Jean II Makoun (ancien Lion indomptable) fait des révélations sur Achille Emana

    0
    17

    L’ancien Rennais a ce pseudonyme par lequel le public l’identifie sans en connaitre l’origine. Il a dévoilé l’anecdote derrière ce surnom ce vendredi 15 mai 2020 sur les ondes de Radio Sport Info.

    L’ex milieu de terrain des Lions indomptables, Jean II Makoun, est l’un des footballeurs les plus adulés du public camerounais, affectueusement surnommé «Sergent». Cette appellation désigne un grade de sous-officier dans l’armée, et à la vérité, au sein de l’opinion, on s’est souvent demandé si dans une autre vie si Makoun avait flirté avec le treillis. Il n’en est rien. Le concerné a démêlé lui-même l’écheveau, ce vendredi 15 mai 2020, au cours de l’émission «Vendredi Martin» sur Radio Sport Info (RSI) basée à Douala.

    «C’est Achille Emana qui m’a surnommé Sergent. Je me souviens qu’on faisait les tests pour aller à la KSA (Kadji Sport Academy, NDLR). On a fait un tournoi, et après le tournoi, il fallait refaire une sélection. Pendant la sélection, on a eu la chance d’être dans la même équipe. Il est venu, il m’a dit: « comme on joue dans la même équipe, si tu as la balle, on va faire un code. Moi je vais dire sergent, et si tu l’entends, saches que je suis positionné et tu peux me donner la balle ». On l’a fait, mais sauf que les autres s’en sont rendus compte, et lorsque j’avais la balle, c’est tout le monde qui criait « sergent, sergent ». J’étais dans l’embarras. Mais après, c’est resté, et je me suis tatoué ça à la poitrine», a révélé l’ancien Lion indomptable.

    Le 29 mai 2020, Jean II Makoun aura 37 ans, et n’est pas encore prêt de raccrocher ses crampons, même s’il a passé une année sans jouer. Il a d’ailleurs été annoncé ces derniers temps du côté du TP Mazembé de Lubumbashi (RD Congo), avant que le club n’y apporte un démenti. Il n’empêche que l’ancien Lyonnais rêve de boucler la boucle sur le continent, et ne ferme pas non plus la porte à un retour au championnat camerounais.

    «J’ai une envie de rejouer en Afrique avant d’arrêter. Ça me trotte, c’est une envie. Le championnat camerounais ? Pourquoi pas ! J’ai parlé avec les gens de Coton sport et on continue d’ailleurs. Mais pour l’instant, il n’y a rien», a confié le vétéran.

    source: https://www.operanewsapp.com/

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here