Home Actualité internationale La Chine met en place la première loi ChatGPT du monde : tout ce qu’il faut savoir
Actualité internationale

La Chine met en place la première loi ChatGPT du monde : tout ce qu’il faut savoir

Pour favoriser le développement de l'IA générative en Chine, le pays vient d'instaurer la première loi ChatGPT.

La Chine instaure une nouvelle loi sur l’IA générative pour contrôler son développement

La Chine a récemment mis en place une nouvelle loi sur l’intelligence artificielle générative dans le but d’encourager les développeurs nationaux et de contrôler le développement de cette technologie dans le pays. Ces nouvelles mesures réglementent tous les types de contenu pouvant être générés par l’IA, y compris les textes, les images, l’audio et la vidéo. Cette décision est en relation avec le projet de Pékin visant à avoir un contrôle sur le déploiement de l’IA générative, comme le modèle ChatGPT d’OpenAI.

Les réglementations chinoises entreront en vigueur le 15 août prochain

Dirigées par l’Administration du cyberespace de Chine, les régulateurs chinois ont publié des réglementations provisoires qui entreront en vigueur le 15 août prochain. Ces réglementations soumettent tous les services de contenu générés par l’IA générative aux nouvelles règles. Comparé à la version antérieure du projet, cette nouvelle loi adopte une approche plus favorable envers l’IA générative, en encourageant son développement innovant. Les dispositions punitives, telles que les amendes, ont été supprimées.

La Chine souhaite réguler strictement l’IA générative tout en permettant son développement

Bien que la Chine n’ait pas encore autorisé les entreprises nationales à proposer des services de type ChatGPT au grand public, les nouvelles réglementations permettront aux développeurs nationaux de concevoir des modèles destinés au public chinois. Les fournisseurs de services d’IA générative devront respecter les valeurs socialistes fondamentales et éviter la génération de contenu pouvant inciter à la subversion du pouvoir de l’État. Cette loi vise également à contrôler les réponses générées par les chatbots IA afin d’éviter les problèmes potentiels tels que nuire à l’image du pays, encourager la sécession ou porter atteinte à l’unité nationale et à la stabilité sociale.

Mots clés : Chine, intelligence artificielle générative, réglementations, développement, contrôle, contenu, chatbots, valeurs socialistes, subversion du pouvoir, stabilité sociale.

A LIRE AUSSI ...

Le sort de l’Europe lié à la stabilité de l’Afrique : Les propos du général François Lecointre.

Dans son discours, le général François Lecointre souligne l’importance de la situation...

Contrôle absolu : le Mali musèle médias et politique

Les autorités militaires au Mali renforcent leur contrôle sur les médias et...

Déploiement audacieux : Vaccins antipaludiques en Afrique

L'OMS organise un atelier à Douala sur les vaccins antipaludiques en Afrique....

Lobito : l’essor américain contre l’influence chinoise en Afrique

Lobito, ville angolaise en plein essor, attire les investissements américains pour contrer...

[quads id=1]