‘Maria’s Lovers’ d’Andrey Konchalovskiy (Film) : la critique Télérama

0

Un amour pur et intense

En 1946, Ivan Bibic rentre de la guerre et épouse Maria, la femme qu’il a toujours aimée. Leur amour est si intense qu’il ne peut être que pur, et Maria reste donc vierge. Cependant, leur vie tranquille est bouleversée par l’arrivée d’un chanteur vagabond qui compose une romance pour Maria. Cette chanson est interprétée par Keith Carradine et a été composée par Kontchalovski pour son premier film américain. Le film, très slave dans son ambiance, présente des éléments typiques tels que le prénom du héros, la présence d’une vieille babouchka dans la cuisine et les interventions douces d’une sorte de simple d’esprit. On retrouve également une chaise abandonnée dans une steppe, rappelant les films de Tarkovski, avec qui Kontchalovski a collaboré.

Le retour à la réalité

De retour à Brownsville, en Pennsylvanie, après avoir été prisonnier dans un camp japonais pendant la Seconde Guerre mondiale, Ivan Bibic retrouve Maria, son amour de toujours. Leur amour est si fort qu’ils décident de se marier rapidement, malgré les avances d’un jeune capitaine envers Maria. Cependant, Ivan est impuissant, ce qui rend la situation insupportable pour le couple. Ivan décide alors de quitter la ville, cherchant peut-être à échapper à la réalité de sa condition.

Le soutien de nos abonnés

Nous respectons votre choix de ne pas accepter les cookies sur votre navigateur, qui permettent notamment d’afficher de la publicité personnalisée. Chaque jour, la rédaction et l’ensemble des métiers de Télérma se mobilisent pour vous offrir une offre critique complète, un suivi de l’actualité culturelle, des enquêtes, des entretiens, des reportages, des vidéos, des services et des événements. La qualité, la fiabilité et l’indépendance sont nos maîtres mots. Pour cela, le soutien et la fidélité de nos abonnés sont essentiels. Nous vous invitons donc à rejoindre notre communauté en vous abonnant à Télérma. Merci et à bientôt.

Mots clés: amour pur, intense, romance, film slave, Tarkovski, retour à la réalité, impuissance, soutien des abonnés, Télérma.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: