Joy Behar réplique après que les co-animatrices de « The View » critiquent sa personnalité « dure » : « Qu’est-ce que c’est, un lynchage collectif ? »

0

Le retour de The View : les co-animatrices discutent du débat républicain et de la politique de Donald Trump

Après une pause estivale d’un mois, The View est enfin de retour ! Les co-animatrices ont repris leur place autour de la table des sujets chauds, où rien n’a été laissé de côté. De la photo d’identité judiciaire de Donald Trump au fiasco de Burning Man, les co-animatrices ont discuté de tout ce qu’elles ont manqué pendant leur absence, y compris le premier débat républicain, qui a laissé les femmes se moquer de Joy Behar de manière « sévère ».

Vers la fin du premier segment, Sunny Hostin a exprimé son « respect nouvellement acquis » pour le candidat républicain Asa Hutchinson, qu’elle a qualifié de « charmante ». Selon elle, il était le « seul » à avoir « clairement dit qu’il ne soutiendrait pas un criminel condamné comme Donald Trump » – une opinion partagée par Ana Navarro. « Je pense qu’il est vraiment important d’avoir des voix comme celles d’Asa Hutchinson, de Will Hurd – qui n’était pas au premier débat – et même de Chris Christie, même s’il semblait faire du pilates avec ses poignets », a plaisanté Navarro.

Alors que les femmes se moquaient de Christie pour « jouer à des jeux », Behar a admis qu’elle aime son point de vue – malgré leur différend passé qui a commencé par une blague de la co-animatrice sur son poids. « J’aime ce qu’il dit pourtant. Il s’oppose à Trump. C’est bien. J’ai toujours eu un problème avec lui. J’ai fait un roast et il s’est fâché contre moi une fois », a-t-elle dit, avant d’expliquer à contrecœur : « Il voulait se présenter à la présidence. Je lui ai dit, ‘Écoute, laisse-moi te dire quelque chose dans des termes que tu comprends : tu es grillé' ». Behar a ajouté : « Ce n’est pas si grave. C’est une blague de roast – on se moque des gens de leur apparence et de leur poids ».

Sara Haines pensait que la comédienne était « trop gentille » avec Christie, tandis que Hostin révélait qu’elle disait « des choses plus sévères » pendant les réunions des sujets chauds, laissant Behar apparemment sans voix. « S’il te plaît, elle me dit des choses plus sévères juste pour me dire bonjour », a plaisanté Navarro, à quoi Behar a répliqué : « Qu’est-ce que c’est, une séance de gang bang tout à coup ici ? »

Les co-animatrices de The View discutent de la politique de Donald Trump et du débat républicain

Le retour de The View a été marqué par une discussion animée sur la politique de Donald Trump et le premier débat républicain. Les co-animatrices ont exprimé leur respect pour le candidat républicain Asa Hutchinson, qui a été le seul à déclarer qu’il ne soutiendrait pas un criminel condamné comme Donald Trump. Ana Navarro a également souligné l’importance d’avoir des voix comme celles d’Hutchinson, de Will Hurd et même de Chris Christie, malgré leurs différences. Joy Behar a admis qu’elle aime le point de vue de Christie, malgré leur passé tumultueux. La discussion a également révélé l’humour piquant des co-animatrices et leur dynamique unique.

Les co-animatrices de The View se moquent de Chris Christie et discutent de la liberté d’expression

La discussion sur The View a pris une tournure humoristique lorsque les co-animatrices se sont moquées de Chris Christie pour « jouer à des jeux » et ont discuté de la liberté d’expression. Joy Behar a plaisanté sur le poids de Christie lors d’un roast, ce qui a provoqué leur différend passé. Cependant, Behar a admis qu’elle aime le point de vue de Christie et qu’elle respecte sa liberté d’expression. La discussion a également révélé l

Vidéo du jour: