INDEMNISATION DES VICTIMES D’ESEKA: VOICI COMMENT L’ARTISTE KOPPO INSULTE LE REGIME

    0
    13

    Rescapé de l’accident ferroviaire d’Eséka, l’artiste nous donne son ressenti après avoir perçu le chèque représentant l’aide spéciale du chef de l’état.

    En tant que victime de la catastrophe ferroviaire d’Eséka, quel est votre sentiment après avoir reçu enfin l’aide spéciale du chef de l’Etat ?

    Un sentiment de frustration. Je me sens méprisé car j’estime qu’un président de la République, après trois ans d’attente, de tracasseries administratives, de stress, de dépenses personnelles, ne donne pas 79.300FcFA à quelqu’un qui a failli perdre sa vie dans une catastrophe ferroviaire en mondovision.

    Comment auriez-vous voulu que la répartition soit faite ?

    Nous avons été informés que nous sommes 744 personnes à être enregistrées en tant que bénéficiaires des un milliard Fcfa que le Chef de l’Etat a donné. Sur un calcul simple, on aurait espéré que tout le monde ait au moins un million de FcFA.

    Ensuite, il nous a été expliqué que ceux qui sont décédés, ceux qui ont étés estropiés, les néo manchots, ceux qui ont eu des séquelles physiques vraiment flagrantes, ne pouvaient pas avoir le même montant que nous, ce qui ne nous a pas posé problème. Sauf que pour les bien portants comme moi, avec qui on a gardé contact, d’ailleurs on se rencontre très souvent en ville et ils sont en forme, nous n’avons pas reçu le même montant.

    J’étais surpris de voir que j’ai eu 79.300 FcFA, d’autres 350.000 FcFA, certains ont même reçu 600.000 FcFA, 32.000 FcFA même. J’ai entendu parler de 14.000 FcFA, j’espère que c’est une blague. Imaginez que quelqu’un soit parti du Nord, de l’Ouest ou toute autre région du pays, a dépensé en termes de transport et de nutrition, pour venir recevoir un chèque de 14.000FcFA.

    Pour moi, ces gens salissent plutôt l’image du chef de l’Etat. C’est un véritable « foutage » de gueule. Pour moi, ce sont des charognards, car il n’y a que des charognards qui se nourrissent des pourritures. C’est méprisant et insultant.

    Avez-vous prévu revendiquer ?

    Il y a des camarades d’infortune qui ont prévu le faire. Moi j’ai décidé de sortir de cette histoire car ils n’en valent pas la peine. J’ai compris qu’on ne représentait que des meubles pour eux et que notre malheur les enrichissait. En trois ans, j’ai gagné sûrement plus que ça. J’ai réalisé de belles choses. Je me suis marié, j’ai sorti « gro-mologie ».

    A lire aussi
    CAN 2019 : Yaya Banana prévient les frères Ayew, « aucun joueur ne me fait peur »

    J’ai surtout et d’abord gardé la vie, et je suis en santé. Donc perdre du temps-avec des gens qui n’en valent pas la peine, pour qui nous ne sommes que des sources d’enrichissement, je trouve que ça n’a pas lieu d’être. Ce que je retiens de cette histoire c’est que les pauvres ne sont pas toujours ceux qui vivent dans les taudis au quartier.

    Ce sont parfois ceux qui sont assis dans les bureaux et qui n’ont rien dans le cœur. J’ai décidé qu’ils n’en valent pas la peine car je suis un jeune marié, ma femme a besoin de moi. Ils ont assez bouffé mon énergie. Pour ceux qui voudront revendiquer, je leur demande de laisser tomber. Leurs revendications n’atteindront jamais le chef de l’Etat, car tout est fait pour qu’il ne soit au courant de rien.

    Pensez-vous qu’en dehors de la mal répartition de cet argent, il y a eu des manipulations ou détournements ?

