Loire : la piste humaine écartée dans l’enquête sur les mutilations d’un cheval

    0
    18

    La piste humaine a été écartée dans l’enquête sur les mutilations d’un cheval à Sainte-Colombe-sur-Gand, dans la Loire, a appris BFMTV.com auprès du parquet de Roanne confirmant les informations du Progrès

    Ce cheval est mort le 14 août dernier. Ses propriétaires l’avaient placé dans un pré recouvert d’une bâche dans l’attente d’être conduit à l’équarrissage. Trois jours plus tard, le propriétaire avait découvert sur la carcasse de l’animal des mutilations: une oreille coupée, un œil arraché et le museau tranché. Il avait alors prévenu la gendarmerie.

    Une enquête avait été ouverte et des analyses confiées à un expert vétérinaire de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. Les analyses du spécialiste ont finalement conclu que ces mutilations avaient été causées par des animaux nécrophages, des charognards.

    Depuis le mois de février, les cas de morts ou de mutilations d’équidés se multiplient en France. Une quinzaine d’enquêtes ont été ouvertes par les parquets compétents, sans qu’aucun lien ne puisse être établi ou aucune piste privilégiée.

    Selon une source judiciaire, le nombre de signalements d’animaux morts ou mutilés auprès des autorités a cru. Tout comme celui des renseignements visant à identifier les auteurs de ces attaques, nécessitant alors un long travail de tri.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]