Home Actualité internationale Le PDG de Carrefour affirme que l’inflation devrait diminuer de manière significative à partir de janvier.
Actualité internationale

Le PDG de Carrefour affirme que l’inflation devrait diminuer de manière significative à partir de janvier.

Alexandre Bompard place cet espoir dans les renégociations entre industriels et distributeurs, qui vont être avancées pour faire face à l'envolée des prix qui perdure.

Les prix alimentaires en hausse malgré une légère baisse de l’inflation

Alors que les prix alimentaires ont connu une augmentation de plus de 18% en dix-huit mois, l’inflation pour cette catégorie de produits est redescendue autour des 12% en août. Une légère baisse qui ne réjouit pas les consommateurs, selon Alexandre Bompard, PDG du groupe Carrefour. Face à cette situation, des renégociations entre industriels et distributeurs vont être avancées, annonce le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Cette mesure vise à freiner l’inflation, dont les industriels sont en partie responsables selon Alexandre Bompard.

Une hyperinflation qui impacte les classes moyennes et populaires

Alexandre Bompard qualifie l’augmentation des prix alimentaires de « poison lent » pour les classes moyennes et populaires en France. Il explique que les consommateurs ont d’abord réduit la qualité de leurs achats pour faire face à cette hausse des prix, mais qu’ils en arrivent désormais à consommer moins. Cette tendance se traduit par une baisse du panier moyen et une préférence pour les marques distributeurs au détriment des marques nationales.

Des mesures pour freiner l’inflation

Pour freiner cette inflation, des renégociations entre industriels et distributeurs vont être avancées. Cette initiative vise à trouver des solutions pour contenir la hausse des prix alimentaires. Les consommateurs espèrent ainsi retrouver un pouvoir d’achat plus stable et pouvoir continuer à consommer sans se restreindre. Il reste à voir si ces mesures seront suffisantes pour inverser la tendance et soulager les classes moyennes et populaires.

Mots clés : prix alimentaires, inflation, consommateurs, renégociations, industriels, distributeurs, pouvoir d’achat, marques nationales, marques distributeurs, classes moyennes et populaires.

A LIRE AUSSI ...

Le général Colcombet en mission diplomatique : la coopération CAMEROUN-FRANCE.

Un haut gradé de l’armée française, le général de corps d’armée Colcombet,...

Le marché brassicole camerounais sous l’influence croissante du groupe Castel

La Société anonyme des Boissons du Cameroun (SABC) justifie cette proposition d’augmentation...

Le Maroc compte 6 800 millionnaires, Tanger et Marrakech en tête

Des dollars Le Maroc se distingue comme un grand pôle économique en...

[quads id=1]