Grand déballage sur le réseau de dilapidation de fonds à la CNPS

    0
    9

    C’est un véritable déballage auquel les téléspectateurs d’Equinoxe Tv ont assisté vendredi. Le principal chef d’orchestre n’est nul autre que le journaliste Roger Chantal Tuile, directeur de publication du journal la Tribune de l’Est.

    Comme on devait s’y attendre, le principal sur a tourné autour des scandaleux détournements de fonds auxquels on assiste à Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) dirigée par un certain Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo.

    Dans sa sortie, dont la rédaction de camerounweb vous propose une séquence, l’on apprend que le neveu du président de la République Paul Biya a procédé une sorte de dilapidation des fonds de l’institution qu’il a en charge. De Roger Mila en passant par des matchs du classico entre Barcelone et Real Madrid, la CNPS a, selon les révélations du journaliste, ordonné les dépenses qui n’ont aucun lien avec le fonctionnement de l’institution.

    Il faut rappeler que le directeur de publication du journal la Tribune de l’Est, était poursuivi devant le Tribunal de Première Instance (TPI) de Yaoundé centre administratif, pour des faits présumés de diffamation, propagation de fausses nouvelles et dénonciations calomnieuses à l’endroit du dirigeant de l’entreprise publique, en charge de la gestion des pensions de retraite.

    Dans son édition du 24 juillet 2017, ce journal avait écrit que M. Mekulu perçoit, dans le cadre de ses fonctions de DG de la CNPS, des avantages faramineux, dont un salaire mensuel de 11 millions de FCFA. Des accusations de gabegie financière et d’abus d’autorité étaient également formulées contre le manageur.

    A la suite de cette affaire qui avait créé un énorme buzz dans les médias traditionnels et les réseaux sociaux, le patron de la CNPS a saisi la justice, estimant avoir été victime d’une campagne calomnieuse ayant terni son image personnelle et celle de la société publique qu’il dirige.

    Roger Chantal Tuile, a été réduit au silence depuis que le Conseil National de la Communication, l’organe de régulation des médias, a prononcé contre lui, le 19 décembre 2017, l’interdiction d’exercer le journalisme au Cameroun.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here