà eu lieu dans le passé au sein du groupe.

    Un peu plus d’une semaine après la reprise des vols, la bataille des airs semble traverser une période d’observation. Les premiers bruits de moteur devraient démarrer dès la fin du mois de mai. A coups d’opérations de Com’.

    Source: camer.be

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here