Fin du régime Biya : Voici comment Brenda fausse les plans des nouveaux rois d’Etoudi

    0
    29

    Brenda Biya fait une fois de plus parler d’elle sur la Toile, ce qui a permis à des tiers de tirer des conclusions.

    Anastasie Brenda Biya Eyenga, la fille unique du Couple Présidentiel Paul et Chantal Biya, fait une fois de plus l’actualité sur la toile. Habituée des Réseaux Sociaux (RS), elle y poste ses avis, ses humeurs et quelques vidéos.

    Déterminée à poursuivre ses passions, la jeune femme aujourd’hui bientôt âgée de 23 ans, a récemment lancé l’ouverture d’une boutique en ligne de vente de perruques appelée « Bree culture Inc. Shopping », le 19 avril 2020. Toutefois, des vidéos ont circulé sur le net montrant une jeune femme quelque peu tourmentée et revendiquant une attention particulière.

    S’en sont alors suivis d’innombrables partages de ces vidéos (YouTube, Instagram, Twitter, Facebook…) où chacun y allait de son imagination et de son interprétation.

    Sachant qu’en fin d’année 2019 (novembre), elle annonce qu’elle souffre de la maladie de Basedow, elle précise également qu’elle pourrait perdre la vue si rien n’est fait.

    L’état de santé préoccupant de Brenda Biya
    Rappelons que la maladie de Basedow est incurable et se présente sous plusieurs formes. Cette affection est une hyperthyroïdie auto-immune (maladie de la thyroïde) qui amène des conséquences comme la production d’anticorps anormaux (stimulant le récepteur de la TSH) dirigés contre les cellules folliculaires de la thyroïde. Une personne souffrant de Graves Basedow peut éventuellement avoir de l’anxiété, le tremblement des mains, une sensibilité à la chaleur, des pertes de poids, des yeux boursouflés et un gonflement de la thyroïde.

    Ayant récemment posté une vidéo où elle présentait quelques symptômes avec des yeux arrondis et rougeâtres, Brenda Biya a manifestement lancé une premier cri d’alerte face à cette souffrance, demandant aux autorités camerounaises une prise en charge immédiate. Selon Arsène Onana, militant de l’OJRDPC, une cabale sans précédant est inutilement menée contre la jeune femme.

    « Ce que l’on en aura retenu pour l’essentiel, c’est que Brenda Biya est séquestrée au Palais. Elle est prise en otage par les responsables du Palais Présidentiel avec la complicité de Chantal Biya, sa maman. Brenda Biya est donc privée de soins qui pourrait occasionnellement précipiter son décès. Celle-ci demeure astreinte au silence par la force parce qu’elle aurait menacé de déballer sur la place publique ce que tout le monde nous cache, à savoir que Paul Biya est une fois de plus décédé », a-t-il fini.

    Fille du Président de la République du Cameroun, plusieurs questions subsistent notamment sur la véracité des faits et ces affirmations attribuées sur les RS, à cette patiente souffrant de la maladie de Basedow. Toujours selon Arsène Onana, des sources bien introduites ont répondu que ses parents seraient bel et bien au courant de cette situation et continuent de veiller au grain.

    Le couple Biya prend ses responsabilités
    Le militant de l’OJRDPC continue en insistant sur le fait que le père de la jeune Brenda a particulièrement décidé de ne pas envoyer sa fille en Europe pour le moment, car la pandémie de Coronavirus (Covid-19) risque de rendre la maladie compliquée, ce pourquoi le confinement lui a minutieusement été recommandé.

    Certaines sources bien introduites indiquent également que les parents de Brenda ont laissé libre court à l’usage de son téléphone portable, et à la connexion internet pour l’accompagner dans ce confinement, quitte à ce que ça nuise à leur image. Cette attention pour leur progéniture selon Arsène Onana, démontre de leur amour et de leur affection pour leur fille unique.

    Par ailleurs, ce dernier fustige l’exploitation politicienne de cette crise passagère jugée abjecte. Il a estimé qu’elle met à mal l’image du couple présidentiel et couvre de déshonneur ceux qui croient que la politique, c’est se réjouir des soucis privés de ses adversaires. Dans ses propos, Arsène Onana a rappelé l’engagement du Chef de l’Etat lors de la maladie de l’épouse gravement malade, de John Fru Ndi (leader du Social Democratic Front), autrefois principal adversaire du RDPC (Rassemblement démocratique du peuple Camerounais).

    Il prie ainsi l’opposition des temps modernes, de cesser de comparer la politique à ces bassesses que l’on peut lire sur les RS. Pour ce camarade et militant indéfectible de l’OJRDPC, le couple présidentiel accomplit son devoir de parent, et il revient au peuple et à ses concitoyens, d’encourager Brenda

    Source: blastingnews.com


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here