Guy Carlier se confie sur sa prochaine opération de chirurgie esthétique

    0
    22

    Ce lundi 24 août, Guy Carlier était le premier invité de la nouvelle chronique « Les 12 dernières minutes » de Jean-Marc Morandini sur CNews. L’écrivain a confié qu’il allait bientôt avoir recours à la chirurgie esthétique.

    Que les choses soient claires, Guy Carlier a perdu beaucoup de poids mais se sent mieux que jamais. Invité sur le plateau de Jean-Marc Morandini sur CNews pour inaugurer la nouvelle chronique Les 12 dernières minutes, l’écrivain s’est livré sur son état de santé et les réactions qu’il a reçues après avoir posté une photo de lui très amaigri, le 26 juillet dernier. « J’avais l’air amaigri parce que je le suis ; très faible, je ne le suis pas du tout », a-t-il affirmé avant de préciser « je venais de tailler des arbres dans le jardin. J’étais physiquement fatigué. J’ai pris une douche et puis j’ai enfilé ce maillot. On a fait la photo et je l’ai balancée dans l’euphorie sur Twitter ». Guy Carlier assure qu’il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir :  « je vais bien, je ne me suis jamais senti aussi bien. La seule chose, c’est que je suis passé du statut de gros à celui de vieux sans passer par la case mec normal ». Le chroniqueur a également confié un projet : s’offrir un « petit lifting ».

    Dans ce même entretien, Guy Carlier a assuré que sa productivité a été multipliée depuis sa perte de poids. « Avoir maigri, ça m’a donné du temps disponible parce que, quand vous êtes dans l’obsession du combat ou de la défaite, c’est chronophage. Je ne sais pas comment pendant des années, j’ai pu écrire des chroniques, travailler… », a-t-il déclaré. Ce dernier a également ajouté, « le poids, ça isole. Tu t’isoles de tous les gens qui sont proches de toi affectivement. Tu détruis tout lien affectif, comme tu te détruis toi. On ne peut pas vivre avec un boulimique. Tu mens, tu triches, tu trahis les gens que tu aimes et qui t’aimes », avant de conclure sur une note positive que « aujourd’hui, chaque jour est un bonheur avec un lendemain, bizarrement. Avant, le lendemain n’existait même pas ».

    Avant de vivre de sa plume, Guy Carlier était employé de la société d’exploitation de bois africain de Bernard-Henri Lévy, puis directeur…

    Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter.
    Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits

    Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter.
    Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits

    Les informations recueillies par ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique à destination de Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer les bons plans et offres promotionnelles.
    Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
    Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here