La Suède autorise un rassemblement pour brûler une Torah devant l’ambassade d’Israël.

0

Incidents religieux en Suède

Fin juin, lors de la fête musulmane de l’Aïd-al-Adha, des pages du Coran ont été brûlées devant la plus grande mosquée de Stockholm. Malgré l’indignation que cela a suscitée, un nouvel incident similaire est survenu le 15 juillet, lorsque quelqu’un a brûlé une Torah devant l’ambassade d’Israël. Cette personne avait obtenu l’autorisation des autorités suédoises, affirmant agir en réponse à l’incendie du Coran, en tant que déclaration symbolique pour la liberté d’expression. Ces actes ont été condamnés par l’ambassadeur d’Israël en Suède et le ministre des Affaires étrangères israélien, qui ont appelé les autorités suédoises à empêcher de tels incidents.

Indignation internationale

L’incendie du Coran a suscité une indignation rapide et internationale, avec des réactions inter-religieuses. Le Pape a exprimé son indignation et son dégoût face à cet acte. Le gouvernement suédois a qualifié l’incident d’acte islamophobe, mais a souligné qu’il était protégé par la liberté d’expression garantie par la Constitution. Cependant, ce nouvel incident risque de raviver les tensions religieuses en Suède.

Des tensions religieuses ravivées

Ces incidents religieux en Suède ont suscité de vives réactions et pourraient raviver les tensions entre les différentes communautés religieuses du pays. Alors que le gouvernement suédois défend la liberté d’expression, il est important de trouver un équilibre entre cette liberté et le respect des croyances religieuses. Il est essentiel que les autorités suédoises prennent des mesures pour prévenir de tels actes à l’avenir et promouvoir le dialogue interreligieux afin de favoriser la compréhension mutuelle et la coexistence pacifique.

Mots clés: Suède, incidents religieux, liberté d’expression, tensions religieuses, Coran, Torah, indigantion internationale, dialogue interreligieux.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: