Ligue 1 : Lorient a renforcé son milieu cet été – Foot – L1

    0
    13

    L’hiver lorientais, sur sa fin, nous a laissés sur notre faim. Champion de Ligue 2 et promu ce printemps, après l’arrêt des compétitions nationales en raison de la pandémie de coronavirus, le FCL avait mal terminé. Si les quatre défaites sur ses cinq derniers matches de Championnat n’avaient pas compromis son accession, elles avaient néanmoins interpellé.

    Et naturellement enrichi la réflexion de Christophe Pelissier sur la constitution de son prochain effectif. « Ce passage à vide a peut-être correspondu à moins de peps à l’intérieur du jeu Â», admet l’entraîneur breton, adepte d’un milieu à trois têtes, qui s’était essentiellement appuyé sur les noms suivants : Laurent Abergel, Enzo Le Fée, Fabien Lemoine et Sylvain Marveaux.

    Ils sont toujours là, aujourd’hui. Et ils sont trois nouveaux à être venus renforcer ce secteur. Quentin Boisgard (Toulouse), d’abord, qui peut évoluer sur le côté gauche (celui de Yoane Wissa), voire à droite – il y a dépanné contre Strasbourg (3-1), dimanche dernier – mais aussi en soutien de l’attaquant.

    Ce n’est pas le cas des deux autres recrues, milieux axiaux. Le jeune Anglais Trevoh Chalobah (prêt de Chelsea), très athlétique sentinelle ou relayeur, est capable de décrocher en défense centrale, voire latéral droit. Thomas Monconduit, le dernier arrivé, peut aussi tourner dans l’entrejeu, d’autant qu’il connaît parfaitement Pelissier, qui l’a coaché à Amiens durant quatre ans (2015-2019).

    Celui-ci s’estime désormais au complet dans l’axe, sachant que ces deux derniers sont forfait à Saint-Etienne. « On avait besoin de doubler les postes et on a la chance d’avoir des gens intelligents, avec une polyvalence importante Â», se réjouit-il. Avant de rappeler les aléas et la longueur d’une saison : « On aura, dans le calendrier, cinq semaines à trois matches, voire plus si certains sont reportés en raison du Covid-19, et le virus pourrait aussi nous priver de certains joueurs. Â»

    C’est déjà le cas de Chalobah (asymptomatique), actuellement en quatorzaine, tandis que Monconduit est en phase de reprise, après plusieurs semaines de séances individuelles, dans la Somme. « On est en Ligue 1, il faut qu’il y ait du monde au même poste Â», a-t-il rappelé, vendredi, lors de sa présentation.

    En revanche, ce sera probablement sans Julien Ponceau, grand espoir du club, qui boycotte les entraînements depuis le 1er juillet, contestant la validité de son contrat qui court officiellement jusqu’en juin 2022, et sans le Camerounais Franklin Wadja, auteur pourtant d’une « très bonne préparation Â», selon son entraîneur, mais barré par la concurrence. Ils risquent donc de changer de milieu dans les semaines à venir.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]