Home Actualité internationale « La Plus belle pour aller danser » : Victoria Bedos, réalisatrice de son premier film, n’est plus invisible.
Actualité internationale

« La Plus belle pour aller danser » : Victoria Bedos, réalisatrice de son premier film, n’est plus invisible.

A 37 ans, la fille de Guy Bedos a dirigé son premier film. Elle y raconte l’histoire d’une adolescente qui cesse d’être transparente quand e

Victoria Bedos, une auteure qui passe derrière la caméra

Victoria Bedos, connue pour avoir cosigné les scénarios de films à succès tels que « La Famille Bélier » et « Vicky », réalise à 37 ans son premier film intitulé « La Plus belle pour aller danser ». Cette comédie romantique met en scène une héroïne qui souhaite enfin être remarquée. Pour Victoria Bedos, cette obsession est commune à tous les auteurs.

Le film raconte l’histoire de Mélanie, une jeune femme qui travaille dans une agence de publicité et qui se sent invisible aux yeux des autres. Elle décide alors de se lancer dans une quête pour devenir la plus belle femme de la soirée. Cette comédie romantique est une ode à l’amour et à la confiance en soi.

Un film qui prône l’amour et la confiance en soi

« La Plus belle pour aller danser » est un film qui prône l’amour et la confiance en soi. Victoria Bedos a voulu mettre en avant l’importance de s’accepter tel que l’on est et de ne pas chercher à plaire à tout prix. Le film est une invitation à être soi-même et à s’aimer pour ce que l’on est.

Le casting du film est également à souligner, avec notamment la présence de la talentueuse actrice française Elsa Zylberstein dans le rôle principal. Le film est une belle réussite pour Victoria Bedos qui a su passer de l’écriture à la réalisation avec brio.

En somme, « La Plus belle pour aller danser » est une comédie romantique qui prône l’amour de soi et l’acceptation de soi. Victoria Bedos signe ici un premier film réussi qui ne manquera pas de toucher le cœur des spectateurs.

Mots clés : Victoria Bedos, La Plus belle pour aller danser, comédie romantique, amour de soi, acceptation de soi.

A LIRE AUSSI ...

Révélation de l’auteur de la panne internet au Cameroun

Le mystère de la panne d’Internet au Cameroun enfin résolu Les internautes...

« La Tête Froide » : une fiction qui redéfinit la migration

La Tête Froide : une fiction redéfinissant la migration Le documentariste de...

Festival de films de Marrakech : le Maroc remporte sa première Étoile d’or

La réalisatrice marocaine Asmae El Moudir remporte l’Etoile d’or du festival international...

Politique Au Cameroun, décès d’Hubert Mono Ndjana, penseur de Paul Biya

Décès d’Hubert Mono Ndjana, idéologue de Paul Biya Le Cameroun pleure la...

[quads id=1]