Home Actualité internationale Marseille : la jeune femme touchée par des tirs est dans un état de mort cérébrale
Actualité internationale

Marseille : la jeune femme touchée par des tirs est dans un état de mort cérébrale

Deux personnes auraient tiré en rafale dans cette cité du quartier Saint-Thys, dans le 10e arrondissement. La balle de gros calibre aurait traversé un mur.

Une jeune femme grièvement blessée dans une fusillade à Marseille

Le narcotrafic continue de faire des victimes à Marseille. Dimanche soir, une jeune femme de 24 ans a été gravement blessée par des tirs de kalachnikov dans sa chambre, située au troisième étage de la cité Saint-Thys, un quartier prioritaire de la ville. Selon la procureure de Marseille, la victime se trouve dans un état de mort cérébrale. Les tireurs, qui circulaient en scooter, ont réussi à prendre la fuite après l’attaque. Plus de 20 douilles de kalachnikov ont été retrouvées sur les lieux. Cette fusillade s’inscrit dans un contexte de violences liées au trafic de stupéfiants qui sévit dans la deuxième ville de France.

Des tensions persistantes dans les quartiers touchés par le narcobanditisme

Depuis le début de l’année, plus de 40 personnes ont été tuées dans des violences liées au trafic de drogue à Marseille. Ces violences se concentrent généralement dans les quartiers défavorisés du nord de la ville, mais elles touchent également le sud-est, où se trouvent des ensembles paupérisés. La préfète de police des Bouches-du-Rhône, Frédérique Camilleri, a souligné que des tensions persistaient actuellement dans plusieurs cités. Suite à cette fusillade, les autorités ont renforcé la présence policière dans la cité Saint-Thys, qui abritait un point de deal visiblement ciblé par les tireurs.

Une situation alarmante qui nécessite des mesures fortes

Cette nouvelle fusillade marque un nouveau degré de violence dans la guerre des gangs liée au trafic de drogue à Marseille. En 2022, 37 personnes ont déjà perdu la vie dans ce contexte, contre 39 en 2021. Les autorités doivent prendre des mesures fortes pour endiguer cette violence et protéger les habitants des quartiers touchés. Il est essentiel de renforcer la présence policière, de démanteler les réseaux de trafiquants et de mettre en place des politiques de prévention et de réinsertion pour les jeunes en situation de vulnérabilité. Seule une approche globale et coordonnée permettra de mettre un terme à cette spirale de violence.

Mots clés : narcotrafic, Marseille, fusillade, trafic de stupéfiants, violence, gangs, quartiers défavorisés, présence policière, réseaux de trafiquants, prévention, réinsertion.

A LIRE AUSSI ...

Attaque de Boko Haram au Cameroun

Un civil tué par des terroristes de Boko Haram dans l’Extrême-Nord du...

Victime de piratage massif : mauvaise nouvelle en France

France : Mauvaise nouvelle pour la victime du piratage massif de la...

Un coup de tonnerre à Marseille, Jean-Louis Gasset a pris sa décision

Coup de tonnerre à Marseille Le monde du football français a été...