    Je ne saurais l’affirmer avec exactitude, mais j’ai ouïe dire qu’il y a eu des noms qui ont été rajoutés. Mais, je dis juste que si on a décidé que tous les bien portants ont droit à 10.000FcFA, il faudrait que tout le monde ait cette somme. Il ne faudrait pas que certains aient 32 000 FCFA et d’autres 79.000FcFA.

    Il y a même eu des personnes qui ont reçu 900.000FcFA, pourtant ils étaient dans la catégorie des bien portants. On a certes vu des personnes handicapées ou qui ont étés touchées physiquement lors de l’accident, qui ont reçu des millions, mais, il y a également eu ceux qui étaient dans cette catégorie, mais qui n’ont pas reçu grand-chose.

    Je connais également une jeune fille qui a eu une double fracture, mais qui a reçu 32.000 FcFA. J’ai une amie aussi qui a été plâtrée au bras droit et qui a eu un souci au niveau des hanches, ce qui l’a rendu invalide pendant plus de six mois, mais elle a reçu la même somme que moi. Un autre monsieur a été obligé de payer son évacuation sanitaire lui-même, mais il a reçu 600 000 FCFA.

    En fait, cette répartition ne se faisait sous aucune logique. Autre chose, pourquoi faire venir tout le monde à la primature à Yaoundé ? Pourquoi ne pas le faire dans chaque chef-lieu de région ? Comme ça, ca allait évitei à certains de partir de Ngaoundéré, Maroua, Ebolowa ou Bafoussam, pour venir percevoir 32.000 FcFA.

    A lire aussi
    Cameroun – Affaire Mida: La liste des souscripteurs devant bénéficier du remboursement fait problème

    La mise en place effective de cette aide a pris presque 3 ans. L’attente a-t-elle été longue ?

    On ne se levait pas tous les malins en pensant à ce chèque. C’est vrai que de temps en temps on se demandait pourquoi est ce que répartir un milliard à un nombre de personne -connu prend autant de temps ? Donc de temps en temps, on s’inquiétait. Comme j’ai dit, chacun a eu à réaliser des choses dans sa vie.

    Il y en a qui ont obtenu des emplois, qui sont entrés dans de grandes écoles, sont devenus pères, mères, maris, femmes et autres. On ne dira pas que l’attente n’a pas été longue car, le chef .de l’Etat avait pris cette décision en novembre 2016, et on était déjà à presque trois ans.

    Avez-vous un mot de remerciement à adresser au chef de l’Etat ?

    Non. Parce que je vois qu’il a enrichi ses amis malgré lui, car ce n’est pas de sa fauje. Du haut de sa fonction de chef de l’Etat, il a instruit qu’une répartition soit faite pour essayer de panser nos blessures physiques et surtout psychologiques. Mais, l’utilisation de cet argent ne l’ho-nore pas et n’honore pas son nom, ce qui est dommage.

    Si j’ai un message à lui adresser, c’est de lui demander de laisser tomber la prochaine fois, parce que ca va enrichir ceux qui sont autour de lui. J’ai lu dans le « quotidien national » qu’une somme de 59 milliards a été débloquée pour certains sinistrés de Boko Haram. Cette somme va encore enrichir beaucoup des collaborateurs du chef de l’Etat, surtout si la répartition se fait de la même manière.

    C’est-à-dire de façon aussi opaque, dirigée par des charognards et des vampires. Toutes les preuves sont là, ces gens ont mangé l’argent des sinistrés. Même la communication pour son nom n’est pas bonne. Moi Koppo, artiste musicien, j’ai failli perdre ma vie, et le président me donne 79.300FcFA.

    Je fais quoi avec ? Je vais le respecter comment ? Ils ne veulent pas qu’on respecte le chef de l’Etat. Ils n’aiment pas le Chef de l’Etat. Si ce dernier a fait ca en leader, en père ae la nation, au contraire, ils ont gâté son nom. Ils poussent les gens à se rebeller contre le chef de l’Etat.

    source:https://actucameroun.com/2019/08/17/indemnisation-des-victimes-de-la-catastrophe-deseka-la-repartition-ne-se-faisait-sous-aucune-logique-patrice-minkoo/

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here