« J’ai une côte cassée mais ça aurait pu être bien pire », le maire de Chalifert témoigne après son agression

    0
    23

    Une agression de plus chez les maires. Dans la soirée de lundi, Laurent Simon, maire de la commune de Chalifert en Seine-et-Marne, a été violemment agressé par un administré. Alors qu’il rentrait en voiture chez lui, vers 19h30, un autre véhicule « m’a dépassé et puis a mis sa voiture en travers pour me stopper », explique-t-il sur LCI. 

    Un couple se trouvait à bord du véhicule. Le mari est « descendu de la voiture, a tapé sur le capot », témoigne Laurent Simon. La vidéo de l’agression a été relayée sur les réseaux sociaux. On y voit l’élu, immobilisé contre un portail et frappé par son agresseur. Le maire s’en sort avec « dix jours d’ITT pour une côte cassée » même s’il estime que « ça aurait pu être bien pire ».

    Tout est parti d’une querelle de voisinage. Le couple « n’accepte pas que leurs voisins puissent se garer devant leur clôture », explique le maire. Ces dernières semaines, l’élu avait remarqué une « agressivité croissante dans ce conflit de voisinage ». L’agresseur avait fait poser des rochers devant son domicile pour empêcher aux personnes de se garer. La mairie avait donc décidé de porter plainte contre l’administré puisque l’emplacement est du domaine public. « Le couple a considéré que c’était moi le responsable », estime Laurent Simon, « c’est la première fois en treize ans que j’ai affaire à un problème de cette nature, ça ne m’empêchera pas de continuer le travail que j’ai engagé ».

    Le maire de Chalifert considère qu’il y a un « sentiment d’impunité en France en ce moment (…) On agresse les enseignants, les pompiers, les fonctionnaires de police maintenant, on agresse les maires », proteste-t-il. Alors que début août, un maire délégué se faisait agresser dans le Cotentin et son agresseur était libéré avec un simple rappel à la loi, Laurent Simon espère que la « réponse pénale sera à la hauteur de cette agression » et de la violence à son encontre. Il demande plus de fermeté de la part de la justice, « sinon, c’est la porte ouverte à ce genre d’action ». « Si le fait de menacer un maire physiquement, suffit à obtenir satisfaction dans une commune, on aura plus qu’à déposer les écharpes », affirme l’élu. 

    VIDÉO – Affaire Maddie : des fouilles actuellement menées dans un jardin ouvrier près de Hanovre

    Comment Gisèle Halimi a fait basculer le combat pour le droit à l’IVG avec le « procès de Bobigny »

    Maire agressé en Isère pour une affaire de pétards : « La violence a été très rapide, presque instantanée »

    Vous pouvez désormais payer amendes, factures ou impôts au bureau de tabac : comment ça marche ?

    INFO LCI – Darknet : quatre mois avec sursis pour le salarié qui vendait des données du groupe LVMH

    EN DIRECT – « L’Europe doit faire partie de la solution », plaide le secrétaire d’Etat Clément Beaune

    VIDEO – « Intense », « très excitant » et en partie inversé : le tournage de « Tenet » raconté par ses acteurs

    « J’ai une côte cassée mais ça aurait pu être bien pire », le maire de Chalifert témoigne après son agression

    EN DIRECT – Covid-19 : Jean Castex va prendre la parole ce mercredi matin à la radio

    Votre adresse de messagerie est utilisée uniquement pour vous envoyer nos newsletters personnalisées et autres messages de prospection pour des produits et services analogues du Groupe TF1. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here