Home Actualité internationale Le Mexique achète 13 centrales électriques à l’espagnol Iberdrola pour 6 milliards de dollars.
Actualité internationale

Le Mexique achète 13 centrales électriques à l’espagnol Iberdrola pour 6 milliards de dollars.

Le président Andres Manuel López Obrador considère qu'il s'agit d'une «nationalisation» du secteur.

Le gouvernement mexicain nationalise le secteur de l’énergie avec l’achat de 13 centrales électriques d’Iberdrola pour 6 milliards de dollars. Cette décision a été annoncée par le président Andres Manuel Lopez Obrador sur Twitter. Les centrales électriques feront partie du patrimoine public et seront opérées par la Commission Fédérale d’Electricité (CFE). Cette nationalisation est critiquée par certains qui estiment que le gouvernement mexicain devrait plutôt se tourner vers l’énergie solaire photovoltaïque, moins coûteuse que le charbon.

La décision du gouvernement mexicain d’acheter 13 centrales électriques d’Iberdrola pour 6 milliards de dollars a été qualifiée de nationalisation du secteur de l’énergie. Les centrales électriques seront opérées par la Commission Fédérale d’Electricité (CFE) et feront partie du patrimoine public. Cette décision est critiquée par certains qui estiment que le gouvernement mexicain devrait plutôt se tourner vers l’énergie solaire photovoltaïque, moins coûteuse que le charbon. Cette nationalisation est également considérée comme une gestion publique qui pourrait être calamiteuse.

Le président Andres Manuel Lopez Obrador a annoncé sur Twitter que le gouvernement mexicain avait signé un accord pour acheter 13 centrales électriques d’Iberdrola pour 6 milliards de dollars. Cette décision a été qualifiée de nationalisation du secteur de l’énergie. Les centrales électriques feront partie du patrimoine public et seront opérées par la Commission Fédérale d’Electricité (CFE). Cette décision est critiquée par certains qui estiment que le gouvernement mexicain devrait plutôt se tourner vers l’énergie solaire photovoltaïque, moins coûteuse que le charbon. Cette nationalisation est également considérée comme une gestion publique qui pourrait être calamiteuse.

Mots clés : Mexique, énergie, nationalisation, centrales électriques, Iberdrola, Commission Fédérale d’Electricité, charbon, énergie solaire photovoltaïque.

A LIRE AUSSI ...

Registre des violences sexuelles en Ethiopie : une avancée majeure

Le gouvernement éthiopien lance un registre des violences sexuelles pour lutter contre...

Le boom du pétrole algérien sur la scène mondiale

Le pétrole algérien brille sur un marché mondial en effervescence, avec des...

Menace ouverte : le camp Eto’o défie le gouvernement Biya

Le camp Eto'o menace ouvertement le gouvernement Biya pour ingérence dans le...

Conditions de détention de Reckya Madougou au Bénin : Interpellation du gouvernement

Le gouvernement béninois est interpellé sur les conditions de détention de Reckya...