Kumba: Découvrez comment Claudy Siar violement déculotté par Sismondi Bidjocka

0
65

L’animateur de RFI qui, suite au massacre horrible de Kumba, avait cru dénoncer la banalisation de la vie au Cameroun notamment et le silence du Président Paul BIYA, vient d’être durement taclé par le journaliste camerounais très connu pour sa verve incisive.
Ci-dessous l’intégralité de sa tribune:

« Des enfants tués dans l’école de Kumba et le président reste silencieux! Aucune émotion nationale, aucun deuil national annoncé, rien ?? Le petit peuple n’est rien… »

ça c’est la nouvelle marque déposée de Claudy Siar l’animateur de RFI , qui achète le problème. Je rappelle que cet animateur très ami avec les cadres du MRC, notamment un certain monsieur à la petite bite et la serviette rose Mathieu Youmbi, filmé par une jeune lycéenne qu’il venait de se taper. l’année dernière au plus fort de la crise tribale, il prend fait et cause pour ce qu’il appelle « LES VRAIS CAMEROUNAIS, LE PEUPLE BAMILEKE » qu’on veut exterminer et m’accuse d’être le bras séculier ! (surtout ne riez pas) .

Un jour alors que je prépare mon éditorial quotidien à deux heure du matin, Claudy Siar devenu soldat du MRC, m’appelle sur mon Messenger pour me demander des comptes. Ce que je lui balance à la gueule n’est pas du domaine de l’explicable. il a dû passer trois nuits blanches. il va par la suite avec ses amis de KAMTO signaler mon compte qui sera supprimer par Facebook. Voilà pour la petite histoire.

« Faites ce que je dis et non ce que je fais », on appelle ça de la casuistique, ce mec qui passe le temps à hurler au micro comme pour défendre la cause noir n’est qu’un hypocrite appuyé d’un opportuniste affamé. je vous explique; En MARS 2011, alors que Nicolas Sarkozy vient d’arriver au pouvoir, il recherche des nègres de service pour soutenir sa politique raciste. Quoi de mieux que des noirs pour combattre des noirs. il les récupère tous, près à déchirer leur propre frère de race. Alain Mabankou, Gaston Kelman, et Claudy Siar, le grand défenseur panafricain de la cause noire, alors qu’il disait que si SARKOZY LE RACISTE Est élu, il quitte la France.

Mais Sarkozy connait la mentalité de tous ces noirs qui hurlent à longueur de journée dans les médias; il suffit de leur donner à manger;

Claudy Siar est alors nommé en Mars 2011 en Conseil des ministres au poste de délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer en remplacement de Patrick Karam.

Claudy Siar, alors âgé de 46 ans, d’origine guadeloupéenne, accepte le poste avec gloutonnerie pour aider Sarkozy à mater ses frères. L’africain qu’il se trouve au bout du monde ou sur le continent est un éternel affamé. Cette nomination acceptée par Claudy Siar soulève un tôlé, Yannick Noah, Dieudonné et bien d’autres leader jeunes africains s’indigne, la polémique n’en finit pas, mais Claudy Siar ne démissionne pas; en Afrique on ne démissionne pas; c’est une affaire de blanc, claudy Siar lui est noir, donc il reste.

En s’engageant pour sarkozy, il va aider ce dernier à assassiner Kadhafi.

Le journal NOUVELOBS écrit, C’était le type qui semblait avoir du bon. Mais recruté par Sarkozy à l’Outre-mer, Claudy Siar se montre pire que ceux-là qu’il critiquait.

Le Canard enchaîné révèle également des déclarations déconcertantes de Siar concernant, cette fois-ci, la Tribu Ka de Kemi SEBA. Voilà ce que Claudy Siar disait de cette association prônant la défense du « peuple noir », aujourd’hui dissoute : « On a un extrémisme qui résulte du rejet constant de nos populations dans notre propre pays. À un moment donné, il est normal que les gens se radicalisent. (…) Je ne jetterai jamais la pierre à la Tribu Ka, par exemple, même si je ne suis pas d’accord avec certains de leurs propos. » Là encore, CLAUDY SIAR prend ses distances ET trahi Kemi Seba: « J’ai écrit un communiqué en 2005 expliquant pourquoi je me désolidarisais de la Tribu Ka. Je n’ai jamais été proche de ces gens-là, à tel point que je les ai interdits d’antenne sur ma radio. » Voilà celui qui ose l’ouvrir pour donner des leçons d’émotion à un président comme Biya.

Il laisse alors l’antenne de RFI pendant les années de sa nomination, avant d’y revenir, une fois que Sarkozy s’en est servi, un peu comme un vulgaire papier hygiénique usagé. Relevé de ses fonctions, la queue entre les jambes, il retourne sur RFI et continu sa propagande merdique où il passe pour un grand panafricaniste; mon Oeil oui !

Bref, j’ai donné un conseil à ce fils d’esclave à l’ADN éternellement affamé? QUAND ON ARRIVE DANS un environnement multiculturel comme le Cameroun et qu’il y a des souci de tribalisme, on prend la peine de s’informer avant de prendre fait et cause pour un camp. En somme Claudy Siar est mal placé pour donner des leçon d’émotion à notre président; il ne vaut pas l’orteil du chef de l’état. il reste le petit minable dont on a découvert le vrai visage en 2011 avec Sarkozy, qu’il a aider à tuer Kadhafi.

DE SISMONDI BARLEV BIDJOCKA


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]