La Russie montre peu d’optimisme quant à la résolution de la crise en Ukraine » Toutes les nouvelles, les gens en Europe, en Afrique, en Amérique …

0

Le Kremlin a exprimé jeudi un faible optimisme quant à une sortie rapide de l’impasse sur l’Ukraine alors que les responsables russes examinaient les contre-propositions américaines et de l’OTAN sur la sécurité qui rejetaient les demandes centrales de Moscou.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que l’administration du président Vladimir Poutine répondrait rapidement à une paire de lettres américaines et de l’OTAN déposées cette semaine en réponse aux demandes russes antérieures de limiter l’activité militaire de l’OTAN dans l’ancienne sphère soviétique.

Sa déclaration a ouvert la porte à la poursuite de la diplomatie alors même que les pays occidentaux se précipitent vers l’Ukraine en prévision d’une éventuelle attaque russe. Pékin a exprimé son soutien à Moscou jeudi et le président Biden s’est entretenu avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky – la troisième rencontre des deux dirigeants ces dernières semaines.

Les responsables américains ont reconnu qu’ils ne pouvaient pas dire si Poutine accepterait autre chose que le gros marché qu’il recherche en termes de contrôle de l’influence de l’OTAN. Peskov a précisé que l’OTAN avait « haut et clair » rejeté les principales demandes de la Russie.

À Washington, la secrétaire d’État aux Affaires politiques, Victoria Nuland, a déclaré que la balle était dans le camp de la Russie, car l’Occident est uni et prêt à tout résultat. Les responsables occidentaux ont averti qu’une invasion russe, peut-être similaire à l’annexion de la Crimée en 2014, pourrait survenir à tout moment.

« C’est le moment de faire preuve de diplomatie et de garder la tête froide pour l’emporter. C’est ce que nous voulons », a déclaré Nuland. « Cependant, si le président Poutine rejette la voie pacifique négociée, nous devons et nous serons prêts » pour l’avenir.

Zelensky a déclaré dans un message sur Twitter après l’appel avec Biden que les deux dirigeants avaient discuté d’une éventuelle aide financière à l’Ukraine et « s’étaient mis d’accord sur des actions conjointes à l’avenir ».

Biden « a réaffirmé que les États-Unis et leurs alliés et partenaires sont prêts à réagir de manière décisive si la Russie continue d’envahir l’Ukraine », a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

La Russie a nié à plusieurs reprises que l’accumulation massive de troupes et d’équipements militaires autour de l’Ukraine, ainsi qu’une vague d’exercices militaires, soient le signe avant-coureur d’une autre attaque.

Mais les analystes ont averti que si Poutine refusait d’engager le dialogue, il pourrait déclencher une campagne de choc et de peur pour détruire l’armée ukrainienne et installer un régime plus amical. L’Ukraine reste une menace majeure pour le Kremlin en raison de ses liens avec l’Occident et de ses ambitions de rejoindre l’OTAN. Pour Poutine, l’Ukraine et la Russie sont « un seul peuple ».

Les États-Unis et l’OTAN ont catégoriquement rejeté les demandes russes, présentées le mois dernier dans deux projets de traités, qui stopperaient l’expansion de l’OTAN vers l’Est, retireraient les troupes de l’OTAN des anciens pays soviétiques et du Pacte de Varsovie et empêcheraient des pays comme l’Ukraine de rejoindre le bloc militaire.

Les responsables espèrent que l’échange de papiers pourrait empêcher de nouvelles actions militaires. Les réponses écrites, coordonnées avec l’Ukraine, ont tracé « une voie diplomatique sérieuse, si la Russie le souhaite », a déclaré mercredi à la presse le ministre des Affaires étrangères Antony Blinken.

L’homologue de Blinken, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, reconnaît que les propositions des États-Unis et de l’OTAN contiennent « quelques éléments positifs », mais uniquement sur des questions d’importance secondaire pour Moscou.

Source: DoingBuzz

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire