L’ex-président Alpha Condé quitte le pays

0

Ce départ de l’ancien président guinéen du pays est dû à son état de santé. En effet, la presse guinéenne rapporte ce lundi 17 juin qu’Alpha Condé a quitté le pays pour se faire soigner pour : Emirats Arabes Unis. Une nouvelle ambiance après plus de quatre mois de détention par la junte militaire qui l’a renversé.

Après l’éviction d’Alpha Condé en septembre 2021, les nouveaux dirigeants militaires guinéens ont promis que l’ex-président ne serait pas autorisé à quitter le pays et à s’exiler. Dirigeants régionaux d’Afrique de l’Ouest CEDEAO des interdictions d’entrée ont été introduites après que la junte n’a pas réussi à le libérer. Il faut dire que l’état de santé de Condé a poussé la junte à violer ses principes.

L’ancien président de 83 ans quitte la Guinée pour se faire soigner. Aucun autre détail n’a été donné sur son diagnostic, mais des témoins à l’aéroport de Conakry, la capitale guinéenne, ont confirmé que l’avion d’Alpha Condé était en route vers Abu Dhabi.

L’information n’a pas été immédiatement confirmée par le gouvernement de transition dirigé par le junte militaire. Cependant, des responsables avaient annoncé plus tôt ce mois-ci que Condé était en mauvaise santé et se rendrait bientôt à l’étranger pour se faire soigner. Cela a été fait lundi.

Le règne d’Alpha Condé

Condé est arrivé au pouvoir en 2010 lors des premières élections démocratiques du pays depuis l’indépendance de la France en 1958. Sa tentative d’étendre son pouvoir a déclenché de violentes protestations de la part de ceux qui pensaient qu’il avait détourné la règle de la limitation des mandats à son propre profit.

Il a finalement remporté un autre mandat de cinq ans en octobre 2020. Cependant, son éviction par la junte est intervenue moins d’un an après sa candidature et a remporté un troisième mandat malgré de nombreuses protestations. Pour ce faire, l’ancien président disposait d’un référendum constitutionnel contourner les règles de limitation des mandats.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et d’autres membres de la communauté internationale ont appelé à la libération immédiate de Condé depuis son arrestation au Révolte de septembre 2021, qui l’a renversé au pouvoir après plus d’une décennie.

La source

Source: DoingBuzz

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire