Koh-Lanta : les 4 Terres. Marie-France, de Belgique : « J’ai voulu le faire pour moi »

    0
    26

    Parmi les trois candidats originaires du Nord et du Pas-de-Calais de « Koh-Lanta : les 4 Terres », on vous présente désormais Marie-France. Ch’ti installée en Belgique depuis des années, elle a voulu vivre l’aventure pour elle. Découvrez son portrait avant le premier épisode de la saison, diffusé vendredi 28 août 2020 sur TF1.

    Lire aussi : Koh-Lanta : les 4 Terres. Lola, aventurière de Berck : « Les Nordistes sont les meilleurs ! »

    Bouchère installée à Lavacherie (Belgique) depuis 30 ans, Marie-France, 50 ans, est une fan de la première heure de « Koh-Lanta ». « Cela fait une dizaine d’années que je me dis que je vais le faire. Mais les aléas de la vie font que je n’ai pas pu », explique-t-elle à Lille actu. 

    Très investie dans son rôle de mère et dans son travail, Marie-France voulait cette fois vivre son expérience personnelle. « J’ai voulu le faire pour moi et pour personne d’autre. C’est un jeu d’aventure, de survie et de stratégie, c’est très complet et ça me plaît beaucoup. En participant, j’ai voulu sortir de ma routine. »

    Lire aussi : Koh-Lanta : les 4 Terres. Fabrice, de Maubeuge : « Représenter ma ville était une motivation »

    Aux Fidji, Marie-France a donc débarqué avec une farouche détermination et un caractère bien trempé. « On m’a toujours dit que j’avais un fort caractère. On me dit souvent qu’au premier abord on n’a pas envie d’aller vers moi. Et c’est vrai qu’en voyant le premier épisode, je me dis que je donne pas trop envie qu’on m’approche », sourit-elle. 

    Mais je suis quelqu’un d’amusant. J’essaye toujours de ne pas blesser, de trouver les mots, j’ai le cœur sur la main.

    Mais Marie-France est aussi à cheval sur l’ordre. « J’aime la cohésion et je suis assez carrée. Quand c’est blanc, c’est blanc, quand c’est noir, c’est noir. Il n’y a pas de gris ! »

    Lire aussi : Koh-Lanta. Que sont devenus Wendy, Yannick et Olivier, aventuriers du Nord – Pas-de-Calais ?

    Dans cette édition qui verra s’opposer les régions, Marie-France craignait d’abord d’être un peu mise à l’écart comme étant la seule Belge. « Finalement, no stress, j’étais avec des gens du Nord. Même si je me suis un peu coupée du pays depuis que je suis en Belgique, j’étais contente et fière de représenter le Nord. Comme le dit Fabrice : ‘les gens du Nord sont comme les autres, mais en mieux !’ »

    Grâce à l’émission, je vais pouvoir revoir des gens dans le Nord. D’ailleurs, je vais remonter dans la région vendredi pour regarder l’épisode.

    Une diffusion qu’elle n’appréhende pas particulièrement quant aux réactions. « Je m’en fous complètement de ceux qui critiquent sur les réseaux sociaux. Je les bloque. Quand on juge les personnes sans connaître, il faut pas avoir toutes les frites dans le même cornet ! »

    Marie-France est quoiqu’il arrive très fière de son aventure. « Je n’en retire rien de négatif. J’ai eu un lâcher prise que je n’ai jamais eu avant dans ma vie », résume-t-elle. « Cela m’a apporté beaucoup de sérénité. Cela a aussi changé mon rapport à la nourriture. Et mon mari a appris à se servir de la machine à laver ! »

    Demain, si on me propose de retourner sur « Koh-Lanta », limite je ne prends même pas de sac et je me casse pour y retourner !

    © 2020 actu.fr, détenu et coexploité par
    Publihebdos
    et ses filiales.Hébergement dédié : Group DIS

    Digital Ad Trust

    ACPM



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here